Dossiers de la franchise

Le marché de la lingerie

le | Franchise mode

Découvrir les franchises de lingerie et prêt à porter .

La France occupe la troisième place en Europe

franchise lingerie
Ces enseignes rentables recrutent
Franchise Simone Pérèle
Simone Pérèle

Marque de lingerie de luxe accessible

Apport 30 000 €

Franchise Deeluxe
Deeluxe

Dynamique, Réactive et Fashion

Apport 50 000 €

Franchise Vaubecour
Vaubecour

Costumes et vêtements sur-mesure

Apport 15 000 €

Franchise La Fée Maraboutée
La Fée Maraboutée

Vêtements pour toutes les personnalités

Apport 50 000 €

Les françaises (de 15 ans et plus), avec des dépenses de 2,5 milliards d’euros, sont les plus grandes consommatrices de lingerie en Europe, après leurs voisines anglaises et allemandes et devant les italiennes. Dans le classement européen, la France était en deuxième position en 2005 devant l’Allemagne. Avec une baisse de 2,4 % de ses dépenses en 2006, elle cède sa place à l’Allemagne devant l’Italie.
Sources : Institut français de la mode

Les jeunes femmes sont des grandes consommatrices de lingerie

En France en 2006, les femmes âgées de 15-24 ans représentent la tranche d’âge qui consomment le plus de lingerie : 19,1 % des achats en valeur contre 16,1 % pour les 25-34 ans, 16,2 % pour les 35-44 ans, 17,3 % pour les 45-54 ans, 13,7 % pour les 55-64 ans et 17,5 % pour les 65 ans et plus. C’est aussi elles qui détiennent le record du budget annuel moyen de 125,3 euros par femme contre 97,8 euros pour l’ensemble des françaises.
Sources : Institut français de la mode

Les poitrines généreuses sont en vogue

D’après une étude réalisée par SECODIP en 2005, près de la moitié des achats de soutien-gorge concerne les bonnets C. Et les ventes de bonnet D et plus sont en forte augmentation.

Les françaises aiment les soutiens-gorges

Les dépenses en lingerie en 2006 sont de 46,6 % pour la corseterie (44,7 % en 2005), 34,6 % pour la lingerie de jour (34,9 % en 2005) et 18,8 % pour la lingerie de nuit (20,5 % en 2005).
Sources : Institut français de la mode

Les françaises consomment plus et dépensent moins

Les ventes en nombre en lingerie de jour et corseterie augmentent : 214,7 millions de pièces vendues, en France en 2006, soit une augmentation de 2,8 % par rapport à 2005. Tandis que les dépenses baissent (- 0,4 % en 2006 par rapport à 2005). Le budget moyen annuel par femme est de 79,4 euros en 2006 en lingerie de jour et corseterie alors qu’il était de 80,2 euros en 2005.
Concernant la lingerie de nuit et d’intérieur, elle a, quant à elle, diminué en 2006, tant en nombre qu’en valeur.
Sources : Institut français de la mode

Les chaînes spécialisées connaissent une ascension qui perdure

prêt à porter

Les chaînes spécialisées détiennent la deuxième plus grande part de marché en valeur derrière la distribution alimentaire avec 20,2 % en 2006 contre 5,7 % aux débuts des années 1990. Mais signalons que les chaînes spécialisées et les chaînes grande diffusion regroupées représentent 28,2 % de part de marché devant les hyper et supermarchés.
Les autres circuits de distribution se partage le reste du marché de la façon suivante : la distribution alimentaire : 22,2 %, la vente à distance : 15,4 %, 13,4 % pour les détaillants indépendants : 13,4 %, les grands magasins : 7,8 %, les autres : 13 %.
Sources : Institut français de la mode

Les jeunes femmes achètent leur lingerie dans les chaînes de magasin

La part de marché en valeur des chaînes de magasin est de :

  • 52 % chez les 15-24 ans (la part de marché de la grande distribution : 17 %)
  • 39 % chez les 25-34 ans (la part de marché de la grande distribution : 22 %)
  • 36 % chez les 35-44 ans (la part de marché de la grande distribution : 25 %)
  • 15 % chez les 45-54 ans (la part de marché de la grande distribution : 30 %)
  • 17 % chez les 55-64 ans (la part de marché des indépendants: 26 %)
  • 7 % chez les 65 ans et plus (la part de marché de la vente à distance : 29 %)

Sources : Institut français de la mode

L’achat de la lingerie : un acte féminin

L’enquête réalisée par Ipsos pour Version Femina en 2006 révèle que les hommes, pour 63 % d’entre eux, n’achètent jamais de lingerie à leur dulcinée, pour 33 % d’entre eux, leur en achètent occasionnellement et pour 4 % d’entre eux, régulièrement. D’ailleurs les femmes approuvent puisque, d’après la même enquête, elles sont 72 % à préférer acheter leur lingerie seule contre 19 % à préférer la choisir à deux et seulement 7 % à préférer se la faire offrir.

Maillots de bain : les deux pièces ont la côte

La consommation de maillots de bain en 2006 se compose, en pourcentage du nombre de pièces achetées, de 60 % de maillots de bain deux pièces, de 39 % de maillots de bain une pièce et de 1 % de slips seuls.
Plus les femmes sont jeunes, plus elles choisissent un deux pièces quand elles achètent un maillot de bain. En effet, la part de deux pièces dans l’achat de maillots de bain est de 78 % pour la tranche d’âge 15-24 ans, 65 % pour les 25-34 ans, 60 % pour les 35-44 ans, 36 % pour les 45 ans et plus.
Sources : Institut français de la mode

Vous pouvez également consulter toutes les offres Mode et équipement de la personne.

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

32 personnes ont donné leur avis sur cet article (note moyenne: 4/5)

Les derniers articles du secteur

rejoignez ces réseaux en croissance
Marque de lingerie de luxe accessible
Simone Pérèle

Marque de lingerie de luxe accessible

Apport 30 000 €

Chaussures et Accessoires de Mode
Minelli

Chaussures et Accessoires de Mode

Apport 31 500 €

Marque de vêtements internationale
ESPRIT

Marque de vêtements internationale

Apport 50 000 €

Agencement intérieur sur mesure, dressing, bibliothèque, rangement...
Archea

Agencement intérieur sur mesure, dressing, bibliothèque, rangement...

Apport 50 000 €

L'expérience ultime du bien-être
TECFIT

L'expérience ultime du bien-être

Apport 25 000 €