Interview franchise JouéClub

« L'ADN de nos adhérents, c'est d'être des vrais passionnés des jouets »

Francis Céron, Responsable Réseau - le

C'est par la voix de son Responsable Réseau Francis Céron que JouéClub a confié à l'Observatoire ses projets immédiats et à plus long terme, concernant son déploiement et le rebond attendu de l'enseigne après la crise sanitaire engendrée par le coronavirus. Un rebond déjà bien entamé, quand on sait qu'en France, le secteur du jouet a déjà effacé 44% de ses pertes de chiffre d'affaires, de bon augure pour la suite...

: Nous entamons inévitablement cette interview par les conséquences du coronavirus sur votre enseigne si vous le voulez bien ?

Francis Céron : Nous avons connu de très bons mois de janvier et de février et les magasins marchaient à plein régime jusqu'à leur fermeture à a mi-mars. Mais nous sommes parvenus à limiter les dégâts en mettant en avant nos canaux de distribution digitaux. Ainsi, nos points de vente se sont tous rapidement transformés en Drives Piétons, ce qui leur a permis de capter une clientèle nouvelle. Les ventes sur Internet ont été multipliées par 8 pendant le confinement, ce qui vous donne une idée de l'évolution à marche forcée que nous avons connue. Le CA réalisé sur le digital s'élève aujourd'hui à 5% et nous souhaitons le porter à 10% à moyen terme.

Comment les magasins ont entamé leur reprise, le 11 mai ?

Nous avons eu le temps de nous y préparer, en mettant en place une nouvelle signalétique, en créant un sens de circulation et en proposant gel hydro-alcoolique et port du masque à nos clients, ainsi qu'à nos adhérents bien entendu. Nous remarquons une forte hausse des ventes de jeux de plein air, à l'approche des grandes vacances et nous enregistrons une hausse des paniers moyens, car il y a un phénomène de rattrapage.

Le profil de vos adhérents a-t-il évolué ?

L'ADN de nos adhérents, c'est d'être des vrais passionnés des jouets et des enfants et d'être de véritables commerçants. Nous cultivons l'esprits de partage depuis 65 ans maintenant, car nous nous développons sous forme de coopérative. Cela signifie que nous avons tous un rôle à jouer au sein de JouéClub, au niveau des achats, de la vente, de la communication...

La crise sanitaire a-t-elle modifié les objectifs de déploiement ?

Nous comptons actuellement 300 magasins en France et nos objectifs restent les mêmes, car nous bénéficions d'une forte dynamique. Nous proposons de nombreuses reprises de magasins et comptons dans nos rangs de plus en plus d'adhérents qui exploitent plusieurs magasins, un mouvement que nous favorisons. Parallèlement, nous accueillons de indépendants et des concurrents ayant pour volonté de poser l'enseigne JouéClub au-dessus de leur point de vente, afin de bénéficier de notre formidable image. Tout cela augure de très belles perspectives pour 2021.

Concrètement, comment vos adhérents, qui se comptent pas centaines, parviennent-ils à maintenir l'esprit réseau ?

Par le biais de rencontres très fréquentes et régulières. Au niveau national tout d'abord, lors des salons des fournisseurs ou de notre Assemblée Générale ou bien encore à l'occasion de nos rencontres de préparation du catalogue de fin d'année. JouéClub organise aussi des réunions régionales afin de favoriser le partage avec ses adhérents. Notre équipe animation réalise l’accompagnement au quotidien et nos commission thématiques composées d’adhérents proposent des solutions pour améliorer notre performance.

Comment accueillez-vous et formez-vous vos nouveaux adhérents ?

Nous leur proposons de rencontrer le Président de l'enseigne, Jacques Baudoz, ainsi que l'équipe de direction, afin d'échanger autour du métier de commerçant en jeux et jouets, en compagnie des équipes avec lesquelles ils seront amenés à travailler. En termes de formation, celle-ci couvre tous les aspects du métier dont la partie achat, la maîtrise du logiciel maison et le digital. Nous prévoyons aussi toujours une période de deux semaines d'immersion en magasin et une aide au montage du dossier de financement si besoin.

Quelles nouveautés préparez-vous pour la fin de l'année ?

Notre catalogue, toujours très attendu, sortira en octobre et il comportera un mix de licences, de produits de marque et d'articles vendus sous nos marques exclusives, dont la part s'élève à 20% de notre activité. Nous avons engagé une démarche de relocalisation de production de certaines de nos références en France et en Europe et cette année, nous renforçons notre démarche éco-responsable, avec le lancement de vêtements pour poupées produits en Espagne, à partir de déchets plastiques trouvés en mer.

                         Propos recueillis par Rodolphe Hatchadourian

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

Soyez le premier a donner votre avis (note moyenne: 0/5)

Vous souhaitez devenir franchisé JouéClub ?

Franchise JouéClub
JouéClub

Magasin de jouets et loisirs pour enfants

Apport 100 000 €

Pour ouvrir une franchise JouéClub il faut un apport personnel de 100 000 €.
Vous pouvez également consulter toutes les offres de Franchise jouet et les franchises du secteur Commerces spécialisés.

Interviews

Actualités