Dossiers de la franchise

La lingerie : un bon secteur pour entreprendre en franchise ?

Publié par , le | Franchise mode

Plus en forme que le secteur du prêt-à-porter, mais également plus petit, le marché de la lingerie a enregistré une hausse de 1,4% de ses ventes avec un chiffre d’affaires qui s’élève à 2,7 milliards d’euros en 2013. Sur ce secteur, les acteurs du retail ne choisissent pas tous la même stratégie. Certains se développent en propre alors que d’autres progressent via la commission-affiliation.

La lingerie seule a vu ses ventes augmenter de 1,4%

En 2013, pour la troisième année consécutive, le secteur du chaussant (collants, chaussettes…) et de la lingerie a enregistré une baisse de son chiffre d’affaires qui s’établit à 3,5 milliards d’euros, enregistrant un recul de -1,7% par rapport à l’année précédente selon l’IFM (Institut Français de la Mode). Mais cette baisse est en priorité imputable au segment du chaussant. En effet, la lingerie seule a vu ses ventes augmenter de 1,4% . Le budget moyen que les Françaises dédient à leurs dessous est lui aussi en hausse (2,5%). Pour leur lingerie, elles dépensent chaque année 99,4 euros.

Ouvrez votre franchise de lingerie
Franchise Simone Pérèle
Simone Pérèle

Marque de lingerie Chic et Haut de gamme.

Apport 30 000 €

Franchise Arthur
Arthur

Loungewear, beachwear et sous-vêtements français

Apport 25 000 €

Franchise ESPRIT
ESPRIT

Marque de vêtements internationale

Apport 50 000 €

Franchise Cymbeline
Cymbeline

Robe de mariée de créateur sur mesure

Apport 75 000 €

Des chaines de magasin de lingerie aux stratégies diverses

Sur le marché du chaussant et de la lingerie, certains canaux de distribution souffrent plus que d’autres. A l’instar des grands magasins, hyper et super, dont les ventes sont respectivement en recul de 9,2 et 6,2%. Chez les détaillants, la chute est moins significative à -0,8%. Les chaînes spécialisées tirent quant à elles leur épingle du jeu avec des ventes qui progressent de 2,2%. Si certaines marques très connues misent sur une présence au sein des boutiques multimarques, d’autres privilégient un développement en propre alors que certains réseaux choisissent la franchise ou la commission-affiliation pour se développer. « Dans notre secteur, la franchise n’est pas légion. Si certaines marques ont auparavant misé sur ce mode de développement pour grandir, elles sont aujourd’hui plus rares », indique l’organisation du Salon international de la lingerie.

franchise marché lingerie rouge gorge ​Valège souhaite ardemment relancer son développement en franchise

Dans les allées de la manifestation, certaines marques affichent pourtant leur ambition. A l’instar de Valège qui souhaite ardemment relancer son développement en franchise. Exposant au salon Franchise Expo Paris en mars prochain, le réseau, qui avait sonné un coup d’arrêt à sa croissance en franchise, semble prêt pour redémarrer son développement via des partenaires. Regroupant une cinquantaine de boutiques en propre et une dizaine de franchisés, l’enseigne envisage l’ouverture d’une quinzaine de points de vente en franchise sur de villes où elle n’est pour l’instant pas présente.

La chaîne RougeGorge veut accélérer son développement en affiliation

Même combat chez RougeGorge qui regroupe pour l’heure 157 magasins en France et en Belgique. Après avoir changé de nom puis lancé un nouveau concept déjà exploité au sein des unités d’Aéroville, Rennes Alma et Dijon Toison d’Or et ouvert cinq boutiques en affiliation l’année passée, l’enseigne veut accélérer son développement en affiliation. Elle participera elle aussi au prochain salon Franchise Expo Paris en poursuivant l’objectif d’ouvrir une dizaine de nouveaux points de vente chaque année, en centre-ville comme en centre commercial. L’enseigne, qui rencontre de vrais succès sur des zones de chalandise moyenne, vise les villes de plus de 40 000 habitants.

Pour se développer, l’enseigne de lingerie La Perla privilégie elle aussi la commission-affiliation

Rachetée par l’homme d’affaires Silvio Scaglia, la marque de lingerie haut-de-gamme La Perla a ouvert quant à elle récemment ouvert sa troisième boutique française à Toulouse, après Paris et Lille. Pour se développer, l’enseigne privilégie elle aussi la commission-affiliation, tout comme Dimqui développe par ce biais son réseau de boutiques dans des villes de plus de 100 000 habitants, en emplacement n°1 sur 60 à 80m² ou Soleil Sucré qui compte une centaine d’unités en France. Le groupe Chantelle, propriétaire des marques Chantelle, Passionata (une vingtaine de boutiques), Darjeeling (une centaine de points de vente) et Orcanta (une soixantaine d’unités) et Chantal Thomass semble préférer, à quelques exceptions, un développement en propre. Tout comme Lise Charmel qui a développé une dizaine de succursales sous enseigne Promintime et Aubade , dont le réseau de boutiques a vu le jour en 2008 et regroupe actuellement une quarantaine de points de vente.

