Avantages d’une franchise de boulangerie

Les entrepreneurs sont chaque année de plus en plus nombreux à choisir la franchise pour créer leur entreprise. On compte ainsi près de 70 000 franchisés en France. Leurs objectifs : maximiser leur chance de succès, bénéficier d’un accompagnement à toutes les étapes de leur projet et entreprendre sans être isolés, en bénéficiant de l’effet réseau.

En optant pour la franchise, les porteurs de projet profitent de nombreux avantages dont la notoriété d’une marque, d’un savoir-faire reconnu et éprouvé, d’une mutualisation des coûts, d’une formation et d’un accompagnement complet… Toute cette assistance leur permet d’entreprendre en limitant les risques.

Notoriété de l’enseigne, formation, communication, marketing… les atouts de la franchise

C’est évident, ouvrir son commerce avec une marque déjà connue permet de démarrer plus vite et plus fort. En choisissant la franchise, les créateurs demeurent juridiquement indépendants et propriétaires de leur entreprise. Mais cette formule leur permet de bénéficier de la notoriété du réseau avec lequel ils ont choisi de se lancer, de l’expertise et du savoir-faire du franchiseur. Ils profitent ainsi d’un concept qui a déjà fait ses preuves, d’une assistance à chaque étape du projet et durant toute la durée de leur contrat. Entreprendre en franchise permet également de ne pas être isolé et de pouvoir s’appuyer sur l’expérience et les bonnes pratiques des autres franchisés. En termes de communication, les avantages sont également bel et bien là. Avec un budget conséquent en communication, provenant en partie des redevances versées par les membres du réseau, les réseaux peuvent envisager de travailler avec des agences de relations de presse, de lancer des campagnes d’affichage ou encore, pour les mieux lotis, des campagnes radio ou télévisées. Autant d’atouts qu’un entrepreneur isolé ne pourrait jamais s’offrir. Reste que pour entreprendre en franchise, il faut prévoir un investissement plus important que lorsque l’on souhaite créer seul. Il faut envisager payer la plupart un droit d’entrée et des redevances au franchiseur.

Franchisés en boulangerie, ils témoignent

Ils ont choisi de se lancer en franchise sur le secteur de la boulangerie et ne le regrettent pas. Anthony Cinato a ainsi choisi de rejoindre la franchise de boulangerie Boréa au tout début de l’aventure du réseau. A 42 ans, originaire de Lyon, il a effectué le gros de sa carrière professionnelle en accompagnant le développement de réseaux de points de vente. Après avoir accompagné une multitude de créateurs, il a lui-même souhaité se lancer. « Je suis convaincu de l’effet de levier que peut procurer une activité en réseau. J’ai choisi de me lancer dans la boulangerie et n’étant pas boulanger, la franchise m’est apparue comme une évidence pour acquérir un savoir-faire et bénéficier d’un accompagnement sur une activité qui m’était jusqu’alors inconnue », témoigne-t-il. En phase avec les valeurs de l’enseigne, il a choisi le réseau Boréa et a appris son nouveau métier grâce à une formation de quatre mois. « Boréa est une enseigne différenciante et la philosophie de naturalité et de bien-être portée par l’enseigne me convient parfaitement. Enfin, la zone de Lyon où je souhaitais me lancer était disponible. Cela m’a permis d’envisager d’emblée le développement de plusieurs points de vente. » Pour ce franchisé, l’enseigne Boréa avec la formation proposée permet d’acquérir toutes les bases pour pouvoir débuter l’activité sereinement en ayant tous les éléments pour être légitime vis-à-vis de son équipe et pour être sûr de pouvoir sortir des produits de la meilleure qualité possible. Pascal est quant à lui franchisé La Mie Câline depuis 2009 à Granville. « Le réseau a su m’accompagner et qui propose un service exceptionnel que ce soit sur la partie juridique, sociale ou encore sur la partie marketing. Les animateurs réseau sont également présents pour nous aider à grandir et chercher du chiffre d’affaires et pour nous donner des bonnes idées. » Au sein du même réseau, Anne-Laure et Etienne sont franchisés à Rennes. Salariés du réseau La Mie Câline depuis 2008, ils en sont devenus franchisés en 2011 en reprenant le magasin de Rennes. « La Mie Câline nous a permis d’apprendre beaucoup de choses et toutes les équipes du franchiseur nous accompagnent formidablement bien. Nous avons notamment été très soutenus lorsqu’il a fallu monter notre projet et le présenter aux banques ainsi qu’à l’ouverture de notre point de vente. La Mie Câline n’est pas seulement une enseigne pour nous, c’est une vraie famille ! »

A la tête de réseau sur le secteur de la boulangerie, ils témoignent

Créateur du réseau de franchise Boréa, Laurent Rémond a lancé son concept en 2012 après cinq années de réflexion avant la mise en place du concept. Il souhaite désormais le développer partout dans l’Hexagone pour faire profiter les clients de sa recette ancestrale sans levure chimique et de sa gamme de 30 variétés de pain qui sont pétris, cuits et servis chauds tout au long de la journée dans les points de vente de l’enseigne. « Nous ne recrutons pas de boulanger puisque nous offrons 90 jours de formation à nos partenaires. Leur métier n’est pas d’être boulanger mais de savoir accompagner leur boulanger pour pouvoir produire les pains de façon qualitative », explique-t-il. Franck-Eric Poulain est en charge du développement de la Mie Câline. Franchiseur depuis plus de 30 ans, le réseau la Mie Câline qui s’est historiquement développé en centre-ville grandit de plus en plus en périphérie de ville. « C’est une opportunité pour nos franchisés de centre-ville d’ouvrir un autre point de vente sur un marché du snacking en plein développement. Nos franchisés sont des commerçants de proximité qui aiment la relation humaine et qui sont passionnés par leur métier. C’est aussi de plus en plus des managers qui ont besoin de gérer des équipes, surtout quand ils possèdent plusieurs magasins.»