Dossiers de la franchise

publié par , le

Les critères pour choisir la bonne plateforme de recrutement

Pour recruter leurs candidats, la plupart des enseignes qui se développent en franchise s’appuient sur différents médias.

TV, radio, web, événementiel ou presse vous permettront ainsi de présenter votre concept aux porteurs de projet, d’en valoriser les avantages concurrentiels et d’en partager les actualités. Au sein de ce mix, les portails de recrutement comme l’Observatoire de la Franchise sont devenus incontournables pour sourcer vos candidatures, dans un volume significatif et tout au long de l’année. Retrouvez dans cet article nos conseils pour choisir la bonne plateforme en 2024, avec Laurent Delafontaine, fondateur du cabinet Axe Réseaux.

Les critères pour choisir la bonne plateforme de recrutement

Les portails de franchise, une solution indispensable pour sourcer et informer les candidats

Riches et de plus en plus interactifs, ces portails sont devenus incontournables même s’ils s’inscrivent dans une chaîne élargie d’acquisition de candidats.

Les portails de franchise ont le double avantage de les mettre en relation avec les enseignes qui y créent leur profil, et d’informer les candidats en continu à leur sujet pour leur apporter une aide à la décision.

Les vertus des portails pour sourcer des candidats à la franchise

Tout d’abord, les portails jouissent d’une visibilité hors pair car, en tant que média et souvent filiale de groupes de presse, leur force de frappe publicitaire est considérable.

« Prenons l’exemple de Google. Sur les mots clés de la franchise et leurs déclinaisons sectorielles, que ce soit en SEO ou en SEA, l’internaute a toutes les chances de tomber sur des pages appartenant à un annuaire », rappelle Laurent Delafontaine qui utilise ce média depuis des années afin de recruter pour les enseignes clientes d’Axe Réseaux.

Un candidat ne sachant vers quelle enseigne se tourner accèdera à des fonctionnalités variées : moteur de recherche multicritères, historique des dernières enseignes consultées, comparateur en ligne, fiche détaillée par candidat…

Côté franchiseur, le portail sert autant la notoriété (surtout s’il s’agit d’un jeune réseau) que la génération de leads, et ce de manière continue. « Bénéficier d’un sourcing continu et lissé sur toute l’année, grâce à votre abonnement au portail, est important. En comparaison, les salons – s’ils peuvent générer des candidatures plus qualifiées – produiront un batch de contacts concentré sur quelques jours seulement ! », explique l’expert.

Vous voulez recruter des candidats à la franchise ?

Vous avez donné vie à un concept qui fonctionne bien et souhaitez le développer en franchise ?
Trouver des bons candidats n'est pas une tâche facile. Retrouvez sur notre annuaire tous les outils pour recruter le candidat idéal.

Demander un devis

Une force de frappe indéniable pour informer les porteurs de projet

Autre avantage de taille, la capacité à informer. En effet, une fois votre profil d’enseigne créé sur le portail et généralement gratuitement, vous pouvez y intégrer de nombreuses informations relatives à votre concept et à votre actualité : ouvertures, évolution de votre gamme de produits, recrutements, partenariats…

« Je rappelle également que les rédactions des portails, surtout si cela entre dans votre formule d’abonnement, sont très demandeuses de contenus de votre part. Non seulement elles vous poussent à publier, mais elles ont une connaissance fine des contenus les plus payants auprès de vos cibles. Vous n’avez aucune raison de vous passer de ce coaching éditorial, là où des profils de communicants un peu juniors en interne n’auront pas nécessairement la même valeur ajoutée ! », glisse Laurent Delafontaine.

Un outil qui ne suffit pas pour attirer tous vos candidats

Mais de l’aveu de notre consultant, les portails sont un canal parmi d’autres pour atteindre vos objectifs de génération de leads. « Il faut un mix diversifié de canaux, sachant qu’à la longue le média n°1 dans votre sourcing deviendra le site internet de votre enseigne (ou owned media) », explique-t-il.

Notre témoin rappelle aussi qu’en échangeant avec les candidats, il a observé qu’ils allaient souvent en premier sur un annuaire et qu’ils se rendaient ensuite sur les sites des enseignes qui avaient retenu leur attention, ou de leur shortlist. C’est comme s’ils leur accordaient un surcroît de légitimité, même s’ils restent nombreux à initier leur candidature depuis les portails.

Quels critères utiliser pour choisir votre portail de franchise ?

Parmi les nombreux critères existants, nous recommandons de vous appuyer en priorité sur  les quatre qui suivent :

Le volume de candidats générés

Comme nous l’avons vu en début de première partie, tous les portails n’obtiennent pas le même volume de leads, ni la même qualité de leads – L’Observatoire de la Franchise figurant parmi les leaders.

« Personnellement, j’aime avoir du volume à partir duquel faire mon propre tri », nous confie Laurent Delafontaine.

