Interview franchise Gamecash

« 2015 a été une très bonne année pour Game Cash »

Philippe Cougé - le

En 2015, Game Cash a obtenu d’excellents résultats, que ce soit en termes d’ouvertures, de nouveautés marketing ou de progression de chiffre d’affaires. Nous sommes revenus sur cette année mémorable avec le Président de l’enseigne, Philippe Cougé, qui nous a également indiqué les ambitions qu’il caressait pour 2016

: En cette fin d’année 2015, l’heure est au bilan. Etes-vous satisfait de vos dernières performances en termes de déploiement ?

Philippe CougéPhilippe Cougé : Nous avons réalisé 6 ouvertures en France et avons vu croître nos marchés périphériques, avec les bons résultats obtenus par nos magasins de Nouvelle-Calédonie (Nouméa) et de Belgique (Namur), ouverts voilà 12 mois. En 2016, nous comptons renforcer notre présence dans ce dernier pays, où notre franchisé ouvrira deux magasins à Liège et à Mons, avant de mailler totalement le territoire en prenant en charge une master franchise.
Nous sommes également en contact avec des masters potentiels pour couvrir le Canada et le dossier avance rapidement. Nous pensons implanter 80 unités à terme dans ce pays en commençant par Montréal, un pilote y étant prévu d’ici la fin de l'année 2016.

Plus précisément pour revenir en France, quel est l’état du parc ?

Nous exploitons 60 points de vente à l’heureactuelle dans le pays et espérons ouvrir entre 8 et 10 unités supplémentaires d’ici la fin 2016. Nous avons identifié 50 emplacements prioritaires dans l’Hexagone, et souhaitons ouvrir un pilote à Paris intra-muros afin de prouver que notre modèle y est viable, après les réussites de nos points de vente situés en prochebanlieue.

Quelles nouveautés ont vu le jour ces derniers mois ?

C’est en 2015 que notre nouvelle charte graphique a été diffusée, 12 ans après la création de notre logo originel. Dans le même temps, la mise en ligne de notre nouveau site d’achat-vente a vu ses visites progresser de 30% (passant la barre des 3 millions) et son chiffre d’affaires représente désormais 10% du total, au bénéfice de l’ensemble de nos franchisés qui en tirent un profit direct.

Comment expliquez-vous cette succession de bonnes nouvelles ?

Nous sommes tirés vers le haut par la hausse du marché du jeu video, due au succès rencontré par les dernières consoles des constructeurs, qu’il s’agisse de la PS4, de la X-Box ou de la Wii-U, dont les utilisateurs cherchent sans cesse à renouveler les jeux à moindre prix. Le gaming représente 80% du chiffre d’affaires de Game Cash, le restant étant réalisé par les ventes de matériel. De plus, notre concept est réellement abouti et s’affine au fil des années, afin de répondre aux demandes de notre public de connaisseurs et de le rendre fidèle.

Qui sont vos franchisés, pour conclure ?

Si l’on se réfère à nos dernières arrivées, les profils que nous rejoignent sont dotés d’une certaine maturité : ils ont souvent déjà exercé dans le commerce et certains ont même été franchisés, dans d’autres secteurs. Game Cash est adapté à la fois à une gestion en solo, entre associés ou bien en couples, chaque magasin ayant sa physionomie particulière.

Propos recueillis par Rodolphe Hatchadourian

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

Note moyenne 3/5 basée sur 4 votants

Vous souhaitez devenir franchisé Gamecash ?

Franchise Gamecash
Gamecash

Gaming et culture geek

Apport 50 000 €

Pour ouvrir une franchise Gamecash il faut un apport personnel de 50 000 €.
Vous pouvez également consulter toutes les offres de Franchise dépôt vente et les franchises du secteur Commerces spécialisés.

Interviews

Actualités