Dossiers de la franchise

Facturea, solution d’affacturage pour les TPE par Caisse d’Epargne

Publié par , le

C’est dans les locaux de le BPCE / Caisse d’Epargne, dans le néo-quartier du treizième arrondissement de Paris, à proximité de la bibliothèque François Mitterrand, que la Caisse d’Epargne et son partenaire Natixis Factor ont présenté leur nouvelle offre à destination des TPE en matière d’affacturage, regroupées sous le nom de Facturea.

 

L’Observatoire a assisté à la conférence de presse et vous en livre le résumé ...

Intervenants :
- Florent Lamoureux, Directeur du Marché des Professionnels Caisse d'Epargne
- Philippe Petiot, Directeur Général de Natixis Factor
- Vincent Bouix, Directeur Communication et Marketing de Natixis Factor

 

Pour débuter, le constat général propre à la France est que les TPE (Très Petites Entreprises, de moins de 20 salariés) se portent bien, s’accommodant particulièrement bien des difficultés économiques actuelles, que ce soit en termes de création ou de maintien les premières années. Ainsi, en 2010, le taux de défaillance constaté est revenu à ses débuts enregistrés en 2007, les effets de la crise ont donc été effacés en l’espace de trois ans.

Selon Florent Lamoureux, qui s’appuie sur trois études statistiques réalisées récemment « On n’a jamais eu autant de porteurs de projets ayant le désir de créer leur entreprise, un phénomène accentué par le succès de l’auto-entreprenariat. »

Le portefeuille de clients actifs de Natixis Factor est composé de 6.600 dossiers, dont la moitié sont des TPE (bâtiment, artisanat, commerces ou professions libérales), et c’est pour ces dernières que le réseau Caisse d’Epargne a souhaité mettre en place une solution d’affacturage dédiée, sous le nom de Facturea, qui s’adresse en priorité aux entreprises réalisant moins de 1.5 million de chiffre d’affaires. Le coût du service est abordable, puisqu’il est de 250 € par an, pour des entreprises réalisant moins de 100.000 € de chiffre d’affaires.


Déjà bien placée au palmarès des entreprises proposant ce type de service, Natixis Factor a progressé de 22.5% sur ce marché au premier semestre 2011, par rapport au même trimestre 2010.
Afin d’élargir la cible, « la Caisse d’Epargne a tissé des partenariats avec les principaux réseaux de franchise. Nous commençons par agréer l’enseigne, sur la base de critères spécifiques, avant de mettre en place des relations avec l’ensemble des franchisés qui peuvent alors accéder à nos services d’affacturage en toute confiance » indique Florent Lamoureux.

Si Facturea ne s’adresse à l’heure actuelle qu’aux entreprises pratiquant le B2B, une réflexion est en cours afin d’étendre la cible de clientèle aux collectivités locales à l’avenir.

Pour se développer, le réseau peut compter sur un excellent maillage du territoire, avec quelque 4.300 agences en activité et 250.000 clients professionnels qui peuvent être intéressés par l’offre Facturea.

Les avantages de l’affacturage sont multiples : en couvrant l’ensemble des services de gestion du poste clients (de la gestion quotidienne au recouvrement), ce service permet notamment de faire disparaître presque totalement les risques d’impayés, d’où son succès croissant. Et la volonté des Caisses d’Epargne est de proposer aux TPE, par le biais de l’affacturage, les mêmes services qu’aux grands groupes

Depuis fin 2010, 400 contrats d’affacturage pour les TPE ont été commercialisés  par Natixis Factor et le potentiel du marché est réellement important, surtout si l’on considère le retard que connaît la France sur ce type de prestations par rapport à ses voisins européens.

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

0 vote