Dossiers de la franchise

Coup de projecteur sur les étapes clés pour devenir opticien en franchise !

le | Franchise beauté & bien être

D’après une étude publiée dans la revue ‘’Ophtalmology’’, 1 personne sur 2 sera myope en 2050 ! Certes, le chiffre est alarmant, mais cela veut également dire que les opticiens ont un bel avenir devant eux. Ouvrir sa boutique d’optique peut donc constituer un projet assez prometteur. Dans cet article, nous allons notamment répondre à ces questions : Qui peut ouvrir un magasin d’optique ? Quelles sont les étapes pour la création d’un magasin d’optique ? Vaut-il mieux ouvrir en tant qu’indépendant ou en franchise ?

Sommaire :

Coup de projecteur sur le marché de l’optique

Présentation du métier d’opticien

Démarche à suivre pour ouvrir sa boutique d’optique

Se lancer en tant qu’indépendant ou franchisé ?

Deux autres concepts d’opticien à découvrir

opticien en franchise

Focus sur le marché de l’optique

En France, le secteur de l'optique représente un réel atout économique et un marché porteur. Avec les 3/4 de la population française atteints d’un trouble ou d’une maladie visuelle, le marché des lunettes et de l’optique ne cesse de se développer.

Ce dernier englobe les articles, accessoires et services concernant les yeux et la vision, et affiche un chiffre d’affaires de 6,6Mds€ en 2020, réalisé essentiellement par la vente de 16 millions de paires de lunettes de vue (verres et montures), lunettes de soleil et lentilles de contact, par environ 49 500 opticiens et 12 000 magasins d’optique.

Au 1er semestre 2022, les Français ont dépensé 3,6Mds€ pour leurs équipements optiques soit une augmentation de plus 4% (GfK Market Intelligence).

Le marché est composé par des professionnels de la santé (ophtalmologistes, orthoptistes, opticiens indépendants ou salariés) et des entreprises :

  • Les indépendants non rattachés à un réseau sous enseigne, qui génèrent moins de 30% du chiffre d'affaires du secteur,
  • Les groupements coopératifs, qui représentent 35% des opticiens et réalisent 1/3 du chiffre d'affaires du secteur,
  • Les réseaux de franchise, qui totalisent 2 000 magasins et captivent environ 30% du marché en valeur,
  • Les réseaux mutualistes, dont les 750 points de vente réalisent moins de 10% du marché,
  • Les acteurs de l'e-commerce : la libéralisation du marché des opticiens sur Internet a permis la naissance de pure-player.

Présentation du métier d’opticien

L’opticien est le seul professionnel autorisé à délivrer des verres correcteurs et des lentilles de contact. Il se charge de conseiller les personnes envoyées par le médecin ophtalmologiste.

L'opticien-lunetier prend en charge la conception, l'ajustement, le montage et la vente d'appareils de correction de la vue, lunettes et lentilles. Professionnel de la santé, il porte la casquette de technicien et de conseiller commercial.

Le métier d’opticien-lunetier est réglementé, puisqu’il appartient au domaine du paramédical. Pour l’exercer, il faut détenir un BTS opticien-lunetier, qui se prépare en deux ans après le BAC. Cette formation est obligatoire pour exercer, ou ouvrir et gérer son magasin d'optique.

Le BAC Pro optique-lunetterie représente une fonction intermédiaire et permet au jeune bachelier de seconder un opticien.

Enfin, le CAP ‘’monteur en optique-lunetterie’’ permet d’opérer comme monteur de lunettes.

Un opticien salarié touche entre 2 000€ et 3 000€ (brut), selon l'enseigne, l'expérience et les responsabilités.

Pour monter son magasin d'optique, il n’est pas nécessaire d’être formé ou diplômé :

  • Soit on dispose effectivement d’une qualification dans le domaine de l'optique : on peut donc conseiller ses clients et leur vendre des lunettes et/ou des lentilles correctrices,
  • Soit on ne possède ni diplôme, ni formation en optique : on peut donc seulement exercer une fonction de directeur de magasin, en s’entourant d’au moins un salarié titulaire d’un diplôme en optique.

En se mettant à son compte, les revenus sont beaucoup plus importants, généralement +5 000€/mois.

Démarche à suivre pour ouvrir sa boutique d’optique

Elaborer une étude de marché

Etape primordiale pour toute création d’entreprise, l’étude de marché permet d’évaluer le potentiel du marché dans la zone de chalandise concernée, d’en savoir plus sur la concurrence, de déterminer ses atouts et de préparer son offre commerciale.

Rechercher l’emplacement et le local

Pour l’emplacement, il faut surtout tenir compte de l’accessibilité du lieu, de sa visibilité, des données démographiques, de la concurrence…

Quant au local, il est important que les clients se sentent les bienvenus lorsqu’ils arrivent dans un magasin d’optique. Il faut donc bien penser à la grandeur du magasin, son attrait, ses besoins en termes de travaux…

Choisir le statut juridique

SARLU, SAS, EURL, EI, SASU... chaque statut juridique a ses avantages et ses inconvénients d'un point de vue social et fiscal. Il est recommandé de faire appel à un expert.

