Quel statut choisir en tant que franchisé ?

Bonjour, Étant de la fonction publique quel type de franchise puis-je promouvoir ? Est-ce intéressant d’être franchisé ? Si oui ; dans une logique d’entreprendre, quel statut ? EI / EIRL ... Merci de votre célérité. Cordialement.

Quel statut choisir en tant que franchisé ? : La réponse de Eric Luc

Bonjour,
 

Pour répondre à vos 3 questions:

Étant dans la fonction publique, quel type de franchise puis-je promouvoir?

Lorsqu’une enseigne recrute un franchisé, c’est avant tout l’expérience professionnelle (les missions réalisées, les objectifs atteints), la motivation, et l’intérêt pour l’enseigne du candidat qui sont évalués, et non son statut. Il vous faut donc faire le bilan de votre parcours professionnel, et aller à la rencontre des franchiseurs, lors de journées découvertes ou de salons par exemple, afin de savoir ce que vous êtes capable de faire et ce que vous voulez faire.
 

Est-ce intéressant d'être franchisé?

La franchise, par rapport à un indépendant isolé, offre indéniablement un gain de compétitivité important à une entreprise dès le démarrage, grâce à une image, des produits et des procédés éprouvés, en échange d’une rémunération au franchiseur. Il est donc important de comparer d’un côté ce que vous apporte une enseigne qui vous intéresse, et la rémunération qu’elle vous demande d’un autre côté.

Quel statut juridique choisir pour mon activité?

Le choix du statut est parfois vu par les entrepreneurs comme une formalité administrative complexe et sans intérêt ; alors que cette décision est lourde de conséquences sur de nombreux aspects. Si on ramène ce dilemme à quelques points essentiels, on se rend compte que deux possibilités majeures dominent : l’entreprise individuelle ou la société.

L’entreprise individuelle (auto-entrepreneur, entrepreneur individuel et entrepreneur individuel à responsabilité limitée) se caractérise par :

  •          des formalités de création administratives simplifiées,
  •          un statut de travailleur non salarié,
  •          une responsabilité élargie de l’entrepreneur sur son patrimoine personnel sauf cas particulier.

La société (SARL, SAS, SA) se caractérise par :

  •          la possibilité d’exercer seul ou à plusieurs associés,
  •          une responsabilité en principe limitée au montant des apports,
  •          le choix entre plusieurs options sociales et fiscales.
     

Pour faire son choix, le créateur devra s’assurer que son statut juridique satisfasse à trois exigences principales :

  •          le régime fiscal le plus avantageux possible
  •          le régime social le plus favorable
  •          la meilleure protection patrimoniale

En conclusion, il n’existe pas une règle universelle en matière de choix de structure juridique pour un futur franchisé. Chaque situation devra être examinée au cas par cas avec l’aide d’un conseil extérieur, expert-comptable ou avocat, car ce choix est non seulement complexe mais également soumis aux aléas des changements de loi.

Très sincèrement,

Eric LUC

Expert-comptable

FIDUCIAL