Interview franchise Maxilivres

Un entretien avec Sylvain Laculle

Sylvain Laculle - le

L’enseigne créée en 1978 compte 142 deux points de vente et 550 salariés en France et en Belgique. Trois cent mille clients se pressent dans les Maxi-Livres et achètent l’une des trois mille cinq cent références chaque mois. Maxi-Livres, c’est également un concept, celui de mettre à la disposition du plus grand nombre des livres à petit prix. Sylvain Laculle, directeur commercial et responsable du développement de Maxi-Livres, détaille le mode de fonctionnement de l’enseigne.

: Expliquez nous quel est le concept de Maxi-Livres ?

Sylvain Laculle : La vocation des magasins Maxi-Livres, depuis plus de vingt ans, est de rendre accessible le livre au plus grand nombre. Cette démocratisation est rendue possible par les prix modérés d’une part, mais aussi par l’accessibilité géographique, les conseils dispensés par nos vendeurs et la large gamme de livres disponibles. Aujourd’hui, grâce à l’achat de surplus de stock d’éditeurs et la fabrication de marques en coéditions, nos produits ont un rapport qualité prix imbattable. Les réductions que nous pratiquons avoisinent les 40 à 60 % par rapport aux prix traditionnels. Depuis quelques années, nous avons développé nos propres collections. La collection Maxi-poche, par exemple, qui comprend 200 références, vendue au prix de 2€.
En résumé, le prix moyen proposé par l’enseigne est de 6 € contre 15 € en moyenne dans ce secteur.

Comment se développe votre enseigne ? Quels sont vos projets concernant votre développement ?

Maxi-Livres se développe en succursales depuis une dizaine d’années, aujourd’hui, nous avons pris le parti de relancer notre croissance en franchise. L’enseigne compte 142 points de vente, 118 sont des succursales, 15 sont sous contrats de commission affiliation, auxquels s’ajoutent neuf magasins implantés en Belgique, un pays dans lequel l’enseigne est présente depuis une vingtaine d’années.
Pour parler d’objectifs à moyen terme, notre ambition est de compter 200 magasins en commission affiliation et en succursales dans trois ans.
Concernant 2005, nous avons déjà signé pour des ouvertures dans le Sud Ouest de la France et en région parisienne. Depuis le salon de la franchise, l’an dernier, trois franchises ont été ouvertes, à Paris (Passy), Saint Malo et Bourgoin-Jallieu.
Pour l’instant, notre développement est volontairement axé sur la France, d’autant que le réseau peut encore s’y développer. Parallèlement, nous renforçons notre présence dans d’autres canaux de distribution, avec la mise en place de mini boutiques ou de corners implantés dans les moyennes et grandes surfaces, comme Carrefour, Auchan, Cora, Casino, Leclerc ou Intermarché. Un contrat a également été signé avec la Seddif, la société qui anime les Maisons de la Presse, pour le développement d’un concept de « mini boutiques ». Notre volonté est de d’accroître la visibilité de l’enseigne.

Qui sont les candidats que vous recrutez pour rejoindre l’enseigne ?

Les profils ciblés par notre recrutement sont assez divers. Nous recherchons idéalement des personnes issues du milieu du commerce, en général, mais il peut également s’agir de cadres en reconversion. Il ne faut pas oublier que notre métier est très axé sur le commercial, avec la vocation de faire plaisir et de conseiller la clientèle dans le secteur des achats-cadeaux.
Le budget nécessaire à l’ouverture d’un point de vente Maxi-Livres est fixé aux environs de 150.000 €. L’apport minimum requis pour rejoindre notre enseigne est donc de 50.000 €. Ensuite, le stock est financé par l’enseigne, ce qui nous permet d’approvisionner les magasins comme nous le souhaitons et de pourvoir au réassort automatique des boutiques. Pour cela, nous avons mis en place un logiciel intégré qui gère les stocks de produits. Nous savons quel livre acheter, en quelle quantité, quand il doit être livré ou repris… et le franchisé peut ainsi s’adonner pleinement à son métier de commerçant.

Quelle formation reçoivent ils ? Formez-vous également les employés ?

