Interview franchise L'Onglerie

Interview de Christian Pommier, Pdg du réseau de franchise L'Onglerie

Christian Pommier - le

: Pouvez-vous nous présenter votre concept ?

Christian Pommier : Nous sommes spécialistes du modelage des ongles en résine acrylique et en gel, sur ongles naturels. Nous sommes créateurs de ce métier en France. Nous n'utilisons ni colle, ni capsules et nos matériaux sont parfaitement inoffensifs. Ils offrent une très grande résistance aux agressions quotidiennes.
Nous sommes également « conseiller » dans le domaine de la beauté des mains et des pieds.

Quel est l’historique de votre société ?

En 1975, Françoise Sahuc a découvert le modelage des ongles en résine au Canada. De retour en France, elle a lancé la méthode en 1981 dans un salon de coiffure. Elle s’est ensuite associée à Gisèle Pommier, une cliente convaincue par cette méthode, afin d’ouvrir le premier salon pilote en 1983 à Bordeaux. L’année suivante, la ville de Mérignac a accueilli le premier centre franchisé en périphérie de Bordeaux. En 1988, le réseau comptait 50 centres. A ce jour, il existe 120 points de vente sur l’hexagone et dans les DOM TOM.

Quel est le profil des candidates à la franchise ?

Compte tenu de notre secteur d’activité, nous recrutons essentiellement des femmes,
entre 25 et 40 ans, de nature très commerçante. La candidate franchisée doit être soucieuse et désireuse de travailler dans un domaine de proximité immédiate avec la clientèle, ayant les moyens humains (disponibilité, implication, sens des responsabilités) et financiers d’être chef d’entreprise. Nous recherchons des femmes qui ont la volonté de travailler en partenariat avec le Franchiseur (esprit participatif, volonté d’appartenir à un groupe).

Pouvez-vous dresser un bilan de l’année 2008 ?

Sur l’année 2008, le réseau a réalisé un chiffre d'affaires de 21,7 millions d’euros. A magasins comparables, nous enregistrons une progression de + 5 % par rapport à 2007.
Nous avons également observé une hausse des nouvelles de clientes, +2% par rapport à 2007. Nous attribuons en partie cette augmentation aux spots radio diffusés sur NRJ en 2008. Notre message était d’offrir 10 euros de remise sur la pose complète d’ongles en gel ou résine. Nous avions communiqué sur trois mois dans l’année : mars, juin et septembre.
Cette année, nous consacrons l’essentiel de notre budget publicitaire à la communication en radio, sur NRJ, Chérie FM et MFM. Ces trois stations ciblent notre clientèle potentielle et existante.

Quels sont vos objectifs de développement pour 2009 et au-delà ?

Pour l’année 2009, 12 ouvertures sont prévues. 7 contrats sont déjà signés : 4 pour L’Onglerie Classique et 3 contrats pour notre nouveau concept « Studio ». Notre objectif est que chaque femme trouve son univers à L’Onglerie. C’est pourquoi nous souhaitons développer le réseau L’onglerie Studio. Cette enseigne complémentaire s’adresse à une clientèle plus jeune que nous voulons fidéliser. Un aménagement spécifique avec des couleurs actuelles est prévu pour L’onglerie Studio, dans un cadre spécialement conçu pour cette clientèle plus jeune.

Quelles sont les zones d’implantations prioritaires ?

Pour L’Onglerie Classique, nous privilégions l’emplacement en centre ville et en centre commercial alors que nous ciblons les zones d’activité avec L’onglerie Studio, à savoir, les rues commerçantes de périphérie ou les zones commerciales de proximité.
Afin d’être accessible au plus grand nombre, nous voulons également nous développer sous forme de kiosque dans les centres commerciaux, les gares et les aéroports.

Qu’en est-il de la concurrence dans votre secteur d’activité?

La concurrence n’est pas structurée. Il s’agit pour l’essentiel d’une concurrence « sauvage ». Cela peut être notamment une activité complémentaire au sein d’un salon de coiffure ou d’un institut de beauté.

Comment les franchisées ont-elles accueilli le système de prise de rendez-vous par Internet ?

Le système proposé par ClicRDV est en place depuis 2008. D’ores et déjà, une vingtaine de centres L’Onglerie l’ont adopté. Les franchisées passent moins de temps au téléphone, elles sont moins dérangées pendant leur travail. De ce fait, elles accordent pleinement leur attention à la cliente en prestation…qui vient justement pour se détendre !
Par ailleurs, les clientes reçoivent un mail de rappel pour leur rendez-vous. Ainsi les franchisées n’ont plus besoin de leur téléphoner la veille pour s’assurer de leur présence.
C’est un véritable gain de temps !
En plus de l’e-mail, certains centres L’Onglerie ont opté pour l’envoi de SMS.
La société ClicRDV est très disponible pour le suivi des centres L’Onglerie. Elle s’adapte aux demandes des franchisées afin d’améliorer la gestion de leur planning informatique.

Quel bilan faites-vous de la carte de fidélité depuis son lancement ?

Au 31 décembre 2008, nous avions distribué plus de 35 400 cartes de fidélité et ce, depuis son lancement au 1er janvier 2005. A ce jour, le système fonctionne sur 80% du réseau.
55% des clientes ont utilisé leur bon d’achat envoyé en septembre 2008, avec un panier moyen de 45 euros par visite.
Sur 2009, les premiers bons d’achat de l’année ont été adressés fin février. Ils sont valables 3 mois. Nous ne pouvons donc aujourd’hui faire une analyse de cet envoi. Il faut attendre le mois de juin.

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

Soyez le premier a donner votre avis (note moyenne: 0/5)

Vous souhaitez devenir franchisé L'Onglerie ?

Franchise L'Onglerie
L'Onglerie

Cosmétique pour les mains, pieds et ongles

Apport 15 000 €

Pour devenir franchisé L'Onglerie il faut un apport personnel de 15 000 €.
Vous pouvez également consulter toutes les offres de Franchise manucure et les franchises du secteur Beauté, santé, remise en forme.

Interviews

Actualités