Interview franchise JouéClub

Entretien avec Jackie Pellieux, Franchiseur

Jackie Pellieux, Franchiseur - le

Forte de plus de 300 magasins et d’un chiffre d’affaires de près de 350 millions d'€ en 2004, l’enseigne de vente de jouets Joué Club prévoit l’ouverture d’une trentaine de nouveaux magasins en 2005. Jackie Pellieux, président de Joué Club, évoque ses projets de développement en France et à l’étranger.

: Quel bilan tirez vous de l’année passée ? Et quels sont vos projets concernant 2005 ?

Jackie Pellieux, Franchiseur : La consommation à l’occasion de Noël a été moins forte que l’année passée, mais les bons résultats des soldes ont compensé cette baisse. Ces derniers peuvent sans doute être expliqués par une prise de conscience des consommateurs que la situation n’est pas si critique et qu’ils pouvaient profiter de la vie. Le Tsunami en Asie ne doit pas être étranger à ce changement d’attitude.
Du point de vue du développement de la franchise, nous allons franchir, en 2005, les 350 magasins et les 350 millions de chiffre d’affaires. Une quinzaine de magasins a ouvert l’an passé, vingt ouvertures sont déjà prévues et signées pour 2005. Les Villages Joué Club déjà en activité fonctionnent très bien. Leur taux de fréquentation a augmenté de 15%. L’heure de pointe au niveau de la fréquentation de la clientèle se situait auparavant aux alentours de douze et treize heures. Aujourd’hui, elle se situe après quinze heures, ce qui signifie que les magasins drainent de la clientèle extérieure. Nous recherchons d’ailleurs des emplacements du même type que celui que nous avons à Paris, notamment pour Lille. Aujourd’hui, nous pouvons nous permettre de ne pas être implanté dans l’artère principale de la ville. Notre renommée est suffisamment importante pour que les enfants traînent leurs parents dans nos magasins.

Et concernant vos projets à l’étranger ?

Au Maroc, Joué Club s’installe à Casablanca, avec deux magasins, un en centre ville et un autre dans un quartier un peu plus populaire, ainsi qu’à Fez, au sein d’une grande surface. Il n’existe pas encore de magasins de jouets à Fez, nous serons les premiers, le marché est donc très intéressant. Le magasin Joué Club implanté au centre de Casablanca devrait ouvrir en mars ou avril prochain sous la forme d’un Village Joué Club, avec coiffeur pour enfants et espace anniversaire. Nous avons recruté sur place un responsable du développement. Notre politique concernant l’implantation de magasins Jouet Club à l’étranger est d’être à l’écoute des demandes, notamment pour des implantations au Maroc ou dans les DOM TOM.

Qu’est ce qui, selon vous, fait la différence avec vos concurrents dans le secteur du jouet ?

Pour faire de bons chiffres à Noël, il faut préparer le terrain à Pâques et donner aux enfants l’envie de posséder le jouet. C’est pour cela que Jouet Club édite un catalogue de jouets à Pâques, qui va inspirer les enfants dans leurs envies de cadeaux de fin d’année scolaire en juin et, plus tard, pour leur liste de Noël. Nous avons été les premiers à mettre en place un très gros catalogue de jouets au printemps, l’habitude était plutôt de tout miser sur la période de Noël. Pour ce catalogue, nous avions choisi le même papier et le même format que le magazine Mickey, avec deux modèles, un petit pour le catalogue de Pâques, un grand pour celui de Noël. Nous connaissons les habitudes des enfants. Généralement ils préfèrent garder le catalogue qu’ils reçoivent au printemps et découper celui de Noël, pour faire leur liste de cadeau par exemple.

Comment expliquez vous que certains produits marchent et d’autres non ? Comment pouvez vous anticiper les tendances ?

Ce qui fait la réussite d’une période d’activité dans notre secteur, c’est la nouveauté. Cette année, à Noël, il n’y avait de belles nouveautés, mais pas de produit particulièrement leader. Il y a deux ans, les produits Star Academy avaient connu un grand succès et nos magasins avaient été dévalisés. Les ventes avaient été bonnes, pourtant ce type de produits ne correspond pas à nos habitudes de conseils dans la vente. Les clients le prennent en rayon, ils n’ont pas besoin de conseils spécifiques. Or l’accueil et le conseil font partie intégrante de nos magasins, il ne faut pas l’oublier.
L’important pour réussir est de déterminer quels sont les bons produits. Cela fait partie de notre travail, de sélectionner les articles qui seront les plus performants, les plus "tendance". Ensuite, il sera important d'adapter la communication à chacun d'entre eux. Les salons nous permettent de dénicher ces produits. Du point de vue de la communication, nous avons mis en place un plan, qui comprend notamment de la publicité télévisée et du parrainage de programmes sur Canal J. Les publicités mettront en avant des produits que nous avons en exclusivité pendant quatre ans.

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

Soyez le premier a donner votre avis (note moyenne: 0/5)

Jouet et jeux : cette enseigne tendance recrute

Franchise ARCHI CHOUETTE
ARCHI CHOUETTE

ARCHI CHOUETTE, c'est le lieu dédié à la vente de jeux de société modernes et de jouets chaleureux, convivial pour clients avisés ou néophytes

Apport 25 000 €

Franchise JouéClub

Soyez prévenu dès que cette enseigne recrute des franchisés sur notre site.

Politique de Confidentialité

Pour ouvrir une franchise JouéClub il faut un apport personnel de 100 000 €. Vous souhaitez créer une entreprise dans le secteur Franchise jouet
Découvrez les chaines spécialisées sur la page franchise Franchise jouet

Actualités

Interviews

Cette enseigne se développe et recherche des franchisés

Franchise ARCHI CHOUETTE
ARCHI CHOUETTE

Apport 25 000 €