Interview franchise Au Bureau

Rencontre avec Cédric Lacout, Directeur de Bars & Co (AU BUREAU)

Cédric Lacout - le

Créé en 2003, la société Bars & Co se charge du développement et de l’animation de cinq enseignes de bars à thème - Au Bureau, Café Leffe, Brussel Cafés, Irish Corner, Belgian Beer Café - pour le compte d’Inbev, premier brasseur au monde.
Directeur de Bars & Co, Cédric Lacout nous détaille dans un long entretien les spécificités de chacun de ces concepts. Très confiant dans le potentiel d’Au Bureau et Café Leffe, il nous dévoile en exclusivité son plan d’expansion en franchise pour les mois à venir.

: Pouvez-nous rappeler les principes fondamentaux de la société Bars & Co dont vous êtes le directeur ? Quel est l’état du parc à ce jour ?

Cédric Lacout : Bars & Co est une entité franco-française dont la mission est de développer et d’animer notre parc d’établissements exploités avec 5 marques principales. Au total, Bars & Co aligne ainsi 150 établissements sous enseigne dans l’Hexagone : 93 Au Bureau, 28 Café Leffe, 18 Brussel Café – qui ne se développe plus en franchise -, 10 Irish Corner et 8 Belgian Beer Café.
Derrière Bars & Co, on trouve le groupe Inbev qui est le premier brasseur au monde. Jugez plutôt : 1 bière sur 4 consommée dans le monde provient de notre groupe grâce à un portefeuille de marques fortes comme Leffe, Hoegaarden, Stella Artois ou Budweiser. En 2008, Inbev a réalisé un chiffre d’affaires de 26 milliards d’euros. Le groupe emploie plus de 126 000 collaborateurs.

D’après les chiffres du cabinet Gira Conseil, les bars et brasseries ont été les grands perdants de l’année 2008. Avez-vous ressenti cette tendance au sein de vos établissements ?

Chez Bars & Co, nous n’avons pas ressenti de baisse d’activité mais bien au contraire une progression. La seule période vraiment difficile a été le mois de décembre 2008.
Que ce soit chez Au Bureau ou Café Leffe, nos établissements ont fini l’année sur une note positive.
Ceci explique notamment par le positionnement prix de nos enseignes.
Au Bureau se situe sur une tranche de ticket moyen qui reste abordable : 18-19 euros de ticket moyen sur l’ensemble de la journée (15-16 € le midi, 22-23€ le soir). C’est incontestablement ce qui fait la différence avec d’autres chaînes.

L’enseigne phare de Bars & Co est Au Bureau. Quel est son positionnement ? Comme se répartit l’activité d’un tel établissement ?

Au Bureau propose une carte brasserie très large, qui permet de satisfaire l’ensemble de la clientèle (jeunes, adultes et familles), avec un très bon rapport qualité prix.
Quand on entre dans un Au Bureau, l’architecture est chaleureuse et valorisante pour le client. Il se sent vraiment dans un restaurant et pas seulement dans un pub anglais.
Un établissement Au Bureau, qui est implanté en centre-ville, réalise 70 à 80% de son activité avec la partie restauration. Dans le cadre d’une implantation en périphérie – avec un bâtiment solo située dans une zone d’activité commerciale – ce pourcentage peut monter jusqu’à 90%.
Pour ouvrir un restaurant Au Bureau, l’investissement se situe autour des 2 000 € du m², hors gros œuvre. L’établissement doit disposer idéalement d’une surface de 350 m² environ.

La marque Leffe jouit d’un fort taux de notoriété. Qu’est-ce qui fait la spécificité de l’enseigne Café Leffe ? Pourquoi ne se développe-t-elle pas plus vite ?

Il faut préciser que Café Leffe ne s’implante qu’en centre-ville, avec des emplacements numéro un, équipés d’une grande terrasse. C’est une belle enseigne, très qualitative, qui compte aujourd’hui 28 établissements.
Café Leffe a besoin d’emplacement exceptionnel (comme à Lille par exemple, à deux pas de la Grand Place), ce qui limite logiquement le nombre d’opportunités. En moyenne deux à trois chaque année. Chez Café Leffe, il faut prévoir un investissement de 2 000 /m² environ, pour un établissement type de 270 m² environ.
Cette enseigne intéresse également des professionnels de la restauration qui souhaitent transformer leur établissement.

Toutes enseignes confondues, quels profils de candidats à la franchise recherchez-vous en priorité ? Etre du secteur est-il un plus ?

A l’ origine, Bars & Co ne faisait pas des professionnels de la restauration une de ses priorités de recrutement. Car les restaurateurs ont en général une culture de l’indépendance assez marquée, ce qui n’est pas toujours compatible avec l’esprit réseau.
Mais les choses ont évolué depuis quelques années. Les indépendants ont changé leur fusil d’épaule. Leur ouverture d’esprit est plus grande, ce qui permet de les intégrer au sein d’un réseau, avec davantage de succès.
Avant toute chose, le franchisé doit être un commerçant dans l’âme. Il doit savoir qu’il va ouvrir un commerce de proximité et donc qu’il devra donner une âme dans l’établissement. C’est une des raisons pour laquelle Bars & Co ne recherche pas des investisseurs mais bien des franchisés exploitants.

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

Soyez le premier a donner votre avis (note moyenne: 0/5)

Vous souhaitez devenir franchisé Au Bureau ?

Franchise Au Bureau
Au Bureau

Pubs et Brasserie à l'esprit anglo-saxon

Apport 100 000 €

Pour créer une franchise Au Bureau il faut un apport personnel de 100 000 €.
Vous pouvez également consulter toutes les offres de Franchise restaurant et les franchises du secteur Hôtellerie Restauration.

Interviews

Actualités