Interview franchise AD Seniors

Un entretien avec Arnaud Maigre, gérant de Réseau +

AD Seniors a vu le jour il y a deux ans. Développée par le groupement Réseau+, cette enseigne se développe sur des agglomérations de plus de 80 000 habitants. Arnaud Maigre, gérant de Réseau+, a confié à l'Observatoire de la franchise, les projets de développement d'Alliance Vie.

: Quel est le lien entre Réseau+ et AD Seniors ?

Arnaud Maigre : Le groupement Réseau + existe depuis une dizaine d’années. Il a participé au lancement d’un grand nombre de réseaux dans le secteur des services à la personne. Nous avons une expérience dans différents métiers. Depuis deux ans, Réseau + s’est complètement réorganisé et développe désormais ses propres marques liées à la Petite Enfance et aux Personnes Agées : AD Seniors, AD Quotidien et La Compagnie des Familles. Nous avons une approche très spécialisée de ces métiers.

Où en est le développement de l’enseigne AD Seniors ?

AD Seniors a vu le jour il y a deux ans. Aujourd’hui, l’enseigne fait partie du pôle Personnes Agées du groupement Réseau+ et se développe sur des agglomérations de plus 80 000 habitants. L’enseigne compte une quinzaine d’agences en France et intervient principalement sur le maintien à domicile des personnes âgées.
AD Seniors fonctionne en mode mandataire et en mode prestataire. Cela permet notamment de proposer des interventions de nuit de longue durée en mode mandataire.

A quelles qualités êtes-vous le plus sensible lorsque vous recrutez un futur partenaire ?

Notre métier nécessite une dimension humaine très importante. Les personnes qui souhaitent nous rejoindre doivent nécessairement avoir envie d’aller vers les autres et aimer le contact avec les personnes âgées. Nous recherchons également des candidats capables de se créer un réseau de partenaires et ayant un attrait pour le commercial.

Comment accompagnez-vous les franchisés du réseau ?

Je précise qu’AD Séniors est un réseau de partenaires qui à la différence des franchisés ont un degré d’indépendance plus élevé. Après les avoir accompagnés dans la mise en place de leur agence avec les financements et l’agrément requis, nous proposons aux partenaires du réseau AD Séniors des journées de professionnalisation selon un calendrier annuel préétabli. Ce sont des formations à destination des chefs d’agences AD Séniors et de leur équipe de collaborateurs
qui permettent de se former au management, à l’écoute des besoins de la personnes âgée et aux techniques des diverses interventions à domicile.
Nous mettons aussi à leur disposition un outil informatique mis au point spécialement pour AD Seniors. Il faut savoir que l’outil informatique est essentiel dans notre métier qui comporte énormément d’administratif.
Enfin, nous proposons à nos partenaires une formule souple en termes de redevance d’environ 1% du chiffre d’affaires.

Quels sont vos projets de développement pour l’année à venir ?

Nous souhaitons ouvrir entre une et deux agences par mois et donc avoir, à la fin 2010, une douzaine d’agences supplémentaires.

Quel est l’intérêt pour un candidat à rejoindre spécifiquement votre réseau plutôt qu’une autre enseigne de services à la personne ?

AD Seniors propose un compromis entre le fait d’entreprendre seul avec le risque de se retrouver isolé et un réseau où tout est intégré. En gardant de l’indépendance, nos franchisés bénéficient de toute une palette de prestations de services mutualisés. Notre informatique permet de réaliser de vraies économies d’échelle sur l’organisation d’une structure. Il faut savoir que, sur ce secteur, les rentabilités dégagées sont faibles. Pour pouvoir être rentable tout en ayant le bénéfice et la synergie d’un réseau, il faut que la tête de réseau puisse offrir des prestations de qualité à moindre coût. C’est l’enjeu de demain dans les services à la personne et ce qu’AD Seniors propose. En cela, notre formule est particulièrement intéressante.

Pouvez-vous nous dire un mot sur l’avenir des services à la personne ?

Il faut distinguer la nature des réseaux. Sur le domaine des personnes âgées, ce que l’on peut dire, c’est que la France est vieillissante. Ainsi, même si il y a beaucoup d’acteurs sur ce créneau, nous sommes sur un marché où la demande n’est pas prête de se tarir. Et si l’autonomie des gens recule, il reste beaucoup à faire.
Il y a donc une certaine sécurité à investir sur ce secteur. Plus globalement, nous sommes actuellement dans une phase de structuration du secteur. A mon sens, le meilleur moyen de réussir est de se spécialiser. C’est, en tous cas, la stratégie marketing choisie par AD seniors.

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

0 vote

Comment ouvrir une franchise AD Seniors ?
Demandez une documentation

Franchise AD Seniors
Apport
10 000 €
Ca 2ans
300 000 €
Droit d'entrée
16 500 €

Services de maintien à domicile pour seniors et personnes dépendantes

Voir la ficheRecevoir une doc

Pour créer une franchise AD Seniors il faut un apport personnel de 10 000 €.
Vous pouvez également consulter toutes les offres de Franchise services à la personne et les franchises du secteur Services particuliers et entreprises.

Les dernières interviews AD Seniors

Les dernières actualités AD Seniors