L'immobilier, état des lieux du marché...et de la franchise

Domaine cyclique par excellence, l’immobilier alterne des périodes où les prix, la demande et le volume des transactions demeurent forts et des années difficiles où des éléments extérieurs, comme la crise financière de 2008, impactent négativement le secteur. Sur ce marché, les réseaux immobiliers de franchise occupent une place primordiale avec 56 franchiseurs recensés par la Fédération française de la franchise et 3 420 franchisés.

L’état du marché immobilier en 2016 est plutôt convaincant. Et après une année 2015 marquée par une reprise des transactions et des taux de crédit historiquement bas, les experts sont désormais unanimes : le marché devrait réellement redécoller en 2017. Notons toutefois que cette prévision reste conditionnée à la baisse effective du chômage et de la conjoncture à venir.

franchise immobilier - Stephane Plaza

Quel paysage immobilier en France

Au sein de l’Hexagone, le secteur immobilier est composé d’agences immobilières indépendantes et de grands réseaux nationaux qui fonctionnent pour la plupart grâce au système de franchise. Encore peu présents dans les années 2000, les réseaux d’agents mandataires exerçant « sans vitrine » ont pris une place prépondérante mais semblent avoir du mal à continuer à se développer. En 2013, la FNAIM recensait au total quelque 30 000 agences immobilières en France. On comptait par ailleurs au sein de l’Hexagone, en 2014, un parc de 33,9 millions de logements (source Insee).

Quelles performances en 2015 pour les réseaux de franchise

Les réseaux de franchise dans l’immobilier ont pour la plupart bien fonctionné en 2015, continuant leur développement au sein de l’Hexagone. Plus globalement, le marché immobilier a l’année passée, sous l’effet des taux de crédit qui sont demeurés très bas et de prix toujours en baisse ou stables, enregistré un nombre de transactions assez similaire à celui observé dans les années 2 000, une période très faste pour le secteur. La reprise a également pu être constatée dans le neuf, en collectif et en individuel.

La FNAIM

Principale fédération du secteur immobilier en France, la FNAIM. a vu le jour il y a près de 70 ans avec une mission : agir pour le logement. Première organisation des professionnels de l’immobilier, la FNAIM regroupe 12 000 adhérents intervenant sur 13 métiers. En tant qu’interlocuteur principal des pouvoirs publics, la FNAIM est consultée et écoutée. Elle assure des missions de porte-parole et de conseil auprès de ses membres depuis 1946. Parmi eux, on retrouve bon nombre d’agences immobilières affiliées à des réseaux de franchise comme Guy Hoquet l’Immobilier, ERA Immobilier ou Stéphane Plaza Immobilier.

Le Syndicat National des Professionnels de l’Immobilier (SNPI), créé en 1960, défend aussi en France l’intérêt de ses 9 600 adéhrents.

Franchise immobilier - Guy hoquet

Les dernières lois

Elargissement du prêt à taux zéro (PTZ), prorogation du dispositif Pinel, encadrement des loyers… Les acteurs du secteur immobilier auront connu beaucoup de bouleversements législatifs. ces derniers mois et années. Si toutes les mesures n’ont pas été bien accueillies, les professionnels n’ont pas d’autres choix que de les appliquer.

Quelques chiffres sur l'immobilier en franchise

L’immobilier constitue un secteur assez bien représenté en franchise. Il n’a pas l’importance de l’équipement de la personne ou de l’alimentaire qui représentent les domaines les plus pourvus en franchise mais compte quand même 56 réseaux et 3 420 franchisés (source : Fédération française de la franchise). On note cependant une diminution des membres des réseaux puisqu’on dénombrait 3 464 franchisés en 2014 alors qu’on recensait 57 réseaux cette année-là. En 2015, les enseignes immobilières en franchise ont réalisé un chiffre d’affaires de 1,21 milliard d’euros.

L’immobilier et ses évolutions

Ces dernières années, Internet s’est imposé sur le secteur immobilier. et a obligé les acteurs à revoir leur stratégie. Désormais, selon un sondage réalisé par Opinion Way, 84% des Français estiment que la recherche et l’étude des annonces immobilières sont facilitées par Internet. 77% d’entre eux démarrent même leurs recherches immobilières sur le Web. Les réseaux immobiliers se sont adaptés en développant leur propre site Internet mais aussi des applications pour pouvoir être visibles sur les mobiles. Ils ont développé les visites virtuelles, mis en place des outils innovants… Se remettant sans cesse en question, les professionnels de l’immobilier ont su s’organiser même s’ils savent qu’on n’achète pas un bien sur Internet et que cet outil ne constitue qu’une aide à la mise en relation des particuliers et des professionnels.

Franchiseur
Besoin de développer votre réseau ?
Accédez à l'Espace Franchiseurs
Filtres
Secteurs