Interview franchise Générale des Services

Entretien avec Nicolas Cordas, franchisé Générale des Services

Nicolas Cordas, le | Franchise Services particuliers

Il y a un an, Nicolas Cordas s'est lancé dans l'aventure de la franchise aux côtés de l'enseigne Générale des Services. Il revient sur son parcours et sur son nouveau métier.

: Quel a été votre parcours professionnel ?

Nicolas Cordas : Issus d’un cursus universitaire de géographie et d’une spécialisation en stratégie d’entreprise, j’ai fait mes premières armes durant six années au sein du Groupe Carrefour.
Disposant d’une forte volonté d'autonomie, d’une volonté de « passer à l'acte », conjuguée à un fort esprit d'entreprendre, j’ai souhaité orienter mon expérience professionnelle et mon savoir faire dans un projet à caractère social.

Pourquoi avoir choisi de vous lancer en franchise ? Parmi tous les acteurs en présence sur le marché, quels ont été vos critères pour sélectionner votre franchiseur ?

Malgré cette forte attirance pour l’entreprenariat, il me fallait un cadre sécurisant à même de refouler ma forte aversion au risque. Et c’est donc tout naturellement au Salon de la Franchise, à Paris, que j’ai pu concrétiser mon projet en découvrant Générale des Services. Pour moi, ce réseau a l’avantage de se positionner sur des process qualitatifs tant en termes d’accompagnement que de développement commercial. En outre, je suis persuadé que cette franchise n’est pas « un chasseur de droits d’entrés » mais oriente plutôt son business model sur la performance récurrente de ses franchisés.

Pourquoi avoir choisi ce secteur d’activité?

J’ai choisi ce secteur car il est en devenir et en croissance. Pour autant, au moment de ma signature, beaucoup de concurrents étaient déjà positionnés sur mon secteur. C’est pourquoi j’ai sollicité un réseau proposant une offre globale et aboutie permettant de s’installer dans la durée sur un marché qui, à mon sens, va se concentrer autour de quelques acteurs « incontournables ».

Quelles difficultés rencontrez-vous ?

Ce qui m’a le plus surpris c’est la difficulté à gérer les ressources humaines. Il faut toujours anticiper, prévoir : rien n’est jamais acquis. De même, je m’aperçois que l’amorçage de la pompe en termes de chiffre d’affaires n’est pas aussi rapide qu’escompté et ce malgré un démarrage en franchise.

Quel accompagnement le franchiseur vous apporte-t-il ?

Sur un plan matériel, la taille du réseau nous permet de bénéficier d’économies d’échelles impossibles à obtenir en tant qu’indépendant (support de communication, achats de matériel…). Sur le plan intellectuel nous pouvons compter sur une formation de 15 semaines, d’une assistance au démarrage « in situe » et d’un accompagnement régulier. En effet, leurs équipes multi disciplinaires nous apportent des réponses aux questions et parfois angoisses que nous rencontrons quotidiennement.

Après un an d’activité, quel est votre sentiment ?

Nos statistiques sont encourageantes même si nous espérions une montée en puissance plus rapide (environ 700 heures par mois au bout d’un an). L’enjeu est de construire un socle de clients réguliers conséquent afin d’atteindre le plus rapidement possible notre point d’équilibre, ce qui permet d’éviter les problèmes de trésorerie. Je reste confiant pour l’avenir même si j’ ai conscience qu’il reste beaucoup de travail à fournir et d’obstacles à surmonter.

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

Note moyenne 4/5 basée sur 1 votant

Vous souhaitez devenir franchisé Générale des Services ?

Franchise Générale des Services
Générale des Services

Véritable multi-spécialistes en services aux particuliers à domicile

Apport 20 000 €

Pour créer une franchise Générale des Services il faut un apport personnel de 20 000 €.
Vous pouvez également consulter toutes les offres de Franchise service à la personne et les franchises du secteur Services aux particuliers.

Interviews

Actualités