Interview franchise Soleil Sucré

« La reprise de la franchise en France et le développement international constituent les deux priorités de Soleil Sucré »

Dan Suissa - le

Après avoir élargi ses collections et défini un nouveau format de boutique en France, la marque de lingerie Soleil Sucré entend reprendre son développement en franchise en France. Dans le même temps, l’enseigne veut grandir à l’international grâce à des master franchisés. Le point avec Dan Suissa, Président de Soleil Sucré.

: Quels sont les axes stratégiques de développement du réseau soleil Sucré ?

Dan Suissa : Dans les prochains mois, Soleil Sucré va se consacrer à deux priorités : son développement à l’international et la relance de la franchise en France sur un nouveau format de boutique. Auparavant, nous développions nos boutiques sur des surfaces de 30 à 50 m². Désormais, nous privilégions des surfaces plus grandes, de 80 à 120 m², ce qui nous permet d’accueillir l’ensemble de nos collections. Car en complément de la lingerie pour femmes, qui demeure notre cœur de métier, nous proposons des cosmétiques, des vêtements de nuit, des maillots de bain et un rayon pour les hommes.

Pourquoi avoir étendu vos gammes ?

Nous avons développé des collections complémentaires dans le but d’élargir notre offre et de réaliser des ventes additionnelles. Ceci étant, la lingerie constitue toujours 80% de l’offre. Les cosmétiques et l’homme représentent approximativement 8 et 5% des ventes. Le bain prend du poids en saison et le rayon nuit a su trouver une bonne place dans nos points de vente.

Où en êtes-vous dans le développement de Soleil Sucré ?

Le réseau regroupe actuellement plus de 100 boutiques, dont 70% de succursales. En 2008, la part de la franchise était beaucoup plus importante. Souhaitant évoluer sur de plus grandes surfaces, nous avons fermé certains petits points de vente et dans le même temps, nous avons racheté certaines de nos franchises dont les gérants ne souhaitaient pas s’engager dans cette transformation du parc. Aujourd’hui, nous sommes prêts à relancer la franchise avec un format idéal de point de vente. En France, l’objectif du réseau est d’atteindre, à terme, les 170 boutiques.

Avez-vous défini des zones d’implantations prioritaires ?

Nous sommes pour l’instant bien implantés dans le Sud-Est et à Paris et région parisienne. Nous avons également commencé à mailler l’Est de la France. En revanche, l’Ouest et le Sud-Ouest représentent des territoires où nous aimerions être plus présents.

Quid de l’international ?

A l’étranger, nous sommes pour l’instant présents dans quelques pays avec une vingtaine de points de vente, au Maroc ou en Suisse notamment, et également dans les DOM TOM. L’international constitue une vraie priorité pour notre enseigne. Notre marque s’exporte facilement grâce à un produit mode que nous adaptons facilement au pays d’implantation. Nous avons pour ambition de trouver des master franchisés capables d’ouvrir de 20 à 30 points de vente pour mailler leur territoire. L’international est un défi que nous sommes prêts à relever. Nous souhaitons nous implanter plus largement en Europe et pourquoi pas aux Etats-Unis.

Pour accompagner ce développement, nous avons commencé à étoffer nos équipes.

Avec quel type de franchisés allez-vous ouvrir vos prochaines boutiques ? De quel apport personnel doivent-ils disposer ?

Nous ciblons idéalement des commerçants déjà implantés sur leur ville en franchise ou non. Pour nous, ce type de franchisés est intéressant car ils ont l’avantage de bien connaître le tissu local et plus particulièrement leur clientèle. Ceci étant nous ne sommes pas fermés aux personnes extérieures au commerce. Si la motivation est là et que le candidat nous parait solide, nous étudions son projet.

Concernant, l’apport personnel des candidats, il doit se situer entre 100 et 150 000 euros pour un investissement global compris entre 300 et 400 000 euros, local compris.

Comment accompagnez-vous vos partenaires ?

Nous les assistons à toutes les étapes de leur projet, de la formation à l’ouverture du point de vente, puis durant toute la durée de leur contrat.

Notre équipe de directeurs régionaux intervient à tout moment dans le suivi de l’activité. Nous organisons des séminaires biannuels qui nous permettent de présenter les collections.

La formation dure 10 jours et se déroule au siège et en boutique.

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

1 personne a donné son avis sur cet article (note moyenne: 5/5)

Lingerie : devenez franchisé avec ce concept porteur

Franchise Simone Pérèle
Simone Pérèle

Marque de lingerie de luxe accessible

Apport 30 000 €

Franchise Soleil Sucré

Soyez prévenu dès que cette enseigne recrute des franchisés sur notre site.

Politique de Confidentialité

Pour créer une franchise Soleil Sucré il faut un apport personnel de 80 000 €. Vous souhaitez créer une entreprise dans le secteur Franchise lingerie
Découvrez les chaines spécialisées sur la page franchise Franchise lingerie

Actualités

Interviews

Cette enseigne se développe et recherche des franchisés

Franchise Simone Pérèle
Simone Pérèle

Apport 30 000 €