Dossiers de la franchise

La bijouterie fantaisie retrouve son éclat

Publié par , le | Franchise mode

Dans son étude baptisée « La distribution de bijouterie fantaisie – Concurrence exacerbée, recours croissant au digital, etc. : perspectives et axes de développement d’ici 2016 », le cabinet Xerfi mise sur un rebond des acteurs de la bijouterie fantaisie. Ainsi, ces derniers devraient voir leur chiffre d’affaires augmenter de 3% en valeur en 2016.

Tout va bien pour les distributeurs spécialistes de la bijouterie fantaisie. Selon le cabinet d’études Xerfi, après un léger recul des ventes en 2014, le chiffre d’affaires de ces derniers devrait augmenter de 1% en valeur en 2015, puis de 3% en 2016.

Des nouveaux concepts pour faire face à la concurrence sur le secteur de la bijouterie fantaisie

Accessoire de mode incontournable pour femme et pour homme, le bijou fantaisie est au cœur d’un marché fortement concurrentiel. Alors que bon nombre de bijouteries traditionnelles ont compris l’intérêt de développer et de valoriser cette offre, les réseaux de prêt-à-porter se sont également positionnés sur le créneau, tous comme les grandes surfaces alimentaires ainsi que les enseignes de luxe. Pour conserver leur part de marché, les spécialistes de la bijouterie fantaisie et des accessoires ont plusieurs armes à leur portée. La première reste sans nul doute leur réseau de magasins qu’ils cherchent bien entendu à valoriser. Ainsi, certaines marques ont fait le choix de rénover leur parc de magasins ou encore de développer de nouveaux concepts. C’est le cas de Moa qui a lancé en mars dernier son nouveau Concept Premium. « Ce nouveau concept s’avère être un véritable succès qui nous a permis d’apporter de la modernité au point de vente avec une offre qualitative », nous confiait récemment Xavier Wilmes, Directeur général de Moa. Grâce à ses magasins relookés et repensés, l’enseigne, qui comptera 145 magasins dont 85 en France d’ici fin décembre, enregistre des performances supérieures à 20% par rapport à l’ancien concept sur des surfaces de 60 à 70 m² contre 50 m² auparavant. Dans un autre genre, Cécile & Jeanne a conçu le Bar à Bijou, qui permet aux clientes de personnaliser leurs bijoux sur le point de vente.

franchise Moa Si les spécialistes de la bijouterie fantaisie modernisent leur concept, ils entendent bien également prendre plus de place au sein de l’Hexagone et continuent de se développer. Réserve Naturelle a ainsi ouvert 60 magasins entre 2009 et 2014 tandis que Moa espère en ouvrir 25 à 35 d’ici 2016. L’international constitue également un relai de croissance intéressant. Le spécialiste danois du bijou personnalisable Pandora poursuit ses offensives à l’export rachetant des bijouteries et reprenant des boutiques de prêt-à-porter en Allemagne.

Miser sur la communication pour se positionner sur le marché du bijoux

Si la plupart des acteurs spécialistes de la bijouterie fantaisie ont bien compris l’intérêt d’étendre leur communication, « les dispositifs cross-canal et la digitalisation des points de vente sont encore très peu utilisés par les enseignes », relève toutefois Xerfi. Et si la plupart disposent d’un eshop seuls trois opérateurs du panel Xerfi, Agatha, Lollipops et Claire’s, disposaient d’une fonctionnalité web-to-store à mi-2015.

Ces enseignes rentables recrutent
Franchise Amazing Jewelry
Amazing Jewelry

La bijouterie fait (enfin) sa révolution !

Apport 50 000 €

Franchise KIDILIZ
KIDILIZ

Création et distribution de prêt à porter enfant

Apport 0 €

Franchise La Fée Maraboutée
La Fée Maraboutée

Vêtements pour toutes les personnalités

Apport 50 000 €

Franchise Cymbeline
Cymbeline

Robe de mariée de créateur sur mesure

Apport 75 000 €

Vous pouvez également consulter toutes les offres Mode et équipement de la personne.

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

Note moyenne 5/5 basée sur 1 votant

Les 8 derniers articles du secteur