Interview franchise Petits-fils

"Petits-fils est un concept particulièrement rentable"

Pierre Gauthey - le

Lancé en franchise il y a deux ans, le réseau de services à la personne spécialisé dans l'assistance aux personnes âgées Petits-fils compte désormais six partenaires franchisés. Cinq à dix ouvertures sont au programme de 2014.

: Créé en 2007, Petits-fils a débuté son développement en franchise en 2011. Où en êtes-vous aujourd’hui et quelles sont vos perspectives de croissance ?

Pierre Gauthey : Notre première franchise a ouvert en septembre 2012. Depuis cinq nouveaux franchisés nous ont rejoints. Notre unité pilote basée à Boulogne-Billancourt a elle-même ouvert quatre succursales à Paris et Neuilly-sur-Seine l’année passée. Nous disposons donc aujourd’hui de onze antennes.

Nous souhaitons poursuivre notre développement à un rythme à la fois soutenu et maîtrisé en ouvrant cinq à dix nouvelles agences par an. Il est important pour nous de continuer à bien accompagner nos franchisés, nous ne faisons donc pas la course aux ouvertures. La structure du siège a évolué pour fournir cet accompagnement. Nous avons recruté trois personnes dédiées à l’administratif/finance, au Web et au développement.

Vos premiers franchisés ont-ils un profil commun ?

Nos six premiers franchisés sont issus d’univers très divers mais ont une compétence commune : celle de savoir gérer une entreprise et d’aborder des problématiques aussi diverses que la gestion d’une entreprise au quotidien, le recrutement, la prospection commerciale, la gestion de campagne de communication ou encore le management… Nous recherchons des profils généralistes, des bons gestionnaires et pas forcément des personnes avec une expérience métier pointue.

Votre accompagnement a-t-il évolué à mesure que le réseau a grandi ?

Nous avons fait évoluer la durée de notre formation initiale. Auparavant étalée sur trois semaines, notre formation dure désormais quatre semaines. Nous avons rajouté à la formation théorique, qui relève de l’apprentissage du savoir-faire, une semaine de stage dans notre agence pilote de Boulogne. Nos futurs franchisés s’y retrouvent en binôme avec un responsable de secteur pour aborder une application très concrète de l’enseignement du savoir-faire.

Notre accompagnement débute avec l’aide au montage du dossier pour l’obtention de l’agrément, qui est nécessaire pour exercer sur le secteur de l’aide à domicile pour personnes âgées. Cette phase dure environ deux semaines. Ensuite, nous fournissons à nos franchisés un modèle de plan de lancement qui débute trois mois avant l’ouverture et se termine deux mois après. Au moment du lancement, nous avons prévu un accompagnement téléphonique et des visites sur site systématiques. Par la suite, nous sommes sur un rythme d’animation qui comprend des visites sur site tous les trois mois et des visites virtuelles tous les mois. Il s’agit là de notre implication minimum. Souvent, l’accompagnement s’avère plus poussé en fonction des demandes et des besoins de nos franchisés.

Nous avons tenu notre première convention nationale à Paris en fin d’année. Nos six franchisés présents ont apprécié ce partage d’expérience et de bonnes pratiques. Ce type d’événement permet de faciliter les contacts que nos partenaires pourront avoir par la suite ensemble.

Quelle est votre vision d’avenir du marché des services à la personne et plus particulièrement de celle du marché de la dépendance ?

Dans le secteur des services à la personne, le potentiel de progression est intact au vue des tendances socio-démographiques. Le marché reste occupé à 70% par le gré à gré, à 20% par le secteur associatif et à 10% par les entreprises. La part de marché qui reste à prendre est donc de 90% alors que le marché continue à croître. Nous observons depuis quelques mois un phénomène de consolidation du secteur : les structures qui ne sont pas économiquement viables ou qui ont des modèles économiques mal maîtrisés sont en difficulté alors que les modèles économiques les plus performants assoient leur position.

Spécialisé dans l’aide aux personnes âgées, Petits-fils un positionnement qualitatif qui nous permet d’être très bien identifiés sur le marché de la grande dépendance. Placé sur un besoin de nécessité et non de confort, notre marché regorge d’un énorme potentiel.

Sur un secteur où il existe de nombreux acteurs, quels sont les arguments qui plaident en faveur de votre enseigne ?

Notre modèle économique s’avère particulièrement rentable. C’est un argument central pour un futur entrepreneur. Dans le secteur des services à la personne, la rentabilité pose souvent problème : pas chez nous. Nous disposons d’un modèle économique performant. Nous sommes capables de générer une marge horaire plus importante. Au moment où nous avons créé la société, notre premier réflexe a été d’étudier tous les modèles économiques existants, de tenter de comprendre quels étaient les plus performants et pourquoi ils l’étaient. Ensuite, nous avons pu les dupliquer tout en continuant à les améliorer.

Plus le temps passe, et plus nous sommes convaincus que, sur le secteur de la dépendance, le marché va clairement vers la reconnaissance des spécialistes au détriment des enseignes généralistes. Nous observons d‘ailleurs une segmentation de plus en plus importante sur le marché des services à la personne, qui n’existait pas à la création de notre entreprise.

A la différence de certains gros réseaux déjà bien installés, notre enseigne propose de nombreuses zones encore à pourvoir. Notre enseigne fournit également l’opportunité d’avoir un accompagnement personnalisé réalisée par mon associé et moi-même, là où dans un gros réseau l’animation est à la charge d’un salarié, forcément moins impliqué.

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

Soyez le premier a donner votre avis (note moyenne: 0/5)

Vous souhaitez devenir franchisé Petits-fils ?

Franchise Petits-fils
Petits-fils

Aide à domicile pour les personnes âgées

Apport 30 000 €

Pour devenir franchisé Petits-fils il faut un apport personnel de 30 000 €. Vous souhaitez créer une entreprise dans le secteur Franchise service à la personne
Votre projet de création s'oriente vers le secteur aide à la personne ?
Découvrez les meilleures franchises répérées par l'observatoire sur notre page dédiée à la franchise aide à la personne, mais également les chaines spécialisées sur la page franchise Franchise service à la personne

Actualités

Interviews