Interview franchise Swimcenter

« Sans Swimcenter, j’aurais mis beaucoup plus de temps et d’investissement »

Romain Bechu, Franchisé Swimcenter
le | Franchise beauté

Après avoir exercé en tant que maître-nageur pendant 12 ans, en France et à l'étranger, Romain Bechu a choisi l'enseigne Swimcenter pour ouvrir son propre centre aquatique à Vannes en septembre 2017.

: Quelle était votre profession avant de devenir franchisé Swimcenter ?

Romain BechuRomain Bechu : J’étais maître-nageur durant 12 ans, aussi bien dans des structures privées que publiques, en France et à l’étranger.

Pourquoi avez-vous décidé de devenir franchisé Swimcenter ?

J’ai toujours eu en tête d’avoir ma propre structure. Quand j’ai commencé à travailler ce projet, j’ai étudié la possibilité de créer un centre en tant qu’indépendant. J’en ai également discuté avec un ami qui connaît l’un des fondateurs de Swimcenter. Cela m’a donné l’occasion d’aller visiter plusieurs unités du réseau, à La Rochelle et Niort notamment. J’ai ainsi découvert le concept, les cours proposés…

Qu’est-ce que vous a séduit chez cette enseigne ?

Avec Swimcenter, je pouvais disposer d’un projet clé en main. En effet, le franchiseur possède une réelle expertise dans la construction et l’aménagement des centres. Tout est parfaitement agencé. Six mois après trouvé mon local, mon centre était ouvert. Enfin, originaire de Vannes, je souhaitais m’y implanter. Je connaissais bien les habitudes locales pour y avoir travaillé durant six ans et la franchise Swimcenter m’a permis de m’y implanter. Je suis d’ailleurs le premier franchisé à m’être installé en Bretagne. Depuis, une autre unité a ouvert à Nantes.

Votre financement a-t-il été facile à trouver ?

Pour un investissement global de 300 000 euros, j’avais un apport personnel de 20%. J’ai contacté six établissements bancaires, et deux ont accepté de financer mon projet. Je n’ai donc pas rencontré de problème pour trouver mon financement. La franchise sert aussi à rassurer les banques. 

Vous avez ouvert votre centre il y a tout juste un peu plus d’un an. Comment s’est développée votre activité ?

Deux semaines avant l’ouverture du centre, nous avions lancé une opération de pré-inscription. Quand nous avons ouvert fin septembre 2017, nous avions déjà 400 adhérents, sachant qu’il en faut 500 pour être à l’équilibre. Actuellement, nous avons 650 adhérents et nous avons, un an après l’ouverture, dépassé le prévisionnel de notre business plan. 
C’est une reconversion qui demande beaucoup d’investissement personnel. Je maîtrisais la partie aquatique du fait de mon passé professionnel mais il a fallu apprendre la gestion, découvrir le logiciel informatique… Pour toutes ces étapes, la formation initiale proposée par le franchiseur s’est révélée très efficace. Après une semaine de théorie, j’ai aussi découvert durant une semaine tout l’univers des cours collectifs.
 

Outre cette formation initiale, quel a été l’apport du franchiseur dans toute cette aventure entrepreneuriale ?

J’aurais certainement pu ouvrir un centre en tant qu’indépendant mais cela aurait demandé beaucoup plus de travail, beaucoup plus de temps et beaucoup plus de moyens. Je n’ai aucun regret d’avoir choisi la franchise Swimcenter. Notre enseigne propose des cours chorégraphiés qui sont très dynamiques et qui participent à fidéliser la clientèle. Par ailleurs, nous bénéficions du suivi mis en place par le franchiseur avec une présence téléphonique à la demande et un audit interne qui a lieu tous les deux mois et qui nous aide à travailler les points d’amélioration. Enfin, tous les mois nous recevons des scripts de cours qui nous permettent de faire évoluer l’offre.

Quels sont vos objectifs désormais ?

Mon premier objectif, c’est de pérenniser et de rentabiliser mon centre. Mais depuis le début de l’aventure, mon projet c’est d’ouvrir une deuxième unité. Je m’étais dit que je réaliserais cela dans les cinq ans, il est possible que ce soit finalement plus tôt !

Comment réussit-on sur ce secteur d’activité ?

La clé de la réussite, c’est la fidélisation de la clientèle. Cela passe par un programme de cours performant mais aussi par l’investissement personnel que chacun met au sein du centre. Il faut être présent, bien tenir le centre, bien travailler la partie commerciale. La qualité des cours et de l’accueil sont vraiment essentielles.

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

Note moyenne 5/5 basée sur 1 votant

Vous souhaitez devenir franchisé Swimcenter ?

Franchise Swimcenter
Swimcenter

Remise en forme aquatique en cours collectifs

Apport 70 000 €

Intéressé par le secteur franchise Aquabiking ?
Pour devenir franchisé Swimcenter il faut un apport personnel de 70 000 €.
Vous pouvez également consulter toutes les offres de franchise de club sport et les franchises du secteur Beauté, santé, remise en forme.

Interviews

Actualités