Actualités de la franchise

Témoignage de Yannick Chedeville, franchisé L'atelier Papilles à Eysines

le

Yannick Chedeville, déjà artisan boulanger de métier, a décidé de rejoindre L’atelier Papilles et de devenir franchisé il y a presque dix ans. Le 3 juin 2011, il ouvrait les portes de sa boulangerie L’atelier Papilles flambant neuve à Eysines, tout près de Bordeaux. Il nous raconte son histoire de franchisé.

Yannick Chedeville, franchisé L'atelier Papilles à Eysines

Un accompagnement sérieux et motivant

Comme il nous l’a expliqué, l’idée de rejoindre L’atelier Papilles est née petit à petit avant qu’il ne rencontre la direction de la franchise, échange, et décide de se lancer dans ce projet. Il a tout de suite bénéficié d’un soutien d’autant plus précieux pour lui qui avait fait l’expérience de s’installer de façon totalement indépendante au préalable. Ainsi, L’atelier Papilles a pu trouver pour lui un local idéal pour y installer son magasin (il a depuis eu l’occasion de le racheter, une très belle opportunité sur le long terme). Il a été aménagé avec du mobilier et du matériel de travail qualitatif, agréable, accueillant. Comme il l’explique, être franchisé, c’est bénéficier d’une image de marque forte et attractive dès le lancement, ce qui accélère la promotion et le succès d’un commerce.

Cependant, cet accompagnement s’est aussi manifesté de façon très humaine. Il a notamment été aidé pour le recrutement des membres de son équipe, qui a été entièrement formée, tout comme lui, en amont de l’ouverture, puis au-delà. Ce côté humain se retrouve quotidiennement à L’atelier Papilles, et l’ensemble du groupe partage des valeurs très fortes, dont celle de la bienveillance. Celle-ci permet des partages d’expériences encourageants, et les franchisés échangent régulièrement entre eux mais aussi avec le siège. Au-delà de ces échanges, ils se rencontrent deux à trois fois par an pour réfléchir aux grands projets du groupe, choisir de nouveaux produits pour les changements de menu, etc. Si besoin est, l’équipe de L’atelier Papilles se déplace en personne pour venir les rencontrer, lui et son équipe. Encore récemment, il a grandement apprécié cet accompagnement lorsqu’il a choisi de faire évoluer ses installations et ses techniques de production.

Une boutique L'atelier Papilles

Gérer son établissement au sein d’une franchise : les avantages

Ce que Yannick apprécie également beaucoup, c’est cette possibilité d’accéder à une qualité optimale de produits pour un prix très attractif, grâce à la centrale d’achat du groupe. Il le sait, avoir une carte variée et qui se renouvelle régulièrement n’est pas chose aisée lorsque l’on est totalement indépendant. À L’atelier Papilles, ce n’est pas seulement accessible, c’est une priorité. L’enseigne est sans cesse à la recherche de nouvelles innovations et du développement d’une offre séduisante et hautement qualitative.

En outre, il bénéficie, en tant que franchisé, des actions de communication et marketing efficaces et régulières menées par L’atelier Papilles, et ce pour un rapport qualité / prix imbattable. Les équipements de son atelier de fabrication, ses vitrines de présentation ou encore ses outils de vente ou de contrôle des normes sanitaires sont modernes et fiables. C’est ainsi toute son équipe qui peut évoluer dans d’excellentes conditions de travail.

La boulangerie d’Eysines : l’histoire d’une décennie

Les huit personnes qui entourent Yannick se partagent le service du matin et celui de l’après-midi. Quatre d’entre elles, en poste depuis trois ans déjà, s’occupent de la vente, l’une de la préparation des sandwichs et enfin l’équipe compte trois boulangers. Deux des employés étaient déjà aux côtés de Yannick à l’ouverture, ce qu’il est extrêmement heureux de souligner.

Depuis 2011, le lancement de la boulangerie s’est d’abord fait doucement, avant que le succès n’arrive progressivement, et gagne encore en intensité au courant de la dernière année. L’emplacement idéal de son magasin continue d’être un atout après neuf ans, puisque la zone résidentielle ne cesse de s’étendre et la concurrence reste très faible. L’étude menée préalablement par L’atelier Papilles pour valider cet emplacement a donc porté ses fruits de façon très concrète.

C’est certain, et Yannick l’exprime avec sincérité, être franchisé demande beaucoup d’énergie, de travail, de courage et une grande patience. Mais c’est une aventure extraordinaire qu’il ne peut qu’encourager à entreprendre, en particulier au sein de L’atelier Papilles, une enseigne humaine, aidante et motivante.

Vous souhaitez devenir franchisé L'atelier Papilles ?

Franchise L'atelier Papilles
L'atelier Papilles

Boulangerie et restauration gourmande

Apport 120 000 €

Actualités

Interviews