Dossiers de la franchise

Le fitness en mode low-cost

Publié par , le | Franchise beauté

Après les avions, les voitures, l’alimentaire, les voyages, le low-cost s’attaque au fitness. Ou plutôt le fitness s’attaque au low-cost. Avec des acteurs de plus en plus nombreux, cette niche commerciale est en pleine ébullition.

franchise salle de sport low cost

Le concept du fitness low-cost, né en Allemagne et largement développé à l’étranger dans des pays comme les Pays-Bas ou l’Angleterre, repose sur un principe simple : moins de services pour obtenir des tarifs avantageux. Pour garantir des prix compétitifs, les salles low-cost mettent de côté certaines prestations haut de gamme comme le spa ou le hamman ou les proposent en option. A l’opposé du coach personnel lui aussi très en vogue, le fitness low-cost correspond donc à une clientèle désireuse de faire du sport tout en préservant son budget. Alors qu’un abonnement annuel dans un club classique avoisine les 700 euros en moyenne, les cotisations en formule low-cost débute à 19,99 euros par mois pour ne pas excéder les 400 euros à l’année …à condition de se priver de certains services. Chez Neoness, les douches sont payantes et on ne fournit pas de serviette. Pour autant, les clubs ne lésinent pas sur le matériel. Dans le 1er Fitness Park qui a ouvert ses portes à Vélizy, on ne compte pas moins de 150 stations : vélo, tapis, elliptiques.

Salle de sport low cost : un créneau porteur pour la franchise

L’Orange Bleue, Fitness Park, Gigagym, Fitness Price, Forme Express, Magic Form, Neoness… La formule low-cost a fait des émules. Il faut dire qu’avec un taux de pénétration encore faible, la remise en forme est un secteur en pleine mutation. Et l’offre low-cost pourrait s’y faire une belle place. Avec des concepts bien ficelés privilégiant les cours donnés par des coachs virtuels sur grand écran, des horaires d’ouvertures larges 7 jours sur 7, le low-cost répond parfaitement à la demande des consommateurs soucieux de leur budget en temps de crise.

Des salles de sport en plein développement grace au prix bas

Sur un marché du fitness qui ne cesse de se développer avec 15 millions de pratiquants réguliers, le low-cost a semble-t-il trouvé sa place. Cinq mois après l’ouverture de son unité Fitness Park située dans le quartier de la Défense, le groupe Hebe se félicite de ses 3200 adhérents. Pour continuer sur cette belle lancée, un troisième centre à l’enseigne devrait voir le jour dans quelques mois dans le quartier de la République, à Paris. L’Orange Bleue, acteur historique du fitness low-cost développé en réseau depuis 2006 vise quant à lui les 50 clubs sur le territoire français tout en poursuivant sa progression à l’international.

Droit d’entréeApport personnelInvestissement global
Fitness Park25 000 €150 000 €De 300 à 900 000 €
L’Orange Bleue30 000 €50 000 €150 000 €

Intéressé par le secteur franchise Fitness ?
Vous pouvez également consulter toutes les offres Beauté, santé, remise en forme.

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

0 vote

Les 12 derniers articles du secteur