Dossiers de la franchise

Franchise mode : les enseignes doivent trouver des relais de croissance

le | Franchise mode

Déjà en difficulté, le marché français du textile et de l’habillement a subi de plein fouet la crise sanitaire. Pourtant, des relais de croissance existent. Et les enseignes ne se privent pas de les déployer.

Communiqué sur le compte twitter de l’IFM en janvier dernier, les chiffres 2020 du marché français du textile et de l’habillement ne sont pas bons. En effet, ce secteur devrait afficher une baisse de son chiffre d’affairescomprise entre 17 et 25 %. Autre mauvaise nouvelle, le budget des ménages dédié à la consommation d’habillement a reculé de dix points durant les vingt dernières années.

Pourtant, tout n’est pas noir. Et cette crise a révélé la capacité des enseignes à se renouveler et s’adapter. Certains chiffres affichent donc une tendance nettement meilleur. C’est le cas du marché du homewear et du sportswear.

Des opportunités à saisir

Le marché mondial du sportswearcontinue ainsi deprogresser. En France, ce segment est évalué à 7 milliards d’euros. Autre tendance forte, le marché de la mode d’occasion qui combine les souhaits des Français de payer moins cher leurs vêtements mais aussi de consommer de manière plus durable. Si des sites comme Vinted ou Vestiaire Collective tirent particulièrement bien leur épingle du jeu, les marques elles-mêmes commencent à s’intéresser à ce créneau. Kiabi a ainsi développé un rayon dédié aux vêtements de seconde main, après avoir testé des corners dédiés à la seconde main dans certains de ses magasins. De même, Camaïeu propose désormais son propre service de revente, avec une récupération des achats en boutique tout comme Cyrillus qui a mis en ligne un site Internet dédié à la revente des vêtements de la marque. Les vendeurs peuvent décider d’être payés en cash ou en bon d’achat.

Enfin, on ne peut pas évoquer le marché de la mode sans parler de la place prise par le digital. Une part qui a explosé cette année. Ainsi, la mode reste le premier marché sur Internet en termes de nombre d’acheteurs. En 2020, selon la Fevad (Fédération du e-commerce et de la vente à distance), 51 % des produits et services achetés sur Internet concernaient l’habillement. La part du e-commerce dans le commerce global de la mode représente 14,7 % pour un total de 4 milliards d’euros de chiffre d’affaires.

Se lancer en franchise avec une boutique de prêt-à-porter

Profiter d’un savoir-faire, d’un accompagnement et d’une notoriété, voilà ce que propose les marques qui se développent en franchise. Sur le marché de la mode, nombreuses sont les enseignes à proposer des contrats de commission-affiliation qui permettent aux affiliés de ne pas avoir à financer et à gérer leur stock. Une formule qui leur permet de se concentrer sur leur cœur de métier, la vente, en laissant au franchiseur son expertise en matière de collection, d’assortiment et de rotation des stocks.

Les enseignes de mode qui recrutent sur l’Observatoire de la franchise

Deeluxe

  • Apport personnel : 50 000 euros
  • Investissement global : 50 000 euros
  • CA à deux ans : 695 000 euros

Koker

  • Apport personnel : 30 000 euros
  • Investissement global : NC
  • CA à deux ans : 700 000 euros

Esprit

  • Apport personnel : 50 000 euros
  • Investissement global : NC
  • CA à deux ans : NC

Banana Moon

  • Apport personnel : 50 000 euros
  • Investissement global : en fonction de l’implantation
  • CA à deux ans : 7 000 à 10 000 euros/m²

La Fée Maraboutée

  • Apport personnel : 50 000 euros
  • Investissement global : en fonction de l’implantation
  • CA à deux ans : environ 7 000 euros/m²

Blue Box

  • Apport personnel : 150 000 euros
  • Investissement global : 700 000 euros avec le stock
  • CA à deux ans : 1,2 million d’euros
L'observatoire vous recommande :
Franchise Blue Box
Blue Box

Réseau de prêt-à-porter multimarque

Apport 150 000 €

Franchise KOKER
KOKER

Franchise Prêt à porter femme et confection européenne.

Apport 30 000 €

Franchise ESPRIT
ESPRIT

Marque de vêtements internationale

Apport 50 000 €

Franchise VAUBECOUR
VAUBECOUR

Costumes et vêtements sur-mesure

Apport 15 000 €

Eleanor Dusserre pour l'Observatoire De La Franchise

Vous pouvez également consulter toutes les offres Mode et équipement de la personne.

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

Soyez le premier a donner votre avis (note moyenne: 0/5)

Les derniers articles du secteur

  • Focus sur DPAM : mode enfantine
    01 novembre 2019
    La première boutique DPAM, ou encore Du Pareil Au Même, a vu le jour en 1986. Il s’agit d’une marque qui offre aux enfants de 0 à 14 ans un monde hors norme de vêtements, de jouets et d’accessoires. L’enseigne ...
  • La mode, dynamiseur des centres-villes en province
    01 juillet 2019
    Pour affronter le phénomène de désertification des centres-villes, certaines enseignes choisissent de réinvestir le cœur des villes en adaptant leur concept et leur offre, de façon à répondre à une réelle ...
rejoignez ces réseaux en croissance
Franchise Prêt à porter femme et confection européenne.
KOKER

Franchise Prêt à porter femme et confection européenne.

Apport 30 000 €

Vêtements pour toutes les personnalités
La Fée Maraboutée

Vêtements pour toutes les personnalités

Apport 50 000 €

Marque de vêtements internationale
ESPRIT

Marque de vêtements internationale

Apport 50 000 €

Agencement intérieur sur mesure, dressing, bibliothèque, rangement...
Archea

Agencement intérieur sur mesure, dressing, bibliothèque, rangement...

Apport 50 000 €

Menuiserie, rénovation et équipements fenêtres
Lorenove

Menuiserie, rénovation et équipements fenêtres

Apport 40 000 €

var dimensionValue = "Melanie_Kessous"; ga('set', 'dimension9', dimensionValue);