Interview franchise Les Savants Fous - Les Savants Fous TECH

« Pour un entrepreneur qui se lance, la franchise permet clairement de gagner du temps »

Hadrien Mercier, Franchisé Les Savants Fous - le

Après une carrière en tant qu’ingénieur commercial, Hadrien Mercier a troqué sa casquette de salarié pour celle de chef d’entreprise franchisé. Il a ouvert son agence Les Savants Fous à Marseille en mars 2020 et ne regrette absolument pas son choix. Témoignage !

: Vous êtes franchisé Les Savants Fous, depuis quand et où exactement ?

Hadrien Mercier 1Hadrien Mercier : Je suis franchisé de l’enseigne Les Savants Fous depuis mars 2020 et sur la région d'Aix-Marseille.

Dans quel domaine avez-vous exercé avant de vous lancer en franchise ?

Avant d’intégrer Les Savants Fous, j'étais ingénieur commercial dans le domaine des projets informatiques. J’ai exercé jusqu'en juin 2020.

Qu’est-ce qui vous a donné envie d’entreprendre ?

Je suis titulaire d'un double diplôme puisque j'ai un diplôme en génie mécanique et en parallèle, j'ai un master d'une Ecole de Commerce. Quand j’ai commencé ce master, l’idée était d’être, à terme, mon propre patron. Avoir vraiment une vision et l’appliquer, j’avais hâte de vivre l’entrepreneuriat.

En 2020, j’ai pu pour la seconde fois me poser la question d’entreprendre. La première fois, le projet ne tenait pas la route. Cette fois-ci, j’avais vraiment envie de quitter le salariat et une vraie volonté de me lancer dans l’entrepreneuriat.

J’ai commencé à chercher dans quel domaine je pouvais me lancer. Comme j'aime beaucoup le nautisme et tout ce qui touche à la mer, je me suis intéressé à cet univers, qui s’est avéré très exigeant et compliqué.

Comment avez-vous trouvé votre franchise ?

J’ai participé à un salon de l'entrepreneuriat où il était question, entre autres, de franchise.

C’est un modèle que je connaissais pas du tout. J’y ai tout de suite vu mon intérêt puisque cela m’apportait une formation sur un domaine où je n’avais forcément d’expérience.

Lors de ce salon, j’ai rencontré d’autres chefs d'entreprise qui, comme moi, étaient issus de domaines totalement différents du secteur choisi en franchise. A partir de ce moment-là, je me suis dit qu’il était possible de se lancer sur des secteurs d’activité sympas et porteurs, sans en avoir d’expérience.

Qu'est-ce qui vous a séduit chez cette enseigne ?

Tout simplement le fait que c’est un concept que je recherchais pour mon fils. Je suis papa de deux petits garçons de 7 et 3 ans et je cherchais pour eux des activités qui changent un peu de l'ordinaire. Or sur Marseille, je ne trouvais pas forcément de réponse pour mon petit curieux !

J’ai beaucoup aimé ce concept qui mêle sciences, amusement, avec de l'expérimentation et de la manipulation.

J’en ai aussi discuté avec mon épouse qui m’a confirmé que cette activité correspondait à mon côté « papa poule » !

Comment s’est déroulée la suite de votre parcours?

J’ai rencontré l'enseigne sur Marseille. Ce jour-là, j’avais fixé quatre rendez-vous pour rencontrer des franchiseurs. Et puis le courant est tellement bien passé que j’ai passé la matinée avec Les Savants Fous.

J’ai pu discuter de mon projet, de mon envie d’installer ce concept dans ma région, sur laquelle il cherchait justement un candidat. Nous étions deux ou trois candidats en lice.

De mon côté,  j'avais une vision qui était d'emblée d'investir assez fortement pour couvrir une grande zone, couvrant totalement Marseille et la région aixoise.

Ensuite, j’ai rencontré les équipes à Paris. Le fait de pouvoir ajuster le curseur entre des activités fun et ludiques et d’autres plus éducatives m’a paru vraiment intéressant.

Aujourd’hui, je me régale en transmettant du savoir auprès des enfants, c’est le meilleur des publics !

Est-ce c’est quelque chose que vous auriez pu faire tout seul ?

Alors non, concrètement quand je vois de la dose de travail nécessaire pour la création des kits, ça aurait été très difficile. Par ailleurs, le réseau nous apporte la vision pédagogique aussi par l'intermédiaire de documents, qui sont mûrement travaillés et réfléchis. C’est une réelle plus-value quand on se lance, cela nous permet de ne pas se poser de question.

Nous pouvons proposer plus d'une centaine d'ateliers différents, notre offre est très riche et nous sommes capables de répondre à une demande très hétéroclite et vraiment assez large en termes d'activité et d'animation.

Au-delà de ce contenu pédagogique et de toutes les activités proposées, quelles sont, selon vous, les autres forces de de cette franchise ?

Nous sommes accompagnés par la franchise en termes de communication, et beaucoup d’autres domaines. Par ailleurs, nous avons une grande liberté de de fonctionnement. Enfin, nous sommes dans un cercle vertueux d'amélioration constante. Tout le monde apporte sa pierre à l’édifice, c’est très enrichissant.

Pour un entrepreneur qui se lance, la franchise permet clairement de gagner du temps.

Comment voyez-vous les prochains mois et comment voyez votre avenir maintenant avec cette franchise ?

Je vois mon avenir sous les meilleurs auspices ! J’espère vraiment qu'on a mangé notre période de pain noir avec tout ce qu'on a pu connaître ces deux dernières années ! J’ai quand même signé à la date où le confinement a été annoncé ! Cela a eu des avantages dont celui d'identifier des locaux disponibles et les prendre lors du déconfinement. On a aussi pu commencer à se faire connaître et à développer l’activité.

Aujourd’hui, ce que l’on a envie de faire, c'est vraiment de continuer à développer l’activité. Je pense qu'on a vraiment une place à se faire à Aix-en-Provence. Nous aimerions donc couvrir de façon importantes notre secteur, avec une agence à Marseille et une autre sur Aix. C’est ce qui m’anime aujourd’hui en tant qu’entrepreneur.

Et je peux vous dire que je n’ai aucun regret d'avoir troqué ma casquette de salarié pour celle de chef d'entreprise. Je ressens une grande liberté. Les décisions que je prends, je sais qu'elles sont pour ma société, qu'elles soient bonnes ou qu'elles soient mauvaises, je les prends et je les assume, c’est très grisant.

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

1 personne a donné son avis sur cet article (note moyenne: 5/5)

Formation, enseignement, soutien scolaire : cette enseigne tendance recrute

Franchise COURS ADO
COURS ADO

Soutien scolaire et Cours Particuliers à domicile du primaire au bac+2, dans toutes les matières

Apport 15 000 €

Franchise Les Savants Fous - Les Savants Fous TECH

Soyez prévenu dès que cette enseigne recrute des franchisés sur notre site.

Politique de Confidentialité

Pour ouvrir une franchise Les Savants Fous - Les Savants Fous TECH il faut un apport personnel de 15 000 €. Vous souhaitez créer une entreprise dans le secteur Franchise formation
Découvrez les chaines spécialisées sur la page franchise Franchise formation

Actualités

Interviews

Cette enseigne se développe et recherche des franchisés

Franchise COURS ADO
COURS ADO

Apport 15 000 €