Dossiers de la franchise

Les services bravent la crise

Publié par , le | Franchise Services particuliers

C’est le 9 juillet dernier que le GPS (Groupement des Professions de Services) a publié son tableau de bord économique des services en France, réalisé en partenariat avec l’institut Coe-Rexecode.
Voici les principaux points de cette étude portant sur la place des services dans l’emploi et l’économie.

Ces enseignes rentables recrutent
Franchise Family Sphere
Family Sphere

Service à domicile autour de l'enfant

Apport 25 000 €

Franchise La Maison Des Travaux
La Maison Des Travaux

Mise en relation prospects travaux et artisans

Apport 8 000 €

Franchise Shiva
Shiva

Ménage, repassage

Apport 25 000 €

Franchise Vivaservices
Vivaservices

Enseigne multi-spécialiste de services à la personne

Apport 20 000 €

Alors qu’en termes d’activité, les services progressaient encore de plus d’1% sur l’ensemble de l’année 2008, ils ont commencé à être touchés par la crise dès le dernier trimestre (-1.5%), et cette chute s’accélère depuis le début de l’année 2009. Cependant, cette baisse d’activité est nettement moins marquée que la chute générale constatée, tout secteurs confondus (-2.2%), avec notamment de nets décrochages dans l’agriculture (presque -10%), ou l’industrie (-3.7%). Les services résistent mieux car leur modèle de croissance est plus perméable aux aléas des marchés, leur économie étant basée sur des contrats courant bien souvent sur plusieurs années.

Au sein même des services, on trouve des situations contrastées : les services liés à l’industrie sont naturellement ceux qui souffrent le plus, et cela se vérifie au niveau du travail temporaire, qui joue le rôle de soupape de sécurité pour les entreprises, par exemple en cas de baisse des carnets de commandes prévus. Ainsi, après une hausse de 6.5 points en 2009, l’intérim a connu une chute de 5.8% au premier trimestre 2009. A contrario, le nettoyage tire son épingle du jeu en progressant de 1.1% sur la même période.

En termes de postes, 167 000 postes auront été perdus dans les services si l’on compare les premiers trimestres 2008 et 2009. Cela reste bien en-deçà du solde général de l’emploi, qui a baissé de 214 000, dont 92 000 pour la seule industrie.

Si l’on met de côté l’intérim, d’une année sur l’autre, le nombre d’emplois dans les services aux entreprises est resté stable, et il a même progressé de l’ordre de 64 000 dans les services aux particuliers, en raison de la mode sur laquelle surfe ce secteur attractif, poussé par les différentes aides de l’Etat. Notons toutefois que ce dernier secteur progresse bien moins rapidement qu’il y a encore quelques mois, et si l’on en croit les réponses données par les chefs d’entreprise de services à l’enquête de conjoncture réalisée en juin 2009, cette décélération se poursuivra d’ici la fin de l’année.

« Cet état des lieux inquiétant doit conduire à mobiliser toutes les énergies pour accélérer la sortie de crise. Or, la remise en cause des allègements de charge sur les salaires, ou le projet d’une taxe sur la valeur ajoutée applicable à toutes les entreprises (même les petites) seraient autant de mesures « anti-services » qui constitueraient des contresens majeurs », a déclaré Georges Drouin, président du GPS, lors de la présentation des résultats de ce tableau de bord.
Quelques chiffres pour terminer :

850 000 entreprises de service en France

Emploi dans les entreprises de service :
- 70 % des créations d'emploi émanent des entreprises de services
- 40 % de l'emploi marchand, dont 24% pour les services aux entreprises et 11% pour les services aux particuliers

Vous pouvez également consulter toutes les offres Services aux particuliers.

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

0 vote

Les 15 derniers articles du secteur