Dossiers de la franchise

2017 : une année exceptionnelle pour les franchises immobilières

Publié par , le | Franchise immobilier

S’il est un secteur particulièrement en forme, c’est bien celui de l’immobilier. Tous les gros réseaux de franchises s’accordent en effet pour dire que le secteur a vécu une année exceptionnelle en 2017. 2018 devrait rester dynamique. Une opportunité pour ceux qui désirent se lancer en franchise avec une activité attractive.

2017 : une année exceptionnelle pour les franchises immobilièresUn nombre de transactions (950 000 sur l’année) au plus haut, des taux toujours bas… 2017 a constitué une année record pour l’immobilier. Et ce pour tous les gros acteurs de la franchise immobilière.

Des réseaux de franchises rentable en pleine croissance

L’enseigne Guy Hoquet l’Immobilier a ainsi annoncé une progression de ses ventes de 11,5% sur douze mois. Le réseau a également observé des prix en hausse, de 2,1% en province à 17% à Bordeaux en passant par 6,1% à Paris. Avec des délais de vente raccourcis, les particuliers ont pu acheter plus grand. Ils ont ainsi gagné 3m² en moyenne. Pour 2018, Fabrice Abraham, Directeur Général du réseau Guy Hoquet, reste optimiste, mais reste attentif aux annonces du gouvernement qui donneront le ton et impacteront ou non, selon lui, le désir d’accession à la propriété des Français.

Même constat au sein du réseau Century 21. L’enseigne a également observé une année record que ce soit en termes de nombre de transactions réalisées, de montant moyen investi par les Français pour acquérir un logement, ou encore en termes de superficie achetée. Avec une nuance : pour le dirigeant le dynamisme du marché s’est concentré sur premier semestre. Ainsi, lors du second semestre, une décélération de la hausse des prix a été notée. Au final, le réseau Century 21 a terminé l’année 2017 en enregistrant une hausse des ventes de 6,5%.

L’enseigne Laforêt peut également se réjouir. Le réseau a enregistré une très belle année 2017, porté par un dynamisme sans précédent du marché immobilier. Parmi les tendances observées par Laforêt en 2017 : une demande en hausse de 11% et des transactions en progression de 14% au niveau national.

Acteur majeur de l’immobilier en France, le réseau coopératif ORPI va dans le même sens que ses confrères avec des volumes de vente en hausse de 7%, des délais vente plus courts et des prix en hausse. Nouvellement élue à la Présidence de l’enseigne, Christine Fumagalli a déclaré : « Le marché immobilier est paradoxal. Les difficultés structurelles que nous déplorons depuis des années perdurent : le déséquilibre entre offre et demande reste très important dans les zones tendues, et à l’origine de la forte pression sur les prix. Les délais de vente, qui se raccourcissent cette année, témoignent de la tension du marché. Cependant, les marqueurs sont ceux d’un contexte favorable durable : marché actif, volumes en hausse, des taux toujours très bas… La hausse des prix reste localisée et relativement modérée : cela devrait nous permettre d'aborder 2018 sereinement, en espérant que cela donnera aux vendeurs toutes les bonnes raisons de mettre leur projet de mise en vente à exécution. »

L'immobilier de prestige est-il toujours rentable ?

Laurent Demeure, Pdg du réseau Coldwell Banker France et Monaco, considère l’année 2017 comme exceptionnelle pour l’immobilier. « 2017 marque la fin de la malédiction des années présidentielles » selon le dirigeant. L’année passée, son enseigne dédiée aux biens de luxe, a continué à s’étoffer avec l’ouverture d’une deuxième agence à Bordeaux et d’une agence à Royan notamment. Le réseau, qui souhaite désormais densifier sa présence dans l’Ouest parisien et sur la Côte d’Azur notamment, a suivi la tendance nationale. « Le luxe n’a pas superformé mais s’est aligné sur la tendance nationale. En effet, avec un volume de vente de 570 millions en progression de 16,9%, le marché du prestige se place au même niveau que la moyenne nationale avec un marché de l’immobilier ancien en hausse de 16% selon la FNAIM. » Les meilleurs consultants du réseau Coldwell banker ont toutefois enregistré une progression de 19% l’année passée avec un chiffre d’affaires moyen pour ces consultants de 271 824 euros. Un chiffre qui devrait passer à 300 000 en 2018, enregistrant une hausse de 10%.

Résumé de l'article en vidéo :

Vous pouvez également consulter toutes les offres Immobilier.

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

0 vote

Les 15 derniers articles du secteur