Dossiers de la franchise

Créez votre entreprise dans la santé sans diplôme

Publié par , le | Franchise mode

Avec le vieillissement de la population française, le secteur de la santé est très porteur et les opportunités d’entreprendre sont légion, d’autant que depuis le début de l’année 2014, la législation s’est assouplie. Ainsi, elle permet à toute personne de créer son magasin d’optique sans être titulaire du diplôme correspondant. Même s’il reste réglementé, le métier s’ouvre par conséquent à des profils très divers. D’autres secteurs recherchent également des candidats dans le matériel médical (Bastide…) ou le maintien de personnes à domicile (Adhap Services, Zen Senior Services, Petit-Fils…)

La Loi Hamon permet à des non diplômés de gérer un magasin d'optique

La Loi Hamon permet à des non diplômés de gérer un magasin d’optique à la seule condition d’embaucher une personne titulaire d’un diplôme d’opticien-lunetier, là où auparavant, il fallait nécessairement que le franchisé ait lui-même suivi des études dans le domaine visé, et obtenu son titre en fin de parcours.

Cette disposition a été prise par le gouvernement dans le but de favoriser la création d’entreprise et également pour faire baisser les prix, en alimentant la concurrence entre les pure players (présents uniquement sur Internet) et les magasins physiques. Seule condition, avoir dans son équipe un diplômé (BTS Optique ou équivalent), sans quoi le point de vente ne peut être autorisé à délivrer des lentilles de contact ou des verres correcteurs. Il est important de noter que la présence de l’employé diplômé est obligatoire pendant la totalité des heures d’ouverture du magasin.

Bilan de la la Loi Hamon au niveau création d'entreprise

Quelques mois après la promulgation de cette loi, datant du 17 mars 2014, l’heure est aux premiers bilans et il est positif : le marché a été libéré si l’on en juge par la progression du nombre de magasins en France, et avec lui le nombre de personnes travaillant cette profession. Dans le même temps, les consommateurs ont gagné en pouvoir d’achat car les prix ont baissé, si l’on en croit les dernières études publiées sur le sujet.

C’est ce que confirme Cécile Poulet, Directrice du secteur Optique chez GfK. Selon elle, le marché des opticiens montre des signes de croissance sur le premier semestre. En Europe, le secteur a atteint les 7.8 milliards d’euros de chiffre d’affaires, la France s’en tirant avec une progression de 1.3% « notamment en raison de la très bonne tenue des lentilles et des verres correcteurs. Ces bons chiffres français sont dus au solde positif du nombre de magasins (+150 unités), les ouvertures ayant largement compensé les quelques fermetures observées. A parc égal, l’activité aurait en réalité baissé de -0.7% ». L’Allemagne affiche elle aussi un solde positif (+1.7%) tandis que l’Espagne (-1.9%) et l’Italie (-1.5%) montrent de légers signes d’essoufflement.

La réforme du secteur optique vue par Optic 2000

Du côté d’Optic 2000, Geoffrey de Poncins, Directeur Expansion de la marque, remarque que « la réforme ne fait qu’entériner une situation qui existait déjà, puisque nous avions dans notre réseau, comme dans d’autres, des investisseurs non diplômés, qui ouvraient des magasins, plaçant à leur tête des opticiens chevronnés »

Geoffroy de Poncins Afin de dynamiser la filière, les professionnels souhaitent également que les droits de préemption soient assouplis et que les banques accordent plus aisément des prêts aux commerçants souhaitant se lancer dans le métier.

« En tout cas, notre métier continue de susciter des vocations et le maillage du territoire n’est pas encore achevé… Nous encourageons d’ailleurs nos adhérents à ouvrir plusieurs magasins afin de multiplier les sources de revenus » indique Geoffrey de Poncins.

En termes de développement, Optic 2000 souhaite ouvrir plus de 50 magasins sous les marques Optic 2000 ou Lissac, à l’image plus technique.

