Interview franchise Pil'Vite

« La formation est accessible pour les personnes qui ne viennent pas du métier »

Olivier Lourme, Franchisé à Reims et à Fagnières - le

Agé de 56 ans et habitant Reims depuis 12 ans, Olivier Lourme témoigne à propos de son activité comme multi-franchisé chez Pil'Vite, réseau spécialisé dans les accessoires électroniques ouvrant en centres commerciaux...

: Bonjour Olivier, quel est votre parcours professionnel avant votre engagement dans le réseau Pil'Vite ?

Olivier Lourme 1Olivier Lourme : J’ai une carrière professionnelle orientée autour des achats internationaux, de par ma formation initiale DESS de transformation des achats, j’ai travaillé dans des grands groupes en tant que Directeur des achats ; j’ai vécu aux USA et notamment à Chicago dans l’exercice de mes fonctions pour un groupe alimentaire.
Depuis longtemps je souhaitais évoluer dans des structures plus petites en envisageant de le faire au sein de ma propre entreprise.
J’ai franchis le pas en 2016 dans le conseil aux entreprises en devenant Consultant indépendant, 2 ans. Mais cela ne m’a pas réellement convenu ce qui m’a conduit à me tourner vers la franchise pour trouver le concept qui me correspondrait. Je me suis rendu au salon de la franchise à plusieurs reprises. En fin de compte, j’ai été directement contacté par Pil'Vite car au départ je n’avais pas sélectionné cette enseigne.

Pourquoi avoir choisi Pil'Vite ?

C’est l’évocation de l’univers de la montre qui m’a interpellé, je suis un passionné de montres ! J’ai tout de suite apprécié les qualités d’Hervé Maginier, franchiseur, ses arguments sur la rentabilité d’un point de vente Pil'Vite ainsi que la création de valeur de la société à terme. J’ai vite compris que cela pouvait me plaire.
J’avais très bien avancé sur 2 projets différents de Pil'Vite, dans les glaces (à manger), ce qui m’a décidé c’est le montant de l’investissement et la rentabilité 4 fois supérieure aux autres projets. Une marge de 75 % en moyenne lorsque celle de l’horlogerie/bijouterie est de 35 %. Le fruit était mûr ! Mon comptable ne me croyait pas…

Comment avez-vous opéré ce changement ?

J’ai fait le choix de revoir mes priorités financières, le mode de vie d’un franchisé Pil'Vite est différent que dans le salariat. Dans mon cas, je suis passé d’une fonction importante avec un revenu élevé à une activité moins rémunératrice dans laquelle je me devais d’être entièrement disponible. Il faut bien mesurer et prendre conscience de l’univers de la prestation de services et ses exigences.
J’ai tenté l’aventure avec Hervé Maginier et Fabrice Bocquillon il y a 2 ans, en 2018, en souhaitant ne pas me limiter à un seul magasin.

Quels sont les atouts de l’enseigne ?

Ce qui me plaît, c’est de maitriser les éléments techniques, la réparation… mais de pouvoir aussi gérer une mini entreprise avec du personnel ainsi que la gestion de l’ensemble des flux entrants et sortants. J’ai aussi choisi Pil'Vite car le potentiel existe pour réaliser mon objectif de créer 3 magasins au minimum dans l’avenir. Je compte ainsi capitaliser et améliorer mes revenus.

Quel est l’accompagnement du franchiseur dans l’élaboration de votre projet ?

Je me suis lancé en réfléchissant à l’investissement personnel et financier. La motivation est capitale car il faut avancer malgré les refus des banques.
J’ai réussi à avoir les soutiens du réseau Pil'Vite pour pouvoir m’engager financièrement dans le projet par la banque du franchiseur ainsi que tout l’accompagnement organisationnel et logistique du réseau.
La structure Pil'Vite est bien organisée, très professionnelle.

Comment avez-vous choisi votre emplacement ?

Je cherchais dans un rayon de 50 km autour de Reims, mon point d’ancrage. La franchise  Pil'Vite m’a proposé un très bon emplacement qu’elle avait déjà négocié  derrière les caisses du Cora. Je me suis lancé seul en juillet 2018 sur Cormontreuil dans la galerie commerciale de Cora

Pouvez-vous nous parler de votre formation et de votre assistance au démarrage ?

Deux formateurs experts Xavier et Michel vous prennent en main pour la clé et pour horlogerie. La formation s’effectue dans les locaux à St Etienne puis sur différents magasins que possèdent l’enseigne à Lyon.
La Formation est accessible pour les personnes qui ne viennent pas du métier. On peut évaluer à 80 % la maîtrise que nous avons au sortir de la formation.
C’est l’effet d’Expérience qui nous rassure.
Pour le lancement, j’ai été accompagné la 1ère semaine avec Sébastien et Xavier qui se sont relayés.

Quelle était votre stratégie au lancement ?

J’ai passé un an tout seul pour tout maîtriser, donc un temps important. Après ma 1ère embauche, j’ai eu plus de temps pour moi, faire du sport et me consacrer à mon 2ème projet.

Quel bilan pouvez-vous faire aujourd’hui ?

La création d’entreprise à travers la franchise Pil'Vite se veut très rassurante car le franchiseur a une très bonne capacité à conseiller des entrepreneurs qui veulent investir tout en les incitant à faire de leur métier une vocation. Mon bilan du 1er kiosque a été respecté avec 9 % d’écarts. Un chiffre d’une précision hors norme pour mon expert comptable très surpris que les prévisions collent autant à la réalité. Pil'Vite maîtrise très bien son sujet en amont.

Quels conseils donnez-vous à un futur franchisé pour réussir en tant que franchisé Pil'Vite ?

Il est nécessaire de bien s’entourer ; créer son entreprise fait partie d’un projet familial, j’ai 5 enfants, il me paraît important que la famille soit bien informée et qu’elle partage ce nouveau projet de vie.
Je conseillerai à un futur franchisé Pil'Vite d’engager une personne dès que possible pour ne pas être dans le kiosque à 100 %. Il est nécessaire de s’y investir à ce niveau avant et après l’embauche d’un premier employé collaborateur, le temps dégagé permet de s’oxygéner et de se réouvrir l’esprit à d’autres projets.
Enfin, il est important de s’appuyer sur tous les conseils que la franchise peut donner, ne pas réinventer l’eau chaude, même si on se pose des questions ; vivre d’abord l’expérience selon le modèle puis se faire ensuite son idée.

Comment envisagez-vous le développement de votre activité ?

Je devais ouvrir le 16 mars 2020 mon 2ème point de vente. En raison du confinement, l’opération a été reportée au 11 mai, et c'est fait aujourd'hui !
Après l’embauche de 2 personnes dont 1 à temps partiel, je compte aujourd’hui 3 salariés dans mon entreprise. Je précise que ce 2ème point de vente inclut la réparation téléphonique et la cordonnerie.
De plus, je poursuis mon objectif en prévoyant de créer mon 3ème point de vente d’ici à l’année prochaine.

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

3 personnes ont donné leur avis sur cet article (note moyenne: 3.5/5)

Vous souhaitez devenir franchisé Pil'Vite ?

Franchise Pil'Vite
Pil'Vite

Spécialiste de la pose rapide de piles de montres, bracelets montres, réparation de smartphones, vente et SAV de montre et petite horlogerie

Apport 25 000 €

Pour ouvrir une franchise Pil'Vite il faut un apport personnel de 25 000 €.
Vous pouvez également consulter toutes les offres de Franchise informatique et les franchises du secteur Commerces spécialisés.

Actualités