Nous avons mis en place une formation qui permet à toutes les personnes sélectionnées de bien maîtriser le métier dès l’ouverture de leur point de vente. Dans un premier temps, le candidat est reçu en magasin pour une journée découverte. Une fois la sélection effectuée, il reçoit une formation de deux semaines dans un point pilote, puis, lorsque le contrat est signé et la recherche de local achevée, les responsables de magasins suivent un parcours plus axé sur les aspects commerciaux, l’accueil, la vente et le conseil client. J’ajoute, que tous nos partenaires et salariés suivent cette formation. C’est pour indispensable pour la cohésion et l’image du réseau.
Par ailleurs, nous organisons des groupes de travail et de réflexion au siège, assistés par un cabinet extérieur. Les franchisés en commission affiliation ont également accès à une assistance commerciale du service expansion, une assistance travaux, et une assistance technique concernant le matériel informatique et les caisses.

Comment sélectionnez vous les emplacements de vos magasins ?

C’est une étape primordiale dans la création d’une nouvelle unité. Nous recherchons des emplacements situés dans des villes de cinquante à soixante mille habitants, mais nous ne négligeons pas pour autant des villes qui ont une population moins importante, dotées d’un fort potentiel touristique ou d’une population avec un pouvoir d’achat intéressant. C’est le cas à Tulle, par exemple, la ville est de taille moyenne mais draine une population importante. Les emplacements que nous choisissons sont situés en 1 ou 1 bis, essentiellement dans des quartiers piétonniers. Cette précision n’a rien d’anecdotique, puisque nous vendons en grande partie à l‘extérieur du magasin. J’insiste, mais nous sommes également un commerce de proximité. La surface nécessaire du magasin oscille entre 70 et 75 m², avec un linéaire de vitrine, minimum de l’ordre de 4 à 5 m.

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

29 personnes ont donné leur avis sur cet article (note moyenne: 4/5)

Librairie, papeterie : devenez franchisé avec ce concept porteur

Franchise Rouge Papier
Rouge Papier

Papeterie magasin, fournitures de bureau et scolaire

Apport 30 000 €

Franchise Maxilivres

Soyez prévenu dès que cette enseigne recrute des franchisés sur notre site.

Politique de Confidentialité

Pour devenir franchisé Maxilivres il faut un apport personnel de 46 000 €. Vous souhaitez créer une entreprise dans le secteur Franchise presse
Découvrez les chaines spécialisées sur la page franchise Franchise presse

Actualités

  • 14 mars 2006
    Maxilivres, Les Nouveaux Libraires Le 14 mars 2006 marque le lancement du nouveau positionnement de Maxilivres. Nouveau logo, nouvelle signature, nouveau concept store, offre clarifiée… Maxilivres a intégré les nouveaux modes d’achat des ...
  • 07 décembre 2005
    Maxi-Livres ouvre une nouvelle boutique à Carcassonne Maxi-Livres inaugure une nouvelle boutique au cœur de la ville de Carcassonne. L’enseigne confirme ainsi sa volonté de développer son réseau en jouant la carte de la proximité. Avec une sélection de 3 ...
  • 25 août 2005
    Nouveauté à Paris : les distributeurs automatiques de livres Maxi-Livres Une insomnie, un trajet de transport public, une envie de lire ? Avec les nouveaux distributeurs Maxi-Livres , le livre est désormais à la portée de tous & à toute heure ! En effet, cinq distributeurs ...
  • 26 mai 2005
    Franchise Maxi-Livres : une invitation à la lecture Le Magazine Maxi-Livres : une invitation à la lecture Par ce biais, l’enseigne invite le lecteur à une rencontre avec les livres, son actualité et ses nouveautés. Le Magazine Maxi-Livres caractérise sa ...
  • 24 avril 2005
    Du 6 au 26 avril 2005, la Journée mondiale du livre et du dr Du 6 au 26 avril 2005, la Journée mondiale du livre et du droit d’auteur est à l’honneur dans les 142 points de vente Maxi-Livres. Participant à cet événement international créé en 1995 par l’UNESCO – ...

Cette enseigne se développe et recherche des franchisés

Franchise Rouge Papier
Rouge Papier

Apport 30 000 €