Selon les experts du secteur, la taille critique pour un réseau de lingerie tourne autour des 250 points de vente. Certains réseaux comme le groupe Etam (plus de 4000 points de vente dans plus de 40 pays) étant presque arrivés à maturité, il y aura donc certainement dans les prochaines années de nouveaux entrants sur le marché de la lingerie. Et les enseignes devront bien réfléchir à leur stratégie de développement. Avec une question : la petite ville a-t-telle encore un avenir face au web. Dans tous les cas, parallèlement à leur présence en France, tous les acteurs ont compris que leur croissance passe aussi par l’international.

Choisir un marché de niche dans la lingerie: la clé du succès ?

Presque seul sur son créneau, le réseau spécialiste de la distribution de maillot de bain Banana Moon est présent en France au travers d’un réseau d’environ 2000 points de vente, grands magasins compris ainsi, qu’à l’étranger dans des pays comme la Suisse, la Belgique, En Espagne, en Italie, aux Pays Bas, en Angleterre, en Allemagne, aux Etats-Unis, au Mexique… Après avoir ouvert une première boutique à Saint-Tropez il y a une quinzaine d’années, l’enseigne s’est développée en partenariat avec ses principaux clients et compte désormais une quarantaine de points de vente en France. Son objectif est désormais d’ouvrir entre 3 et 5 magasins chaque année avec des partenaires rompus à la vente et capables de manager leurs équipes, l’enseigne se chargeant d’apporter son expertise sur le produit et l’approvisionnement.

Vous pouvez également consulter toutes les offres Mode et équipement de la personne.

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

0 vote

Vous souhaitez devenir franchisé Banana Moon ?

Franchise Banana Moon
Banana Moon

Collection de maillot de bain femme et homme

Apport 50 000 €

Les 8 derniers articles du secteur

  • Ouvrir sa franchise sur le marché du maillot de bain
    03 juillet 2018
    C’est un secteur en croissance sur lequel les réseaux de franchise sont rares. Bien positionnée, l’enseigne Banana Moon est accessible à partir de 50 000 euros d’apport personnel. Avec un chiffre d’affaires ...
  • Lingerie, un marché porté par l'enthousiasme des femmes
    07 mars 2018
    Le secteur de la lingerie résiste bien sur un marché du textile fluctuant. Merci aux femmes qui, en 2015, ont dépensé en moyenne 131 euros par an pour leurs sous-vêtements, soit 5 fois plus que les hommes ...
  • La lingerie plus en forme que le prêt-à-porter
    13 janvier 2012
    L’Institut Français de la Mode vient de dévoiler les derniers chiffres de consommation de lingerie en France. Même si ce segment de l’habillement résiste mieux que le prêt-à-porter féminin, le marché de ...
  • Les dessous dévoilent une petite faiblesse en 2009
    29 septembre 2010
    En 2009, le budget moyen lingerie par femme est repassé sous la barre des 100 euros. L’Institut français de la mode ne prévoit pas une grosse amélioration de la consommation des ménages en 2010. Ainsi ...
  • Lingerie et sous-vêtements : éclaircie en 2012
    19 juillet 2010
    Alors que le marché de l’habillement a connu une année 2009 morose, la lingerie a somme toute bien résisté. C’est notamment le cas pour la lingerie homme. En 2010, selon les prévisions du cabinet d’étude ...
  • La lingerie : un secteur qui résiste
    17 décembre 2009
    A l’approche du Salon international de la Lingerie, qui se tient du 23 au 25 janvier 2010 à la porte de Versailles de Paris, l’Observatoire de la franchise fait le point sur le marché de la lingerie en ...
  • Salon International de la Lingerie 2009 : L’Observatoire de la Franchise répond présent
    13 janvier 2009
    Salon International de la Lingerie 2009 : L'Observatoire de la Franchise répond présent Dans le cadre du Salon International de la Lingerie 2009 (18-21 janvier), L'Observatoire de la franchise interviendra ...
  • Le marché de la lingerie
    24 octobre 2007
    Découvrir les franchises de lingerie et prêt à porter . La France occupe la troisième place en Europe Les françaises (de 15 ans et plus), avec des dépenses de 2,5 milliards d’euros, sont les plus grandes ...