Interview franchise Au Bureau

Interview de Cédric Lacout, Directeur Bars&Co

Cédric Lacout - le

Bars&Co, leader des pub-brasseries restaurants à travers ses enseignes de franchise AU BUREAU, CAFE LEFFE et IRISH CORNER, veut accélérer son développement et compte ouvrir 13 nouveaux établissements en 2012. De nombreuses villes sont d’ores et déjà à pourvoir dans les régions Midi-Pyrénées, Rhône-Alpes, Pays de la Loire, Nord-Pas de calais, Limousin, Aquitaine et Bouches du Rhône. Pour savoir comment Bars & Co va procéder pour réaliser cet objectif, nous avons interrogé Cédric Lacout, le directeur d’enseigne. Entretien.

: Après plus de 10 mois d’activité en 2011, quel premier bilan tirez-vous de cet exercice ? Avec combien d’unités comptez-vous vous finir l’année 2011 ?

Cédric Lacout : Nous allons clôturer cette année 2011, avec 9 ouvertures d’établissements sous l’enseigne au Bureau (contre 6 réalisées en 2010).
franchise au bureauAu Bureau a accéléré le rythme en 2011 et nous aurions pu faire encore un peu mieux, sans quelques retards de chantiers. Parmi les ouvertures réalisées, citons celles de la Garenne Colombes, Quimper, Saint Dié et Vesoul qui a été inaugurée le 27 octobre dernier. C’est la première ouverture de l’enseigne dans le département (Haute-Saône). Devraient suivre dans les prochaines semaines : Villefranche sur Saône, Guéret, Bourges, Périgueux et Seclin. Sur ces 9 ouvertures, 5 se situent en centre-ville. Le reste étant en zone d’activité commerciale. Le cap des 100 unités devrait ainsi être dépassé avant la fin de cette année.

En 2012, Au Bureau veut accélérer son rythme d’expansion, avec 13 projets d’ouverture. Qu’est-ce qui explique un tel dynamisme, selon vous ?

Le succès d’Au Bureau réside d’abord dans la force de son concept. Au Bureau est le premier pub-brasserie dont l’offre évolue au rythme de la journée des consommateurs. A la fois bar, restaurant et brasserie, Au Bureau est un endroit où le consommateur se déplace pour aller manger, pour un ticket moyen de 20 euros environ.
Membre du groupe Bertrand depuis le début de l’année 2011, Au Bureau assure un accompagnement complet de ses adhérents : aide à la recherche d'un local, aide au montage financier, formations, aide à l'ouverture, communication et animation, aide à la gestion ...
La crise est également passée par là. Pour les indépendants du secteur, il est incontestablement aujourd’hui très difficile d’avoir accès aux bons emplacements. Ils sont ainsi de plus en plus nombreux à penser à la franchise. Une enseigne comme Au Bureau les séduit par son fort capital sympathie mais aussi par l’ambiance qui règne dans les établissements (avec des fauteuils Chesterfield par exemple).

Quels sont les profils de candidats à la franchise que vous recherchez ? A combien estimez-vous le potentiel de l’enseigne en France ?

Nous recherchons des franchisés impliqués dans leurs affaires. N’oublions pas que l’ambiance, c’est le patron qui l’a créé. Pour ouvrir une franchise Au Bureau, un apport personnel de 200.000 € est nécessaire.
Le concept au Bureau plait. Sur les 4 prochaines années, nous avons déjà 60 projets bien avancés. De nombreuses villes sont d’ores et déjà à pourvoir, sur des emplacements de premier ordre, à : La Baule (projet 2011), Tarbes, Rodez, Angers, Compiègne, Paris, Valenciennes et Troyes (projets 2012), Chaumont, Cambrai, Calais, Toulon, Agen (projets 2013), Grenoble (Saint Martin d’Hères), Puteaux (projets 2014)
L’ambition de Bars&Co est de doubler notre parc dans les 10 prochaines années et de dépasser ainsi les 200 établissements en France.

En mot de conclusion, pouvez-vous parler des projets de Bars & Co pour deux autres enseignes : Café Leffe et Irish Corner. Le développement est-il également d’actualité ?

Il existe 15 café Leffe à ce jour. Ce concept a pour vocation de se développer exclusivement en centre-ville, à la différence d’un Au Bureau qui est beaucoup plus souple en termes de localisation. Nous allons relancer cette enseigne, avec un nouveau concept Café Leffe qui devrait voir le jour en février 2012, en région parisienne.
Autre concept : Irish Corner. Nous sommes également en pleine réflexion sur la refonte et la relance de cette enseigne. Le lancement d’un format plus petit (120-150 m²), moins couteux en investissement (150 000 euros d’apport personnel pour un candidat) fait partie de notre priorité stratégique. Avec Irish Corner, nous souhaitons réinventer les codes du pub irlandais.

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

Soyez le premier a donner votre avis (note moyenne: 0/5)

Vous souhaitez devenir franchisé Au Bureau ?

Franchise Au Bureau
Au Bureau

Pubs et Brasserie à l'esprit anglo-saxon

Apport 100 000 €

Pour créer une franchise Au Bureau il faut un apport personnel de 100 000 €.
Vous pouvez également consulter toutes les offres de Franchise restaurant et les franchises du secteur Hôtellerie Restauration.

Interviews

Actualités