Interview franchise Au Bureau

Trois questions à Eric Benhayoun, Franchisé

Eric Benhayoun, Franchisé - le

: Parlez nous de votre parcours. Comment avez vous décidé d’ouvrir, en décembre dernier, un établissement Au Bureau à Arcachon ?

Eric Benhayoun, Franchisé : J’étais directeur, pour l’Europe, d’une société d’informatique spécialisée dans les logiciels de conception assistée par ordinateur. Cette dernière a subi de plein fouet les contrecoups économiques des attentats du 11 septembre 2001 et de la crise de l’Internet. Un plan de licenciement économique a été mis en place. J’avais cinquante ans, mon épouse qui travaillait dans le prêt-à-porter et moi nous sommes retrouvés libres de toute activité en même temps. Nous avons décidé de monter un projet ensemble et nous nous sommes tournés vers la franchise. Le désir de revenir aux sources, nous sommes originaires du Sud Ouest, nous taraudait. Nous avons donc cherché en priorité à racheter une PME ou PMI dans la région, mais rien ne nous a paru intéressant. C’est en participant au salon Equip’Hotel que nous avons découvert Bars & Co en octobre 2003. Ils démarraient la franchise avec des idées neuves qui nous ont séduits. Bars & CO recherchait des personnes de mon profil plutôt que des restaurateurs. J’arrivais avec des idées de manager d’entreprise, je voulais appliquer des idées nouvelles sans pour autant révolutionner la restauration. La partie la plus difficile du projet a été de se battre pour obtenir le local qui nous plaisait. Notre établissement est ouvert depuis un mois et demi et nous sommes déjà au-delà de nos prévisions. L’attrait de la nouveauté doit jouer un rôle dans ces résultats. Nous verrons dans un an si les chiffres continuent de suivre cette tendance ou pas.

Comment s’est passée votre installation ? Quelle aide avez-vous reçu du franchiseur ? Quelles sont vos relations avec lui ?

J’ai suivi une formation chez Bars & Co pendant un an. Je venais du domaine des très hautes technologies, où j’avais surtout affaire à des cadres. Les problématiques de la restauration et des débits de boisson étaient assez éloignées de mon secteur d’origine. La formation était axée sur des problèmes très pratiques : les normes d’hygiène, les contrats de travail particuliers comme les extras, les contrôles vétérinaires, l’accès handicapés, etc. Je maîtrisais déjà bien les aspects théoriques tels que le marketing ou la gestion. Cette formation s’est déroulée en deux étapes, la première durait trois jours, la seconde, deux semaines. Je ne me voyais pas ouvrir une brasserie tout seul. Bars & Co est une filiale d’Interbrew, il est indispensable de maîtriser la législation, notamment pour la distribution de produits comme la bière. L’équipe de Bars & Co est ouverte à la discussion et pour moi, le dialogue est primordial dans la franchise. Nous communiquons beaucoup par courrier électronique, mais aussi lors des réunions organisées au moins une fois par trimestre.

Vous êtes en train de remanier votre carte. Comment cela se passe-t-il ?

L’avantage lorsque l’on fait parti des premiers franchisés d’un concept, c’est que l’on éprouve la formule et que l’on peut y apporter des modifications. La carte Au Bureau a été épurée dans mon restaurant, nous proposons désormais sept entrées, cinq ou six salades, une partie brasserie, trois suggestions régionales et huit desserts. En plus des sept pizzas inscrites à la carte, nous ajoutons une nouvelle recette pour la semaine. J’ai essayé de me mettre à la place du client qui n’apprécie guère de devoir lire une carte démesurément longue. Nous essayons actuellement de mettre en place une carte commune avec l’équipe de Bars & CO, qui pourrait être la base de la future carte Au Bureau. L’embryon de celle-ci a été présenté récemment lors d’une réunion régionale. C’est le partage des idées qui permet d’avancer.

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

Soyez le premier a donner votre avis (note moyenne: 0/5)

Vous souhaitez devenir franchisé Au Bureau ?

Franchise Au Bureau
Au Bureau

Pubs et Brasserie à l'esprit anglo-saxon

Apport 100 000 €

Pour devenir franchisé Au Bureau il faut un apport personnel de 100 000 €.
Vous pouvez également consulter toutes les offres de Franchise restaurant et les franchises du secteur Hôtellerie Restauration.

Interviews

Actualités