Interview franchise La Vignery

« J'aimerais souligner l'assistance de la tête de réseau »

Luc Schneider, Multi-franchisé dans le Bas-Rhin - le

Agé de 47 ans, Luc Schneider est multi-franchisé au sein du réseau de cavistes La Vignery, exploitant deux magasins dans le Bas-Rhin, à Schweighouse sur Moder et à Vendenheim. Retour sur une réussite exemplaire en sa compagnie...

: Vous avez débuté votre carrière dans la grande distribution, n'est-ce pas ?

Luc Schneider : Tout-à-fait, au cours de mes études dans le commerce, j'ai été pris en alternance au sein de la chaîne de supermarchés Match (Cora), où je suis entré en 1995. Au bout de trois ans, j'ai décidé de suivre une formation de Directeur de Magasin et j'ai successivement pris la tête de trois points de vente, situés respectivement dans les Vosges et en Alsace. Après de multiples rachats et changements de marques, c'est en 2015 que j'ai décidé de me mettre à mon compte, ce qui me taraudait depuis quelques années.

Pourquoi n'être pas resté dans la grande distribution généraliste ?

Je désirais m'orienter vers un magasin de vins et spiritueux, car le domaine m’attirait depuis toujours. Je collectionnais les étiquettes depuis l’âge de 10 ans, sans boire les bouteilles, je vous rassure ! Et quand je suis devenu directeur, j’étais toujours très actif dans l’organisation des foires aux vins car le rayon me passionnait. En 2015, j’ai repris contact avec un vigneron que j’avais référencé dans mon point de vente et nous avons parlé avenir... il m'a fait découvrir le concept de la Vignery, qui correspondait à ce que je recherchais, à savoir un magasin d’une taille assez grande proposant du choix, des animations,  et des dégustations, le tout à des prix compétitifs.Je suis donc devenu le deuxième franchisé de l'enseigne et j'ai notamment été séduit par leur contrat de commission-affiliation, qui permet d’avoir un stock mis à disposition sans avoir à avancer les frais. J’ai ouvert un magasin en 2016, dans la ville de Schweighouse sur Moder, sur une surface de 375 m².

La Vignery de Schweighouse sur Moder
La Vignery de Schweighouse sur Moder

Comment s'est passée la formation ? Et vos débuts de chef d'entreprise ?

La formation s'est déroulée sur six semaines, axées essentiellement sur les produits, le référencement, la composition de son assortiment, la sélection des vignerons... Puis une partie importante était dédiée à l'aspect commerce, gestion, RH… J'ai ouvert avec une apprentie au départ et deux ans après, elle est devenue salariée, puis un second apprenti nous a rejoints, lui aussi passé salarié en 2019, le chiffre d'affaires se développant fortement.

Mais cela ne vous a pas suffi... comment en êtes-vous venu à ouvrir un second point de vente ?

En 2018, j’ai entendu parler d’une nouvelle Zone Commerciale au Nord de Strasbourg, à Vendenheim. J'ai décidé d'y acquérir un local en 2019, sur une surface de 280 m² et j'ai ouvert mon second magasin début 2021. Mes deux points de vente sont distants de 35 kilomètres et au niveau de l'organisation, c'est ma première apprentie qui est devenue Responsable du magasin de Vendenheim, tandis que mon second apprenti a pris les rênes de Schweighouse. En complément, j'ai aussi embauché quatre personnes, dont trois apprentis, pour faire face à la hausse de l’activité.

La Vignery de Vendenheim
La Vignery de Vendenheim

Comment avez-vous géré le Covid ?

En l'espace de trois jours, en mars 2020, nous avons réussi à gérer les changements administratifs divers et à sécuriser le parcours des clients (gel hydro-alcoolique, balisage, jauge réduite, port du masque, plexiglas, distanciation...). Nous avons alors beaucoup communiqué sur les réseaux sociaux, ce qui nous a permis d'accroître notre offre de livraison à domicile. Notre chiffre d'affaires a largement progressé depuis un an et nous n'avons plus connu de périodes de chômage partiel depuis. Au final, la crise sanitaire nous impacte peu car nous faisons partie des commerces essentiels. Malgré le Covid, nous poursuivons notre progression, comme le prouve l'ouverture de notre second magasin, pile un an après la date anniversaire du premier confinement.

Un dernier mot ?

Je souhaite insister pour conclure sur la proximité que je ressens avec les autres affiliés, avec qui nous échangeons régulièrement. J'aimerais aussi souligner l'assistance de la tête de réseau, qui propose régulièrement des formations et des remises à niveau pour les salariés, ce qui nous permet d'offrir le meilleur service à nos clients.

                          Propos recueillis par Rodolphe Hatchadourian

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

15 personnes ont donné leur avis sur cet article (note moyenne: 4/5)

Vous souhaitez devenir franchisé La Vignery ?

Franchise La Vignery
La Vignery

Les plaisirs du vin bien fait

Apport 50 000 €

Pour ouvrir une franchise La Vignery il faut un apport personnel de 50 000 €.
Vous pouvez également consulter toutes les offres de franchise de vin et les franchises du secteur Commerce alimentaire.

Actualités

Interviews