Il faut surtout évaluer le montant des cotisations et des charges sociales à payer. Il est aussi important d’anticiper l'avenir en prévoyant les situations délicates. En cas d’association, il faut anticiper d'éventuelles mésententes…

Rédiger un business plan

La rédaction d'un business plan est très conseillée. Cela permet de démontrer comment son projet est voué au succès et comment son chiffre d’affaires devrait évoluer.

Un business plan est généralement nécessaire pour obtenir un prêt bancaire ou tout autre type de financement.

Rechercher le financement

Si ses capitaux propres sont insuffisants, il est possible de recourir aux aides publiques octroyées par l’Etat ou les collectivités. Il existe par exemple l’Aide à la Reprise ou à la Création d'Entreprise ou encore le Nouvel Accompagnement à la Création ou la Reprise d'Entreprise.

Egalement, on peut recourir à des prêts d'honneurs ou des concours…

Pour obtenir un emprunt bancaire, les fonds propres doivent généralement représenter environ 30% des besoins financiers.

Les formalités à remplir

Pour prouver l’existence de son magasin, il faut :

  • Enregistrer son diplôme au répertoire ADELI. Tous les professionnels de santé doivent enregistrer leur diplôme pour être autorisés à exercer leur activité,
  • Immatriculer sa boutique au Registre du Commerce et des Sociétés, pour obtenir son extrait Kbis, N°TVA…
  • S’enregistrer auprès de l’assurance maladie, pour obtenir un N° d’identification qui permettra aux clients de se faire rembourser leurs frais de santé.

opticien en franchise essayage de lunettes

Se lancer en tant qu’indépendant ou franchisé ?

En choisissant de créer sa boutique d’optique en tant qu’indépendant, on doit posséder plusieurs compétences dans une diversité de domaines : gestion, comptabilité, management… Il est également possible de s’associer pour multiplier les compétences.

En ce qui concerne la franchise, c’est une option souvent choisie par les opticiens puisqu’elle simplifie le processus de création d’entreprise. C’est une alternative intéressante surtout pour ceux qui n’ont jamais créé d’entreprise auparavant, malgré l’investissement plus conséquent et les exigences de l’enseigne.

Sur ce créneau, certains concepts ont réussi à prouver leur performance, dont Générale d’Optique, qui dispose de 330 franchises en France, et direct optic&audition, qui possède 70 magasins.

La franchise permet de bénéficier de la réputation d’un réseau déjà établi, qui mène régulièrement des campagnes publicitaires. Généralement, les concepts qui se développent sur le secteur de l'optique investissent beaucoup d'argent dans l’amélioration de leur notoriété.

La franchise propose surtout un accompagnement et une formation avant, pendant et après le lancement de son magasin d'optique.

Enfin, malgré qu’elles demandent très souvent des apports personnels aux alentours de 30 000€, les franchises d'optique permettent de générer un chiffre d'affaires, après deux ans d'activité, qui dépasse les centaines de milliers d'€.

Deux autres concepts d’opticien à découvrir

Optical Factory est un concept de magasins d'optique à l'atmosphère New-yorkaise, véritables lieux au service du client. Optical Factory rend visible le travail de l'artisan en préparant les lunettes sous les yeux des clients grâce à son atelier central.

  • Apport personnel : 50 000€,
  • Investissement global : dès 150 000€.

Eyes est spécialisé dans la fabrication et la commercialisation de lunettes. Son but est que chaque client trouve les lunettes qui lui conviennent, non seulement du point de vue esthétique et ophtalmologique, mais aussi et surtout du point de vue personnel.

  • Apport personnel : dès 50 000€,
  • Investissement global : 150 000€.
L'observatoire vous recommande :
Franchise EYES
EYES

Vous voulez ouvrir votre premier magasin d'optique ?

Apport 50 000 €

Franchise iCoif
iCoif

iCoif est l'enseigne spécialiste de la coiffure à petits prix. La marque propose la qualité professionnelle accessible à tous. Un investissement minimum pour un maximum de rentabilité et de réussite.

Apport Sans apport personnel

L'Orange bleue Mon Coach Fitness
L'Orange bleue Mon Coach Fitness

Un concept attractif au modèle éprouvé !

Apport 70 000 €

Franchise MYOTEC
MYOTEC

Franchise spécialisé en électrostimulation avec une technologie dédié et unique, avec un espace spécifique à la nutrition

Apport 15 000 €

Vous pouvez également consulter toutes les offres Beauté, santé, remise en forme.

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

1 personne a donné son avis sur cet article (note moyenne: 5/5)

Les derniers articles du secteur

rejoignez ces réseaux en croissance
Vous voulez ouvrir votre premier magasin d'optique ?
EYES

Vous voulez ouvrir votre premier magasin d'optique ?

Apport 50 000 €

La beauté par la technologie
JFG Clinic

La beauté par la technologie

Apport 30 000 €

Ça change ma vie !
Studio Comme J'aime

Ça change ma vie !

Apport 50 000 €

AvivA Cuisines

Apport 50 000 €

L'immobilier 1OO% partagé
The Door Man France

L'immobilier 1OO% partagé

Apport 0 €