Interview franchise Columbus Café & Co

Un entretien avec Philippe Bloch

Philippe Bloch - le

Sortis de l’Essec en 1982, Philippe Bloch et son associé Ralph Hababou ont été consultants spécialisés dans l’animation de conventions et le conseil en qualité de service. Auteurs de nombreux livres, ils ont notamment publié « Service Compris », un ouvrage vendu à 500.000 exemplaires et dirigent aujourd'hui la première chaîne française d'Espresso Bars.

: Vous avez créé Columbus Café en 1994. Aujourd’hui, l’enseigne compte 25 points de vente. Sur quel constat avez-vous lancé votre concept ?

Philippe Bloch : D’une idée simple, comme souvent. Paradoxalement, le concept du bar, café traditionnel s’effondre sur un marché qui en a besoin. Le café d’antan n’a pas évolué depuis des décennies, alors que la restauration a connu plusieurs révolutions. De plus aucun réseau de franchise, aucune enseigne ne s’était intéressée à ce type de concept.

En revanche, aux USA on voyait se développer Starbuck qui compte aujourd’hui plus de 5600 points de ente.

Le principe ?

Express bar, pas d’alcool, pas de service et 50 % du CA emporté… mais surtout un endroit sympa ! et une déclinaison de cafés « gourmands » et d’une vingtaine de boissons chaudes ou froides. Le tout, agrémenté de cookies, muffins, réalisés sur place.

Mais le lancement n’a pas été simple. Erreur d’emplacement et de jeunesse, (passage des Princes et Euralille). En 95, les 2 cafés ferment avec 8 MF de déficit.

On a donc décidé de faire autrement. N’ayant plus les moyens d’ouvrir nos propres points de vente, on ouvre chez les autres. La FNAC par exemple. Le succès est immédiat.

Aujourd’hui, le concept est au point et chaque point de vente gagne de l’argent. Rue Vieille du Temple, par exemple, nous servons jusqu’à 1000 personnes par jour.

Depuis l’été dernier, nous ouvrons un café tous les 10 jours.

La recette ?

Notre ambition est de vendre plus que du café.

Nous voulons que notre client passe les 15 meilleures minutes de sa journée chez nous ! C’est cela notre métier. Nous avons un message à faire passer ; une ouverture d’esprit, des valeurs sociales. Nous créons des relations de qualité avec nos clients.

Tous vos établissements sont ouverts en succursale. Pourquoi ne pas vous développer en franchise ?

Je ne veux pas dénaturer notre métier en franchissant le pas de la franchise. C’est pour nous, beaucoup trop tôt. Pour réussir ce passage, il faut que la culture de l’entreprise soit déjà bien encrée chez nous, qu’elle soit également liée à l’image de Columbus, auprès du public. Ensuite, nous verrons, mais pour l’instant nous avons de nombreux projets et la franchise n’en fait pas encore partie.

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

0 vote

Café et coffee shop : ces enseignes tendances recrutent

Franchise Le Club
Le Club

Lieu de convivialité Cosy pour pause gourmande. Offres sucrée et salée.

Apport 75 000 €

Franchise ETIENNE Coffee & Shop
ETIENNE Coffee & Shop

coffee shop, salon de thé, torréfacteur, vente de thés de cafés et accessoires

Apport 80 000 €

Franchise Columbus Café & Co

Soyez prévenu dès que cette enseigne recrute des franchisés

Pour créer une franchise Columbus Café & Co il faut un apport personnel de 80 000 €.
Vous pouvez également consulter toutes les offres de Franchise café & coffee shop et les franchises du secteur Hôtellerie Restauration.

Interviews

Actualités

Ces enseignes se développent et recherchent des franchisés

Franchise Le Club
Le Club

Apport 75 000 €

Franchise ETIENNE Coffee & Shop
ETIENNE Coffee & Shop

Apport 80 000 €