Dossiers de la franchise

Franchise en couple : un subtil équilibre à trouver

Publié par , le

Comme pour toute entreprise, la franchise peut s’envisager à deux. L’Observatoire a recueilli les témoignages d’experts de la franchise sur le sujet, de franchisés, mais également d’un couple de franchiseurs, afin de vous aider à vous forger votre opinion et faire le bon choix si vous êtes en phase de réflexion dans votre projet de création.

franchise en couple

Etre sûr de son concept… et de son couple

S’il n’y a pas de disposition spéciale dédié aux couples dans les contrats de franchise, qui comptent pour 5% du total des entrepreneurs français, il existe néanmoins une dimension particulière dans ce type d’association, qui est du registre de l’émotion et qui peut parfois générer des réactions disproportionnées, car le fait de travailler à deux exacerbe certaines réactions.
Il faut donc que le franchiseur soit en contact avec les deux composantes du couple, afin de se faire une idée précise de la manière dont la société va fonctionner sur le long terme.
Et si les franchisés divorcent, cela induit une situation particulière dans le contrat de franchise, qui peut finir par peser sur les affaires en cas de long conflit.
Selon Gilbert Mellinger, dirigeant du cabinet EPAC International et Expert FFF, « Un couple peut parfaitement réussir dans le montage d’une franchise. Il faut cependant être à la fois sûr de son concept… et de son couple, car une séparation peut avoir de lourdes conséquences ».

Des avantages certains à entreprendre à deux

Parmi les multiples avantages à travailler avec son conjoint, il y a notamment le fait que le salaire du partenaire reste à l’intérieur de la franchise, ce qui permet de consentir à des investissements supérieurs à celui offert par un salaire unique.
Travailler en couple rend le remplacement (en cas de maladie ou autre…) plus facile.
Il est de notoriété publique que certaines enseignes recherchent en priorité des couples de franchisés, et cela pour diverses raisons qui peuvent être notamment l’amplitude horaire qu’impliquent certaines activités, telles que la grande distribution (Intermarché…).
De plus, « Le travail en couple rend également plus aisé l’accès à la multi-franchise, puisqu’on pourra dans un premier temps se partager deux points de vente et les gérer en toute confiance » ajoute Gilbert Mellinger.

Le regard des banques sur les couples de franchisés

franchise couple Pour l’avocat Marc Lanciaux, lui aussi expert FFF, « On constate bien souvent que les dossiers montés par des couples sont mieux ficelés que ceux portés par des personnes seules. Une fois que l’assise financière a été vérifiée et validée, les banques n’ont aucune raison de s’opposer à la création d’une franchise entre époux. Cela est même souvent perçu comme un gage de solidité, notamment lors des premiers mois d’activité. »
Les banques peuvent cependant être amenées à augmenter leur niveau d’exigence pour les couples, car la trésorerie de la famille entière est alors mise à contribution pour la création de l’entreprise.
D’ailleurs, note Marc Lanciaux, « Il peut s’avérer intéressant d’accorder à l’un des conjoints le statut de salarié, afin de bénéficier d’une sécurité financière en cas de coup dur, et ainsi sécuriser la solvabilité de la famille du franchisé. »

Selon la dernière enquête annuelle sur la franchise réalisée par la Banque Populaire, 44% des personnes interrogées déclarent être aidées par leur conjoint dans leur activité, même si celui-ci n’est pas franchisé à part entière, c’est dire l’importance d’être uni et solidaire au sein de la cellule familiale pour accroître les chances de réussite de sa société.
Lancer une entreprise en couple est perçu comme un projet liant les époux, ce qui peut accroître la confiance et la complémentarité entre les conjoints. Il faut cependant prendre garde à ne pas laisser sa vie professionnelle empiéter trop largement sur sa vie personnelle… Ne penser qu’à sa franchise vingt-quatre heures sur vingt-quatre peut s’avérer étouffant sur le long terme, et cela est d’autant plus vrai lorsque son époux travaille à ses côtés.
Pour finir sur une note positive, de récentes statistiques ont montré qu’on compte moins de divorces et de séparations chez les couples travaillant ensemble. Ce qui est somme toute logique... La franchise, au premier sens du terme, a de tout temps été et restera l’un des éléments fondateurs du couple.

Témoignages d’un franchiseur et de deux franchisés

Dynacom, une franchise montée par un couple
Dynacom, société spécialisée dans les solutions de communication visuelle à destination des PME, a été créée par Marc Osswald et son épouse Christiane il y a 20 ans. M.Osswald revient sur son parcours pour l’Observatoire.

J’ai créé Dynacom avec l’idée de travailler avec mon épouse dès le départ, car nous souhaitons associer nos talents respectifs pour le bien de notre société, ma femme étant plus versée dans l’administratif tandis que j’étais plus attiré par les tâches managériales. Mon épouse sait également faire preuve de plus de patience que moi, qui suis assez impulsif, et le fait de pouvoir discuter ensemble des décisions à prendre s’est souvent révélé décisif tout au long de ces vingt dernières années. A mon humble avis, travailler en couple augmente les chances de réussite, car cela règle le problème de la confiance et de la loyauté, qui peut parfois se poser entre de simples associés.

franchise couple Retrouvez l’interview-vidéo de Marc Osswald captée lors de Franchise Expo Paris 2011.

franchise couple Du côté franchisé, l’Observatoire a interrogé Thérèse Méry, multi-franchisée Cash Converters dans le Sud, qui travaille non seulement avec son mari, mais également avec ses enfants.

franchise puericulture Retrouvez également le témoignage de Gérard Prospéri, franchisé de Rent A Car dans la région de Marseille, qui exploite six agences en compagnie de son épouse.

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

0 vote