Dossiers de la franchise

Commerce de centre-ville

Publié par , le

Le jeudi 25 juin, s’est tenue dans les locaux du Ministère de l’Ecologie la première journée nationale du management de centre-ville. A cette occasion, une enquête a été réalisée par TNS Sofres sur les attentes des consommateurs en centre-ville. Et agréable surprise : 74% des personnes interrogées déclarent aimer leur centre-ville. Des pistes à ne pas négliger pour les réseaux de franchise.

Même en franchise, le centre-ville reste un espace de bien-être.

C’est un des constats majeurs du Baromètre TNS Sofres sur les attentes des consommateurs en centre-ville, réalisé à l’initiative de Carrefour Property et de Centre-Ville en Mouvement. Le centre-ville y est décrit comme « un lien vivant, bien aménagé pour les échanges et vecteur privilégié de lien social », constate Aurélie Bouillot, directrice d’études TNS Sofres.
Les personnes qui s’y rendent fréquemment pour faire du shopping ou des courses alimentaires s’y sentent particulièrement bien. Elles citent notamment les magasins puis l’ensemble des services disponibles (administration, banques, espaces de loisirs).

Un lieu privilégié pour le commerce franchisé.

Pour 57% des sondés, les commerces de centre-ville contribuent à rendre attractive la ville et améliorent la qualité de vie des habitants. Pour le rendre encore plus attractif, 39% d’entre eux considèrent qu’il faut encore davantage de commerces. Sans précision toutefois sur la nature de ces commerces (alimentaires ou pas) ou sur le fait qu’il doit s’agir de boutiques indépendantes ou de commerces sous enseigne (franchise et autres types de partenariat)

Commerce de centre Ville

Quelle place pour les franchises ?

Organisateur de cette première journée et directeur délégué de Centre-Ville en Mouvement, Pierre Creuzet considère « qu’il faut quelques enseignes locomotives, à l’image des supermarchés et supérettes de centre-ville ». La franchise a donc toute sa place. Pour Chantal Zimer, déléguée générale de la Fédération Française de la Franchise, « le point de vente franchisé est en général exploité par un commerçant du cru. C’est cette notion de proximité qui est très importante ».
En centre-ville, peuvent donc cohabiter des petits commerces indépendants de quartier avec des magasins d’enseignes nationales. Tout est une question d’alchimie à trouver entre les deux formules.

Le management durable du centre-ville : forte attente et nécessité.

Le centre-ville idéal existe-t-il ? Dur de répondre. En tout cas, une chose est sure : les
Français expriment des attentes fortes en termes de management durable. 43% des 623 interviewés citent également les « facilités d’accès avec des parkings et des espaces piétons ». Puis suivent la « qualité de vie culturelle et les endroits pour sortir » (37%) et les « espaces verts » (36%).
Notons également que ce sont les cadres et les jeunes qui sont les plus assidus du centre-ville. Ils s’y rendent avant tout pour sortir au restaurant ou pour aller dans un bar ou un café. Le shopping au sens large et les courses alimentaires font également partie de leurs motivations.

Pour en savoir plus :
Centre-Ville en Mouvement, association créée en 2005, regroupe des parlementaires, des élus locaux et consulaires, de toutes sensibilités politiques, des représentants de corps d’Etat, des chercheurs, des techniciens. L’association a pour vocation de favoriser l’échange, le partage d’expériences et l’émergence d’initiatives pour dynamiser les centres-villes, dans une approche transversale sur les thématiques du commerce, des transports, du développement durable, de l’urbanisme, du logement. Centre-Ville en Mouvement anime la Délégation nationale au management de centre-ville, en lien avec les ministères concernés

A Lire également :
Le manager de centre-ville : focus sur un métier en plein essor

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

6 personnes ont donné leur avis sur cet article (note moyenne: 4/5)