Dossiers de la franchise

Reconversion professeur : des passerelles à étudier pour créer son entreprise

Publié par , le | Franchise services particuliers

Si pour certains professeurs, leur métier représente une véritable vocation, d’autres finissent par se lasser de cette activité, souvent décrite comme chronophage et trop peu rémunératrice. Il peut alors être temps de se pencher sur un projet de reconversion, et pourquoi pas d’opter pour une franchise

Professeur : vivre une seconde vie et se reconvertir

Différentes études montrent que les deux tiers des professeurs en poste songent, plus ou moins sérieusement, à faire le point et changer de métier en cours de carrière, souhaitant quitter le confort du fonctionnariat pour vivre une seconde vie de salarié dans le privé ou d’entrepreneur.

Avoir la volonté de quitter le métier d'enseignant, c'est bien beau mais reste la question du financement de son projet. A moins de disposer d’un héritage familial, il semble difficile pour un professeur de financer un projet de création d’entreprise avec tout ce que cela implique en termes de formation, de local à payer, de salariés à rémunérer et de stocks à avancer. La facture peut rapidement monter à plusieurs dizaines de milliers d’euros pour régler les frais inhérents à sa reconversion professionnelle… Mais à tout problème il existe une solution et divers dispositifs existent à leur intention, notamment l’Indemnité de Départ Volontaire qui permet d'envisager un congé de formation professionnelle.

Une prime pour se reconvertir ?

A ses débuts, cette indemnité était procurée à tout enseignant souhaitant quitter l’Education Nationale et la fonction publique pour se lancer dans le privé, mais depuis l’année 2014, elle n’est distribuée qu’aux personnels faisant le vœu de créer leur entreprise. Elle est donc tout à fait adaptée aux profils des futurs franchisés. Car rappelons qu’un franchisé, même s’il fait partie d’un réseau, n’en demeure pas moins indépendant et seul maître à bord de sa société. La somme perçue peut être suffisante pour compléter un dossier à présenter en banque, de l’ordre du double d’une année de salaire normale.

Autre possibilité, conserver son poste en travaillant à côté. Cela permet de toucher un revenu supplémentaire et ainsi d’arrondir ses fins de mois. Et même si cela est peu connu, c’est tout à fait légal, à la seule condition que ladite activité complémentaire ne nuise pas à l’efficacité du métier principal. Il faut donc conserver un temps suffisant non seulement pour assurer ses cours mais aussi pour les tâches administratives et usuelles, comme la présence aux réunions parents-professeur, la préparation des contrôles ou la correction des copies.

6000 professeurs en disponibilité

Enfin, un professeur souhaitant changer ses conditions de travail peut opter pour une mise en disponibilité pour mener à bien un projet personnel sur un an, avant de revenir pratiquer son premier métier en cas d’échec. On estime à 6 000 les professeurs en disponibilité par année, même s’il est vrai qu’il est difficile d’obtenir la validation du Ministère à ce sujet, en raison du manque criant de personnels dans les écoles ces temps-ci. En réalité, ce sont principalement des raisons personnelles, d’ordre médicales ou familiales, qui permettent d’obtenir son année de disponibilité.

Gardez en tête que le marché est mature et en progression. En effet, la France est leader en Europe et plus d’un millions d’enfants et d’adolescents prennent des cours particuliers à domicile tous les ans dans notre pays. Au total, 40 millions d’heures sont prodiguées et 46% des parents ont déjà fait appel à une structure de soutien pour leur progéniture âgée de 12 à 18 ans.

Des réseaux qui recrutent

La franchise offre de nombreux concepts pouvant correspondre aux désirs d’émancipation des professeurs, dont nous vous proposons ci-dessous une sélection, en commençant par Anacours et l’une de ses franchisées, Laura Préaubert, qui était au départ étudiante et se destinait exercer le métier de professeur via un concours externe, lorsqu’on lui a proposé un poste de salariée au sein du réseau spécialisé dans le soutien scolaire. De fil en aiguille, elle s’est finalement mise à son compte et s'est lancée dans la création d'entreprise, ouvrant sa propre agence à Issy les Moulineaux, comme elle en témoigne pour nous :

D’autres enseignes se déploient sur ce secteur, dont Domicours, et Institut Erasmus . Il existe aussi des concepts spécialisés dans les langues, comme Linguish , Hélène DOron English, les Petits Bilingues, sans oublier le réseau historique Berlitz .

L’investissement à prévoir est relativement raisonnable, de l’ordre de 25 000 €d’apport personnel, pour un chiffre d’affaires pouvant dépasser les 200 000 euros au bout de deux années d’exercice. Un local est nécessaire, mais celui-ci peut être de taille réduite, car les cours se déroulent généralement chez les parents demandeurs. Quant aux qualités recherchées pour rejoindre un réseau, il faut être bon gestionnaire, comme tout chef d’entreprise, mais aussi avoir des qualités de manager et savoir fidéliser une équipe de professeurs autour de soi, à mesure que l’activité croît.
(Sources des chiffres cités : Education Nationale et Xerfi).

L'observatoire vous recommande :
Franchise Anacours soutien scolaire
Anacours soutien scolaire

Gestion d'un centre de réussite scolaire

Apport 25 000 €

Franchise Distri Club Médical
Distri Club Médical

Vente et location de matériel médical B2C, B2B

Apport 50 000 €

Franchise Petits-fils
Petits-fils

Aide à domicile pour les personnes âgées

Apport 26 000 €

Franchise Avicap
Avicap

Courtier en crédit immobilier depuis 2002

Apport 15 000 €

Vous pouvez également consulter toutes les offres Services aux particuliers.

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

2 personnes ont donné leur avis sur cet article (note moyenne: 5/5)

Les derniers articles du secteur

  • Franchise cours de langues
    28 février 2013
    Les chiffres parlent d’eux-mêmes : deux milliards de personnes dans le monde doivent apprendre l’anglais. Le créneau de la formation à la langue de Shakespeare s’avère donc particulièrement porteur dans ...
  • Le soutien scolaire : Un marché parvenu à maturité
    18 septembre 2006
    En France, un million d’élèves suivent en moyenne 40 heures de cours par an. Ce marché, estimé parfois jusqu’à 2,1 milliards d’euros, reste encore occupé à 80% par les cours non déclarés. La professionnalisation ...
rejoignez ces réseaux en croissance
Gestion d'un centre de réussite scolaire
Anacours soutien scolaire

Gestion d'un centre de réussite scolaire

Apport 25 000 €

Age d'Or Services est le pionnier et le spécialiste des services à la personne pour vous aider à être et rester bien chez vous
Age d'Or Services

Age d'Or Services est le pionnier et le spécialiste des services à la personne pour vous aider à être et rester bien chez vous

Apport 20 000 €

Faites de votre passion un métier avec le n°1 du courtage en travaux et du suivi de chantier
illiCO travaux

Faites de votre passion un métier avec le n°1 du courtage en travaux et du suivi de chantier

Apport 20 000 €

1er réseau mondial de communication visuelle
Signarama

1er réseau mondial de communication visuelle

Apport 30 000 €

Le 1er réseau de cuisinistes de proximité
Cuisines Références

Le 1er réseau de cuisinistes de proximité

Apport 20 000 €