Dossiers de la franchise

Replay de la masterclass Bien comprendre les bases & les étapes de la franchise

Publié par , le

Retour aux basiques pour cette masterclass en live ! Nous avons parcouru les bases essentielles de la franchise, les concepts clé ainsi que les étapes avant de devenir franchisé. Les experts présents ont partagé leurs conseils ainsi que les interlocuteurs et événements à ne pas manquer pour réussir son projet.

Replay de la masterclass Bien comprendre les bases & les étapes de la franchiseVous avez été nombreux à suivre cet événement en direct et à nous poser des questions auxquelles nous répondrons en mettant à jour ce dossier.

Avec les participations de :

  • Rose-Marie Moins - Directrice Développement, Animation et Promotion - Fédération Française de la Franchise présentant les fondamentaux de la franchise, les concepts clés à connaître, les spécificités du modèle
  • Boris Flèche - Responsable Formation - Fédération Française de la Franchise présentant les 6 clés de la réussite en franchise avec des conseils concrets

Avec la participation et animé par :

  • Mélanie Kessous - Journaliste - Observatoire de la franchise : trois conseils aux futurs franchisés, les interlocuteurs et les événements incontournables, animation des questions posées par les internautes.

Voir le replay


Réponses aux questions auxquelles nous n'avons pas pu répondre en direct

Est-ce que l'éventuel coût du pas de porte & caution loyer sont intégrés dans le coût global de l'investissement (vs capacité emprunt) ?

Dans la majorité des cas, les investissements liés à l’accès au local nécessaire pour l’activité (droit au bail, pas de porte, caution…) ne sont pas compris dans la notion d’ « investissement global (ou total) » annoncé par le franchiseur dans sa communication.En revanche, il est nécessaire d’en tenir compte dans les prévisionnels de financement et dans les échanges avec la banque.


Compte tenu des taux actuels, est-il préférable d'emprunter un maximum ou de mettre un apport maximum (pour limiter les coûts de remboursement de prêt) ?

Il est difficile de répondre à cette question car chaque situation personnelle et financière est différente. Le mieux est de prendre conseil auprès de son expert-comptable et de son banquier. Néanmoins, il peut être intéressant (si possible) de garder un peu de réserve pour faire face aux éventuels imprévus en besoin de trésorerie.


Quelle est généralement la marge de manœuvre pour négocier des mois de loyer gratuits en année 1. Idem pour la date de démarrage de remboursement de prêt ?

De manière théorique, il n’y a pas de raison que le bailleur ou le banquier accède à ces demandes. Néanmoins aucune négociation n’est impossible (ex : négocier un mois de loyer en contrepartie d’une remise à neuf du local, etc…).


Bénéficie-t-on un support du franchiseur (en tant que conseil) sur le plan des RH, droit social etc ?

En tant qu’entrepreneur indépendant, le franchisé est le seul maître de la gestion de son entreprise (gestion globale de l’entreprise, politique salariale, RH, social.). Le franchiseur peut tout de même conseiller son franchisé, notamment par rapport à son retour d’expérience personnelle. Néanmoins, les décisions finales viendront seront toujours prises par le franchisé qui en assume les responsabilités.


Est-ce que le franchiseur peut accompagner financièrement son futur franchisé ?

Le franchiseur et le franchisé sont deux entreprises juridiquement mais également financièrement indépendantes. Il n’y a donc, normalement, pas de lien financier entre les deux structures juridiques.

Néanmoins, dans certains cas, il peut arriver que le franchiseur participe au capital de la société du franchisé (souvent temporairement) pour faciliter la création de l’entreprise du franchisé. Cette pratique se fait avec la volonté des deux parties et doit faire l’objet d’un « pacte d’actionnaire ».


Peut-on estimer le temps de rentabilité de l'investissement des droits d'entrées ?

Lorsque l’on parle de retour sur investissement, il faut prendre en compte l’ensemble des investissements (investissement global) et pas seulement la somme représentée par le droit d’entrée. Seul un « Business Plan » établi avec l’aide d’un expert-comptable permettra d’estimer la durée nécessaire pour atteindre le retour sur investissement.


Au bout de combien de temps une franchise est rentable ? Car il y a des franchiseur qui disent dès le premier mois et d’autre le 10eme mois etc ...

Seul un « Business Plan » établi avec l’aide d’un expert-comptable permettra d’estimer la durée nécessaire pour atteindre le retour sur investissement. Il sera fonction de la somme empruntée, du chiffre d’affaires prévisionnel, des charges, de la marge dégagée, etc…


Y a t-il besoin d'un apport minimal (%/investissement global) à détenir avant de s'engager ou bien peut-il être intégré dans les prêts bancaires ? Personnellement, j'ai 35K€ potentiels (rupture conventionnelle) Est-ce suffisant pour un projet ?

