Interview franchise Shiva

« Les franchisés Shiva travaillent avec un modèle qui fonctionne »

Caroline Petat - le

Récemment arrivée au poste de Responsable recrutement de franchisés au sein de l’enseigne de services à la personne Shiva, Caroline Petat a pour mission de développer le réseau de partenaires partout en France. Quelles sont les qualités recherchées chez les franchisés ?  Quelles sont les différentes étapes du recrutement ? Combien gagne un franchisé Shiva ? Elle a accepté de répondre à nos questions.

: Vous venez d’arriver au sein du réseau Shiva. Qu’avez-vous fait avant et quelles ont été vos motivations pour rejoindre cette enseigne de services à la personne ?

Caroline Petat : Avant d’arriver chez Shiva, j’ai été responsable des ressources humaines dans une SSII du secteur bancaire puis dans une autre SSII spécialisée dans les télécommunications. Depuis trois ans environ, j’avais envie de rejoindre un réseau. Les personnes que j’ai rencontrées chez Shiva correspondaient à mes valeurs, avec un discours très transparent. Dès les premiers contacts, je me suis sentie à l’aise. En rencontrant des franchisés de l’enseigne, j’ai pu constater que ce que tout ce dont on m’avait « vendu » était réellement mis en place sur le terrain. Les membres du réseau sont satisfaits, et travaille avec un modèle qui fonctionne.

Quelles sont vos missions en tant que Responsable recrutement des franchisés ?

Mon rôle consiste à trouver de nouveaux futurs franchisés et à animer les sources pour les trouver. Je me déplace beaucoup en province car cet axe de développement constitue clairement une priorité pour le réseau. Notre objectif est d’atteindre les 150 agences à fin 2016, contre 100 actuellement. Paris et l’Ile-de-France étant déjà convenablement maillés, nous orientons notre croissance en région dans des villes comme Brest, Dijon, Grenoble, Limoges, Agen, Perpignan, Toulon ou encore Nancy. Ma mission est donc de faire venir les candidats intéressés dans des réunions d’information pour leur présenter les services à la personne, notre modèle et notre marque. Ensuite, je les accompagne jusqu’à la signature du DIP (Document d’Information Précontractuel) et détermine leur territoire d’exclusivité. Une fois ces étapes passées, je me déplace sur le terrain avec Régine Macé, Directrice du réseau de franchise, pour les aider dans la recherche de leur local.

Sur quels critères sélectionnez-vous vos futurs franchisés ?

Nos candidats à la franchise doivent avoir des compétences ou une appétence pour la fonction commerciale et le management. Ensuite, ce sont des personnes qui aiment les relations humaines, qui ont le sens du contact. Toutes les personnes ayant ses aptitudes peuvent envisager une reconversion professionnelle à nos côtés. Nos franchisés n’ont pas de profil commun et sont issus de formations ou de carrières professionnelles très diverses.

Nos franchisés doivent également l’esprit d’équipe. S’ils demeurent des chefs d’entreprise indépendants, ils doivent avoir la capacité de travailler en réseau. Ils participent notamment à des comités où ils peuvent échanger et apporter leurs idées et sont régulièrement réunis dans le cadre de convention ou de réunions régionales.

Quelles sont les différentes étapes du recrutement ?

Après avoir assisté à une réunion d’information collective, nos futurs franchisés sont reçus en entretien individuel. A ce moment-là, nous évoquons leur projet de vie et déterminons la viabilité de leur projet. Ensuite, s’ils le souhaitent nous leur remettons un DIP qui leur permet d’avancer sur leur business plan et sur leur étude de marché, de trouver les différents partenaires juridiques ou comptables mais aussi de rencontrer des membres du réseau en activité. Lorsqu’ils ont signé leur contrat, ils suivent une formation de trois semaines et demie qui se déroule au siège de l’enseigne, à Paris. Ensuite, durant une semaine, ils sont sur le terrain aux côtés d’un franchisé déjà installé. Un responsable de région prend enfin le relai pour un accompagnement poussé lors des six premiers mois qui suivent l’ouverture de l’agence. Il se déplace une fois par mois, les appelle très régulièrement pour pérenniser le lancement de leur agence.

Qu’est-ce qui fait la réussite dans votre secteur d’activité ?

L’implication du franchisé est primordiale. Durant les premiers mois d’activité, il doit être sur le terrain pour faire du développement commercial auprès des clients et des prescripteurs, intégrer des employés de maison et, enfin, fidéliser ses deux populations. Alors que Shiva s’occupe du back et du front office, le franchisé doit se concentrer sur la constitution de son réseau. Il doit se faire connaître, investir fortement en communication la première année.

Combien peut espérer gagner un franchisé sous enseigne ?

La première année, comme dans toute création, le franchisé ne se rémunère pas. A partir de la seconde année, il peut commencer à se rémunérer. En année 3, nos franchisés peuvent atteindre le salaire d’un cadre moyen parisien, voire plus.

En termes de chiffre d’affaires, nos agences réalisent en année 1 entre 90 et 150 000 de montant facturé clients. Le chiffre d’affaires double en année 2 et augmente encore de 75% la troisième année.

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

52 personnes ont donné leur avis sur cet article (note moyenne: 4/5)

Vous souhaitez devenir franchisé Shiva ?

Franchise Shiva
Shiva

Ménage, repassage

Apport 25 000 €

Pour créer une franchise Shiva il faut un apport personnel de 25 000 €. Vous souhaitez créer une entreprise dans le secteur Franchise service à la personne
Votre projet de création s'oriente vers le secteur ménage repassage ?
Découvrez les meilleures franchises répérées par l'observatoire sur notre page dédiée à la franchise ménage repassage, mais également les chaines spécialisées sur la page franchise Franchise service à la personne

Actualités

Interviews