Actualités de la franchise

Chocolats Roland Réauté : Interview du franchisé de La Rochelle

le

Quel a été votre parcours professionnel avant de rejoindre notre enseigne ?

J’ai décroché mon CAP de vente en 1985, et me suis de suite rendu compte que la vie n’allait pas être facile. J’avais déjà besoin d’autonomie et envie de réussir ma vie, mais mon cursus ne me permettait pas de décoller.
J’ai donc pris ma carrière en mains et choisi d’entrer dans l’univers de la distribution, métier dur et contraignant mais ô combien formateur. Cinq années passées chez Carrefour en qualité de chef de rayon bazar m’ont apporté des compétences en matière de gestion, de la rigueur, le dépassement de soi-même et sept années passées chez Leroy-Merlin en tant que chef de secteur commerce m’ont ouvert sur le management de proximité, le savoir être et le plaisir de faire grandir et évoluer ses équipes.

Quel était votre projet professionnel ?

Celui de devenir un jour chef d’entreprise, d’où la raison de mon parcours professionnel.
Cette envie de créer, d’être « libre », de ne plus avoir à obéir à des hiérarchies directives et capricieuses.

En cherchant à devenir créateur d’entreprise, pour quelles raisons avez-vous choisi la franchise ?

Je souhaitais associer mes compétences métiers à un concept déjà existant, donnant des résultats, ne pas aller réinventer ce que d’autres savaient déjà faire. De plus, il est difficile d’ouvrir un commerce en nom propre aujourd’hui, lorsque l’on sait que l’union fait la force. Se franchiser permet de profiter instantanément de la notoriété du franchiseur, de son savoir faire, de ses structures, de son expérience. Se franchiser doit être un échange gagnant/gagnant. 

Pourquoi avez-vous préféré rejoindre notre enseigne ?

J’ai découvert le concept à Pornic et j’ai été immédiatement séduit par le format novateur, la qualité des produits, l’idée d’un magasin de 300 m2 dédié au chocolat, je m’y voyais déjà, avant même de savoir que « les chocolats Roland Réauté » allait devenir franchiseur. J’ai donc contacté le siège, et appris que l’enseigne allait se lancer dans la franchise.
La rencontre avec Mme Réauté et Mme Cauet-Gauthier ( Epac international, cabinet chargé du développement du réseau) n’a fait que renforcer mon envie d’adhérer au concept, j’ai senti une vraie transparence dans l’échange que nous avons eu, un véritable esprit de famille recoupant bien l’évolution de l’entreprise familiale. 

Comment s’est déroulée la phase de recherche et d’installation de votre point de vente ?

Tout est allé très vite, le 7 mai j’ai trouvé sur internet un local commercial à La Rochelle, le 12 mai, Mme Réauté se rendait sur place pour le visiter, le 31, je signais le compromis de cession du bail.
L’accompagnement du franchiseur a été sans faille et décisif dans cette transaction, Mme Réauté se rendant par deux fois à La Rochelle rencontrer les élus locaux et présenter notre projet d’ouverture.
De mon côté, je planchai sur un premier prévisionnel d’exploitation, depuis, tout s’enchaine bien et nous ouvrons le premier magasin franchisé à la Rochelle le lundi 20 octobre 2008.


Quels sont vos objectifs au lancement de votre activité ?

Mon épouse et moi même sommes associés sur ce projet, notre idée est de vivre pleinement cette première année ensemble et d’envisager par la suite une deuxième ouverture.

Chocolat : cette entreprise en croissance recrute

Franchise De Neuville
De Neuville

Rejoignez le n°1 du chocolat français

Apport 60 000 €

Franchise Réauté Chocolat

Soyez prévenu dès que cette enseigne recrute des franchisés sur notre site.

Politique de Confidentialité

Actualités

Interviews

Cette enseigne se développe et recherche des franchisés

Franchise De Neuville
De Neuville

Apport 60 000 €