Dossiers de la franchise

Le Courtage en Travaux s’adapte aux exigences du Grenelle II

Publié par , le | Franchise service

Comme d’autres corps de métier plus médiatisés (l’automobile, l’énergie…), le bâtiment est en phase de mutation, afin d’intégrer les mesures du Grenelle II de l’Environnement entrant en vigueur prochainement.
C’est pour débattre de ce sujet d’actualité que la Fédération Française de Courtage en travaux a organisé le 4 mai dernier une présentation réunissant Nicolas Daumont et Hervé Blandin d’une part, respectivement Président et Vice-Président de la Fédération, et Vincent Hannecart d’autre part, Directeur Marketing d’Isover, filiale de Saint-Gobain spécialisée dans l’isolation.

le grenelle de l'environnement'

Le courtage en travaux, un métier en plein essor

Ces enseignes rentables recrutent
Franchise O2 Care Services Jardinage
O2 Care Services Jardinage

Service à la personne spécialiste jardinage

Apport 18 000 €

Franchise Empruntis
Empruntis

Expert dans le courtage en crédit immobilier

Apport 25 000 €

Franchise INWIN
INWIN

Agence conseil en stratégie digitale

Apport 10 000 €

Franchise Anacours Soutien Scolaire
Anacours Soutien Scolaire

Cours particuliers - Cours collectifs - Cours en ligne

Apport 25 000 €

Le nombre de courtiers en travaux double tous les ans : de 30 en 2005, on est passé à 250 en 2009, puis à 500 en 2010 et on devrait atteindre la barre du millier dès l’année prochaine si le rythme perdure, avec une croissance importante du côté des courtiers en travaux spécialisés sur les devis en ligne.
Le rôle du courtier est de capter une clientèle désirant faire des travaux, et de la diriger vers des professionnels préalablement sélectionnés. Le courtier est donc au service des consommateurs, mais également des artisans, auprès desquels il sert d’apporteur d’affaires.
Il est important de noter que le courtier ne se substitue ni au maître d’œuvre, ni à l’architecte, dont il n’a pas les compétences, il se contente d’indiquer au consommateur la bonne solution, il doit donc parfaitement connaître l’environnement du chantier dont il a la charge (accessibilité, budget, autorisations administratives…).
Si l’on constate une telle augmentation du nombre de courtiers sur le marché, cela est dû à des facteurs ayant trait à l’accroissement et au vieillissement de la population. «  On estime à 500 millions d’euros le poids du courtage en travaux en France, et l’importance de ce secteur et son accroissement ont fini par rendre nécessaire la création d’une Fédération  », indique Nicolas Daumont, fondateur de la société IlliCO travaux, leader du secteur.

Le rôle de la Fédération Française du Courtage en Travaux

C’est donc pour chapeauter la profession de courtier que la Fédération Française du Courtage en Travaux a vu le jour en 2008, sous l’impulsion de Nicolas Daumont. La Fédération représente aujourd’hui 200 des 500 courtiers en travaux référencés dans l’Hexagone, soit environ 40%.
Promouvoir, normer, former, obtenir un code APE… tels sont les principaux desseins que s’est fixée la FFCT, active depuis deux ans désormais.
En adhérant à la Fédération, le courtier s’engage à respecter une charte l’enjoignant notamment à n’être rémunéré qu’à la commission (entre 7 et 10%), et à transmettre au client toute information utile dans le choix de l’artisan (entreprise en redressement…).

La FFCT et Isover : un partenariat qui a du sens

Avant l’arrivée du Grenelle II, la FFCT a souhaité se rapprocher d’un partenaire expert dans le domaine des techniques de construction verte, et Isover, leader en France des solutions d’isolation, a accepté son offre, la filiale de Saint-Gobain ayant été «  particulièrement sensible à la profession de foi de la Fédération  », selon Vincent Hannecart, Directeur du Marketing et du Développement d’Isover.
Le Grenelle constitue un formidable catalyseur des changements touchant l’ensemble des métiers du bâtiment, et Isover a souhaité par ce partenariat promouvoir l’excellence de ses activités.
Rappelons que le Grenelle prévoit notamment de diviser par 4 les émissions de CO2 émanant des bâtiments, et cela ne sera possible qu’en améliorant considérablement les solutions d’isolation. C’est pour atteindre ce but qu’Isover a mis au point sous forme de memo un livret présentant les différentes techniques d’isolation et leur gain en termes d’économies d’énergie. Le groupe propose également des formations à destination des professionnels, des formations qui seront accessibles en priorité aux adhérents de la Fédération du Courtage, selon l’accord signé entre les deux parties.
Le partenariat conclu a pour but d’améliorer la transparence et les garanties apportées au consommateur final, pour au final construire et adapter ce métier aux exigences portées par le Grenelle.

Le Grenelle et le Bâtiment :

  • 15 articles sont dédiés au Bâtiment, regroupés en deux chapitres principaux :
    • Amélioration de la performance énergétique des bâtiments (neufs et existants)
    • Modifications du Code de l’urbanisme.
  • Le Grenelle I avait s’était déjà fixé les buts suivants :
    • Nouveaux seuils dans le public et le privé
    • Promotion de l'éco-construction
    • Réduction de 38% d'ici 2020 de la consommation énergétique des bâtiments existants.

Cinq franchises liées au secteur du Bâtiment :

Vous pouvez également consulter toutes les offres Services particuliers et entreprises.

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

0 vote

Les 15 derniers articles du secteur