Interview franchise LASERVIDEO 24 H

Entretien avec Raphaël Menahem

Raphaël Menahem - le

Fin 2004, en partenariat avec Laservideo 24 H Italie, Raphaël Menahem a conçu une offre de franchise pour le secteur de la vidéo locative et propose des vidéoclubs entièrement automatisés. Au-delà de la production complète de la gamme de distributeurs, Laservideo 24 H offre la possibilité d'accompagner le franchisé dans le concept de l'installation automatique, Le réseau dispose aujourd'hui en France de quatre magasins aux couleurs de l'enseigne et compte ouvrir une quinzaine de franchises sur l'année 2006.

: Avez-vous implanté Laservideo 24 H en France ?

Raphaël Menahem : Je suis exploitant depuis une dizaine d'années et propriétaire de plusieurs magasins automatisés. Fort de mon expérience, j'ai construit et animé mon propre réseau. Localisé sur Marseille et ses alentours, le réseau n'a cessé de s'accroître. Cependant, je n'arrivais pas à trouver le fournisseur qui soit réactif à mes idées. Courant 2004, j'ai été en contact avec l'enseigne Laservideo 24 H et j'ai réalisé que cette société pouvait m'accompagner dans le développement de mes projets de franchise. Ainsi, nous proposons sur le marché un concept clé en main de magasin automatisé avec toute l'assistance de l'enseigne pour réussir son exploitation au quotidien. L'équipe d'encadrement est issue du milieu de la vidéo, mais aussi du monde de la franchise. De plus, nous bénéficions du soutien permanent de Laservideo 24 H Italie pour le développement de nouvelles machines.

Pourquoi avez choisi le concept du magasin automatique ?

Ce concept est dans l'air du temps. Avec un automate et plusieurs guichets de consultation, le client dispose d'un catalogue de 1 000 à 2 000 titres, alors que les machines de première génération proposent une centaine de références. Les clients peuvent réserver par internet, visionner des bandes annonces. Ils gagnent aussi du temps au moment du pic de fréquentation de la clientèle en fin de journée. En outre, l'exploitant peut avoir une surface commerciale moins importante que celle d'un vidéoclub. 15 à 20 m2 peuvent suffire. De plus, les coûts en personnel sont sans rapport avec ceux d'un magasin traditionnel.

Vous proposez le service de Self Card. En quoi consiste ¬t-il ?

Ce système automatique permet de procéder à distance et en direct à l'abonnement du client par carte nominative, sans présence de personnel à l'intérieur du magasin. Une téléopératrice gère la demande d'inscription du client. Une permanence n'est donc plus indispensable.

Comment sélectionnez vous les titres ?

En tant que professionnel de la vidéo, j'avais déjà ma propre centrale d'achats. Laservideo 24 H a donc pu s'appuyer sur une structure existante. Je participe aux commissions de sélection et nous retenons entre 20 et 25 nouveautés par mois. Nous avons un regard avisé sur le choix des films et nous ne prenons pas uniquement les blockbusters. Nous cherchons des titres qui vont avoir un véritable potentiel pour la location.

Comment envisagez vous de vous faire connaître ?

Durant l'année 2006, nous souhaitons communiquer dans les magazines et sur les portails internet spécialisés dans la franchise. Le marché des distributeurs automatiques est très compétitif. Il y a beaucoup d'intervenants. Il est nécessaire de se démarquer en proposant des solutions globales de fonctionnement et d'assistance aux franchisés.

Quels sont notamment vos axes de développement ?

Nos machines peuvent offrir le service de la location et de la vente. Sur le même automate, nous pouvons aussi bien gérer les petits boîtiers conçus pour la location que les boîtiers DVD classiques et standard pour la vente. Nous souhaitons également développer la vente de jeux vidéo.

Quel regard portez-vous sur le marché locatif ?

Le marché a évolué. Ceux qui resteront seront les mieux structurés. Le fait d'appartenir à un réseau permet de mieux résister. La substitution du magasin automatique au vidéoclub classique, des surfaces commerciales adaptées et conviviales et des catalogues significatifs contenant de 1 000 à 2 000 références sont les pistes sur lesquelles Laservideo 24 H s'engage pour les investisseurs qui rejoindront l'enseigne.
Et si l'on considère le profond renouveau du marché locatif, ce dernier offre de belles perspectives de développement sous réserve que le taux d'équipement de ménages en lecteur DVD continue de s'accroître que l'offre se structure e se modernise pour mieux répondre aux attentes de clients actuels et qu'elle permettre également de capter les non consommateurs.


Propos recueillis par Marie-Sylvie Maufus

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

0 vote

Les franchises qui recrutent dans le même secteur :

Franchise Les Savants Fous
Les Savants Fous

L'animation scientifique ludique et pédagogique pour les enfants

Apport 15 000 €

Franchise LASERVIDEO 24 H

Soyez prévenu dès que cette enseigne recrute des franchisés

Pour créer une franchise LASERVIDEO 24 H il faut un apport personnel de 10 000 €.
Vous pouvez également consulter toutes les offres de Franchise loisirs et les franchises du secteur Commerces spécialisés.

Cette enseigne se développe et recherche des franchisés

Franchise Les Savants Fous
Les Savants Fous

Apport 15 000 €