Interview franchise Délices Lamarque

« Entretien, visite des boutiques, agencement du magasin, aide à l'ouverture.... Tout est prévu ! »

David Verdier, Franchisé à Brive-la-Gaillarde - le

Après une école de commerce, David  Verdier a intégré le groupe SPIR Communication comme attaché commercial en publicité pendant huit années. Une opportunité de carrière lui a alors fait intégrer le domaine bancaire, tout d'abord dans le groupe Caisse d'Epargne, puis à la banque Tarneaud, où il était en charge du marché des professionnels. Il nous explique comment il est passé de l'univers feutré de la banque, à celui, bien plus coloré de Délices Lamarque...

: Pourquoi avoir choisi de vous mettre à votre compte en franchise, alors que vous aviez une place confortable dans la banque ?

David  VerdierDavid Verdier : J'ai effectué tout mon parcours professionnel sur la Corrèze, et plus particulièrement sur Brive. Très attaché à ma région, avec une bonne connaissance du tissu économique, mon dernier poste consistait en effet à financer les installations ou les reprises de professionnels sur mon secteur. Un jour je me suis dit, pourquoi pas moi ? De plus, la franchise permet de se lancer avec un concept qui a fait ses preuves et qui limite les risques. Epicurien dans l'âme, et ayant depuis longtemps un projet en tête, je me suis naturellement tourné vers la franchise alimentaire spécialisée, plus particulièrement côté sucré. La franchise permet aussi des échanges réguliers sur les bonnes pratiques, avec la tête de réseau, mais aussi avec les autres franchisé

Et qu'est-ce qui a fait pencher la balance du côté de Délices Lamarque ?

J'ai encore le souvenir de l'épicerie de quartier, ou j'allais avec ma grand-mère faire les "commissions"... Et comme tous les gosses, j'attendais avec impatience le moment où elle m'autorisait à prendre un bonbon ou deux. Je me souviens même du bruit du bocal de verre ou étaient rangés mes préférés... Délices Lamarque, c'est exactement ça, des produits de très grande qualité, mais aussi une ambiance, un lieu, où les clients repartent quelques années en arrière, et se font plaisir.

Comment votre franchiseur s'est-il impliqué dans votre lancement ?

Entretien, visite des boutiques, agencement du magasin, aide à l'ouverture.... Tout est prévu ! Et le tout avec des partenaires solides et professionnels. J'ai également bénéficié d'une aide au financement du projet, grâce à un partenariat noué par Délices Lamarque avec un courtier en financement professionnel. Les conditions obtenues tant sur le prêt que sur les frais bancaires sont au-delà de mes espérances. Tout au long de l'année, la franchise se montre très réactive à mes demandes, que ce soit pour une animation commerciale, une affiche pour un événement, ou la création d'étiquettes pour certains produits locaux...

Combien de temps votre formation initiale a-t-elle duré ?

La formation dure une semaine, et s'effectue au siège, à Albi. Produits, méthodes, fournisseurs, tout est passé en revue et ponctué par des mises en situation directement en boutique, en tablier, et face aux clients. Le programme est dense, mais on démarre ainsi solidement l'aventure ainsi ! Par la suite, les visites en boutiques permettent d'échanger, de s'améliorer, et la convention annuelle de se retrouver pour un moment d'échange, de travail, mais aussi de convivialité.

Comment se déroulent vos journées, que vous qualifiez vous-même de denses ?

Et bien cela commence par mettre son tablier, ça n'a l'air de rien, mais ce petit geste est important pour moi... Il y a la mise en place des produits, l'ensachage, le rangement, les commandes, les livraisons, bref, le métier d'épicier mais ce n'est pas le plus important. Il faut avoir à l'esprit qu'une boutique Délices Lamarque, c'est un lieu où les clients viennent faire plaisir, ou se faire plaisir. Le conseil, la connaissance des produits, leur histoire, c'est aussi important que des étagères bien pleines et bien rangées. Le relationnel qui se crée est essentiel, surtout à Brive-la-Gaillarde, où je travaille beaucoup avec les clients locaux. Il m'arrive souvent de feuilleter avec les clients un livre de bonbons anciens, afin de retrouver une image des boites de Cocoboer par exemple, ou de raconter l'histoire de tel ou tel bonbon ancien.

De quelle manière souhaitez-vous conclure, après cette mise en bouche appétissante ?

J'aimerais simplement dire que cette aventure tient toutes ses promesses, malgré un contexte parfois difficile pour le commerce de centre-ville. J’envisage à moyen terme d’ouvrir une seconde boutique dans ma région, voire un peu plus loin… Le créneau des Délices Lamarque est atypique, le réseau se développe, et je suis persuadé que nous avons de beaux jours devant nous.
Coordonnées : 24 rue Majour 19100 Brive-la-Gaillarde.


                                                                                                                           Propos recueillis par Rodolphe Hatchadourian

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

0 vote

Chocolat : ces entreprises en croissance recrutent

Franchise De Neuville
De Neuville

Rejoignez le n°1 du chocolat français

Apport 60 000 €

Franchise Yves Thuriès - Chocolatier récoltant
Yves Thuriès - Chocolatier récoltant

Premier réseau chocolatier récoltant - double Meilleur Ouvrier de France

Apport 30 000 €

Franchise Délices Lamarque

Soyez prévenu dès que cette enseigne recrute des franchisés

Intéressé par le secteur franchise chocolat ?
Pour ouvrir une franchise Délices Lamarque il faut un apport personnel de 30 à 35% de l'investissement total.
Vous pouvez également consulter toutes les offres de Franchise chocolat et les franchises du secteur Commerce alimentaire.

Interviews

Actualités

Ces enseignes se développent et recherchent des franchisés

Franchise L'Atelier du Chocolat
L'Atelier du Chocolat

Apport 50 000 €

Franchise De Neuville
De Neuville

Apport 60 000 €

Franchise Chacun Ses Goûts
Chacun Ses Goûts

Apport 30 000 €