Les spécificités de la franchise dans le secteur immobilier

S’il attire des cadres en reconversion professionnelle, le secteur de la franchise immobilière séduit également de plus en plus des professionnels du domaine qui y voient une belle opportunité d’accroître leur activité en s’appuyant sur les méthodes et le savoir-faire de réseaux nationaux. Malgré la crise, le secteur de l'immobilier s'est donc particulièrement bien développé en franchise ces dernières années.

La franchise dans le secteur immobilier se porte donc bien avec un chiffre d’affaires évalué à 1,1 milliard d’euros.

Franchise immobilière : les chiffres

L’immobilier est un domaine particulièrement bien représenté en franchise [ lien vers N-1] . Certes, il n’y a pas autant de réseaux de franchise immobilières que dans les secteurs de l’équipement de la personne ou de l’alimentaire, qui constituent les domaines d’activité les plus pourvus en franchise mais on dénombrait quand même 56 réseaux et 3 420 franchisés en 2015 (source : Fédération française de la franchise, FFF). Ces chiffres ne sont pas très différents de ceux observés en 2014. Cette année-là, on comptait 57 réseaux pour 3 464. En 2015, les enseignes immobilières organisées en franchise ont réalisé un chiffre d’affaires de 1,21 milliard d’euros, contre 1,22 milliard d’euros en 2014.

La rémunération des franchisés dans l’immobilier

Selon le cabinet Progressium, les franchises immobilières dégagent une bonne rentabilité permettant généralement au franchisé de se verser des revenus confortables, au-delà de 50 000 euros par an. A notre connaissance, il n’existe pas d’études poussées sur la rémunération des franchisés dans l’immobilier. Il faut toutefois qu’en 2015, le revenu annuel net moyen des franchisés s’est élevé à 32 120 euros.

Pour ouvrir une agence immobilière sous enseigne, les candidats à la franchise doivent apporter un apport personnel compris entre 25 000 et 75 000 euros selon les réseaux. Dans l’immobilier de prestige, un acteur comme Coldwell Banker réclame une mise de fonds plus importante, de l’ordre de 100 000 euros. L’explication : les franchisés de cette enseigne ouvrent de grosses structures qui comptent un grand nombre de collaborateurs.

Le nombre d’agences sous enseigne

140 unités chez Solvimo et Avis Immobilier, 350 agences pour le réseau ERA Immobilier, 480 pour l’enseigne Guy Hoquet l’Immobilier, 500 agences immobilières chez Foncia, 750 unités pour le réseau Laforêt, 850 agences pour Century 21… Les réseaux immobiliers se développant en franchise en France constituent dans l’ensemble de grosses structures maillant efficacement le territoire. Le champion dans ce domaine demeure la coopérative immobilière Orpi qui regroupe 1 200 points de vente adhérents.

Le rôle du franchiseur

La mission principale du franchiseur est d’amener ses franchisés à la réussite. Pour cela, il doit à la base leur proposer un concept qui a fait ses preuves au sein d’unités pilotes et qu’il fait régulièrement évoluer pour que celui-ci reste à la pointe des tendances et corresponde à la demande des consommateurs. Le franchiseur transmet son savoir-faire en assurant une formation initiale et des formations continues. Ensuite, durant toute la durée du contrat de franchiseur, le franchiseur assiste son réseau par diverses assistances. Avant l’ouverture du point de vente, l’assistance peut porter sur la recherche du local, sur la recherche de financement ou encore sur la réalisation de l’étude de zone ou la mise en place de la communication locale. Une fois l’activité lancée, le franchiseur se doit d’animer son réseau avec des opérations commerciales, des réunions régionales et nationales et de proposer des outils d’évaluation de l’activité. En outre, le franchiseur doit veiller à ce que son concept soit bien respecté dans l’ensemble des points de vente du réseau.

Franchiseur
Besoin de développer votre réseau ?
Accédez à l'Espace Franchiseurs
Filtres
Secteurs