Expert-comptable et commissaire aux comptes - Quelle est la différence ?

La confusion est parfaitement légitime puisque les experts-comptables sont généralement inscrits en tant que commissaires aux comptes.
 
La distinction entre les deux professions est pourtant primordiale car il est très fréquent qu’une entreprise nécessite les services des deux, à différents niveaux d’intervention.
 
Est-ce obligatoire ?
Légalement ? Oui. Du moins, selon la taille de l’entreprise ainsi que sa forme juridique. Si ces deux critères l’exigent, la nomination d’un commissaire aux comptes devient obligatoire.
 
Pour ce qui est de l’expert-comptable, mandater ses services demeure, dans tous les cas, une action facultative et laissée généralement au bon jugement du chef d’entreprise.
 
Notez que beaucoup de dirigeants optent plutôt pour la formation d’un employé interne à l’entreprise pour assumer les fonctions d’un expert-comptable.
 
Distinction des professions en fonction des tâches
C’est simple : l’un réalise des missions que l’autre se chargera de contrôler ultérieurement.
 
Plus concrètement, l'expert-comptable apporte son assistance professionnelle à l'entreprise, notamment au niveau de l’établissement des déclarations dans le respect des lois, alors que le commissaire aux comptes se charge de contrôler si l'entreprise a respecté les textes.
 
Cette même distribution des rôles, implique automatiquement que l'expert-comptable soit généralement mandaté par l'entreprise, tandis que le commissaire aux comptes intervient au nom des partenaires de l'entreprise (le plus souvent associés ou actionnaires). Un autre niveau de différenciation.
 
Attention…
Dans le cadre de la réalisation d'un audit légal des comptes, il est interdit au commissaire aux comptes d’établir des documents qu'il pourrait être amené à contrôler. Gare donc à l’éventuel conflit d’intérêt.

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

3 personnes ont donné leur avis sur cet article (note moyenne: 3.5/5)