De manière générale, l’apport personnel demandé par les banques se situe aux alentours de 30% de l’investissement total (immobilier compris). Les investissements les plus accessibles (et donc les apports les plus faibles) se retrouvent dans les secteurs des services (ex : services à la personne). A vérifier prioritairement dans ces secteurs…


Peut-on négocier le prix d'achat des produits au franchiseur, comment sont fixés ces prix ?

En ce qui concerne l’achat de produits, le franchiseur peut être organisé de deux manières :

  • Centrale d’achats : il achète (ou fabrique) les produits et les revends en exclusivité aux franchisés
  • Centrale de référencement : il choisit les produits et négocie leurs prix auprès de fournisseurs référencés. Le franchisé s’approvisionne directement auprès de ces fournisseurs.

Les achats « groupés » permettent au franchiseur d’obtenir des conditions avantageuses pour les franchisés. Il sera donc difficile de réaliser une nouvelle négociation auprès du franchiseur.


Quelle est la première étape à faire lorsque nous sommes toujours en poste ? Rupture conventionnelle par exemple ?

L’idéal serait de continuer dans son poste le plus longtemps possible tout en avançant sur le projet avec le franchiseur et les conseils. Dès qu’il ne sera plus possible de mener les deux en parallèle, et que vous aurez l’assurance (contractuelle) de la faisabilité du projet, alors il vous faudra quitter votre poste de salarié. L’état à mis en place divers dispositifs pour accompagner financièrement les demandeurs d’emploi vers la création d’entreprise (voir possibilités offertes par Pôle Emploi), ce qui présuppose que la personne soit inscrite en tant que demandeur d’emploi.


Est-ce qu’il y a toujours des droits d'entrée et redevances, ou cela peut-il varier en fonction de la franchise (alimentaire pour mon choix)?

Avec le droit d’entrée et les redevances, un réseau de franchise finance les investissements réalisés pour mettre en place son savoir-faire et son concept, ceux qu’il va devoir effectuer pour faire évoluer ce savoir-faire et les services et outils mis en place pour assister les franchisés. Il est donc assez rare de trouver des enseignes qui abandonnent l’une ou l’autre de ces sources de revenus. Je vous invite à consulter les conditions d’accès aux franchises alimentaires.


Est-il commun que des franchisés dans un réseau ne payent pas le même pourcentage en redevances? Est-il possible donc de négocier ce taux de redevance ?

Le montant des redevances et du droit d’entrée est également rarement négociable. Cela peut être évoqué avec le franchiseur, en fonction de l’ancienneté et de la performance du franchisé, mais généralement ce ne sont pas des éléments négociables dans le contrat de franchise.


Lors de l'ouverture d'une seconde boutique, faut-il repayer les droits d'entrées ?

Il n’est pas rare de trouver des franchiseurs qui accordent des droits d’entrée réduits pour l’ouverture d’un second point de vente, certains ne demandent même aucun frais supplémentaire pour une nouvelle implantation. Mais le franchiseur peut tout à fait exiger de nouveaux droits d’entrée au tarif pratiqué pour la première ouverture.


Quelle différence existante entre un format de concession et un format de Franchise? Contrat de licence de marque quelle différence ?

Vous pouvez trouver la réponse à cette question dans les articles suivants?:
https://www.observatoiredelafranchise.fr/questions-reponses/information-sur-la-nature-du-contrat-756.htm
https://www.observatoiredelafranchise.fr/questions-reponses/franchise-concession-licence-de-marque-1296.htm
https://www.observatoiredelafranchise.fr/questions-reponses/licence-de-marque-ou-franchise-quel-interet-1452.htm


Quelle est la fréquence de formation continue quand on est franchisé ? 2-3 jours par an ? plus ?

La fréquence de la formation initiale comme celle de la formation continue varie selon le réseau et rien n’est figé. Elle découle du besoin de transmission de savoir-faire et des évolutions techniques, réglementaires… Selon les enseignes, la formation continue peut se dérouler sur une journée, dix, vingt…C’est un point à étudier dans le DIP qui vous sera remis au moins 20 jour avant la signature de votre contrat de franchise et à aborder avec le franchiseur quand vous aurez avancé dans votre projet.

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

6 personnes ont donné leur avis sur cet article (note moyenne: 4/5)