La concurrence entre les enseignes n’exclut pas l’entraide, comme le prouve la récente publication d’un Livre Blanc par les deux réseaux Optic 2000 et Krys. Ce document, édité en septembre 2014, vise à améliorer l’accès aux soins des Français en matière d’optique en associant qualité des services et prix accessibles.

Ce Livre Blanc met en avant les atouts des professionnels de l’optique, par rapport à certains sites Internet ne proposant pas de suivi des patients et des clients. Après consultation des professionnels de la filière, les principales propositions sont d’assurer la qualité des produits vendus en magasin, de garantir la qualité de service de l’opticien, de rendre plus fluide le parcours de soins entre les différents intervenants (ophtalmologistes…) et de garantir un accès aux soins équitables pour tous les patients, sans conditions de ressources.

De nombreux réseaux d’optique recherchent activement des franchisés en France. Parmi ceux-ci :

GrandOptical et ses 200 points de vente, dont nous avons interviewé récemment Christian Bédrune, le Directeur du Réseau Franchise, ou encore Eyes , qui surfe sur l’alliance de la mode et des soins. Retrouvez l’interview de son fondateur, Michel Abitbol, en cliquant ici.

Egalement Lissac l'Opticien, qui a vu le jour il y a près d’un siècle (en 1919) et qui compte 213 points de vente en France aujourd’hui. La marque, qui a été rachetée en 2003 par Optic2000, se déploie en franchise depuis 1975.

Au-delà de l’optique, il existe des réseaux oeuvrant qui recherchent activement des adhérents non munis de diplômes

Au-delà de l’optique, il existe des réseaux oeuvrant sur le créneau de la santé dans divers domaines, et qui recherchent eux aussi activement des adhérents non munis de diplômes relatifs à cette activité, mais plutôt des qualités de manager et de gestionnaire :

Bastide le confort médical qui propose du matériel médical destiné à aider les personnes dépendantes ou âgées à rester à leur domicile. Deux formules sont proposées aux candidats à l’entrepreneuriat : l’une avec local et l’autre sans, pouvant convenir à des personnes ne disposant que de modestes moyens. Visionnez l’interview du Directeur de la Franchise de l’enseigne, M. Loïc Tassan, pour en savoir plus, en cliquant ici.

Adhap Services est né en 1997 et dispose aujourd’hui de 150 agences en France. L’enseigne, qui a reçu le Ruban d’Or de la Franchise en 2011, fait figure de pionnière dans le domaine de l’aide au maintien à domicile des personnes âgées.

Zen Seniors Services propose deux types de services : le ménage/repassage et l’aide aux personnes âgées (lever, toilette, repas, activités, démarches administratives…). Le réseau compte 12 agences en France et cherche à s’étendre dans toutes régions.

Comme son nom le suggère, Petit-Fils est une enseigne prêtant assistance aux seniors, en leur fournissant du personnel qualifié et fidélisé par une rémunération plus élevée que la moyenne du secteur. On dénombre 16 agences Petit-Fils sur le sol national, dont une dizaine exploitée en franchise.

Voici une sélection de réseaux d'optique et d'aide à domicile :

Ces enseignes rentables recrutent
Franchise Les Savants Fous
Les Savants Fous

Animation scientifique et ludique pour les enfants

Apport 15 000 €

Franchise Sport 2000
Sport 2000

Distribution d'articles de sport et de loisirs

Apport 200 000 €

Franchise Mister Minit
Mister Minit

Solution multiservices en cordonnerie, clés, réparation horlogère et smartphones

Apport 40 000 €

Franchise 5àsec
5àsec

Teinturerie, blanchisserie, nettoyage, retouche

Apport 75 000 €

Vous pouvez également consulter toutes les offres Mode et équipement de la personne.

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

Note moyenne 3.5/5 basée sur 3 votants

Les 2 derniers articles du secteur