Nous observons aussi que les personnes candidatant depuis un annuaire s’intéressent déjà un minimum à la franchise. C’est là où le nombre et la pertinence des clés de tri démontrent leur intérêt.

La visibilité et la performance digitale

Un candidat a d’autant plus de chances de consulter une plateforme de recrutement qu’il la trouvera facilement, depuis une recherche sur certains mots clés dans son moteur de recherche favori, Google en tête.

La qualité de son référencement gratuit (SEO) et payant (SEA) est donc primordiale. Par son ranking, le portail démontre sa puissance en tant qu’acteur du marché et sa capacité à répondre aux attentes des porteurs de projet à partir de leurs préoccupations concrètes.

Les fonctionnalités offertes aux utilisateurs

Le confort d’utilisation et la richesse des fonctionnalités forment un groupe de critères incontournables.

Parmi celles plébiscitées par les utilisateurs, vous retrouvez notamment :

Lire aussi : Comment recruter les meilleurs franchisés

Les tarifs

Les différents portails ont des modèles économiques assez proches. Leur socle, c’est un forfait de base complété d’offres à tiroir.

« Je précise que si le forfait de base est attractif, l’affichage de votre enseigne reste sommaire. En rajoutant un peu de budget, vous bénéficierez d’une meilleure mise en avant, vous serez cité dans les contenus éditoriaux rédigés par des professionnels, et vous pourrez - par le partage de vos actualités - démontrer le dynamisme de votre marque », argumente notre expert.

Celui-ci voit alors dans la souscription d’un forfait medium voire premium, un investissement rapidement rentabilisé.

Lisez aussi notre article : les différentes solutions pour recruter les bons candidats

Quelle stratégie de présence adopter sur les portails ?

Vous voilà convaincu de devoir faire appel aux portails ? Reste à savoir comment y figurer et quel budget y investir !

La présence gratuite

C’est la première brique de votre dispositif, votre socle. Dans une logique freemium et avant d’en faire des annonceurs payants, les plateformes offrent aux enseignes de créer gratuitement leur fiche profil.

« Ne vous privez pas de cette possibilité, qui vous permet déjà de renseigner certaines d’informations sur votre concept, vos services et vos implantations. Ensuite, rien ne vous empêche de multiplier les présences sur plusieurs d’entre elles », conseille Laurent Delafontaine.

En revanche, attendez-vous à devoir assurer un travail de mise à jour et de mise en cohérence de vos informations entre plusieurs supports. Un impératif de cohérence qui vous demandera de vous organiser et de mettre au point un workflow périodique.

Le dispositif payant et publicitaire

Au lieu de vous disperser, impliquez-vous vraiment sur deux médias où vous créerez du contenu (texte, interviews, vidéos…) et partagerez toutes vos actualités.

Choisissez votre formule d’abonnement avec soin, et restez prudents dans la consommation des options ou de campagnes personnalisées. « Car cela fait nécessairement tourner vos compteurs. Il faut savoir que, malgré des prix d’appel bas, une offre annuelle tout compris de qualité sur un portail de premier plan, c’est environ 10 K€ HT », prévient le consultant.

« Livrons-nous à un petit calcul. Une enseigne un peu connue peut obtenir 15 à 20 contacts par mois, soit environ 200 contacts annuels, dont elle tirera 4 franchisés en moyenne. Si ce franchiseur facture à chacun de ces 4 franchisés un droit d’entrée de 30K€, l’investissement sera remboursé », démontre ensuite notre témoin.

Alors misez sur la qualité plutôt que la quantité. Car le traitement d’un grand nombre de contacts approximatifs vous demandera quand même du temps et des ressources que vous ne pourrez pas allouer aux meilleures candidatures…

Nous espérons que cet article vous aura convaincu d’inclure l'Observatoire de la franchise à votre stratégie de sourcing candidats !

  • La gratuité du référencement sur l’annuaire pour les franchiseurs ;
  • La gratuité de l’inscription pour le candidat ;
  • La possibilité de zonifier sa recherche à l’échelle d’une ville ;
  • La mise à disposition de la CVthèque candidats aux enseignes ;
  • La variété des formats proposés aux enseignes pour communiquer : articles, communiqués, interviews, vidéos, podcasts… 
  • La variété et la souplesse des formules payantes pour les enseignes, et la diversité des options allant jusqu’à la possibilité de communiquer en illimité, de bénéficier d’un nombre illimité de contacts entrants, ou encore de bénéficier d’un accompagnement personnalisé par des journalistes selon vos besoins ;
  • Le dynamisme dans la mise en avant de votre enseigne et la diffusion de vos actualités sur les réseaux sociaux ;
  • L’accès à un module d’administration et de suivi de votre performance.

Vous souhaitez référencer votre enseigne sur L’Observatoire de la Franchise ? C’est par ici !

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

2 personnes ont donné leur avis sur cet article (note moyenne: 5/5)
Franchiseur
Besoin de développer votre réseau ?
Accédez à l'Espace Franchiseurs
Filtres
Secteurs