Dossiers de la franchise

« Créer son entreprise et changer de vie »

Publié par , le

Créer son entreprise, c’est se remettre en question, remettre sa carrière professionnelle et sa vie personnelle en question. Ce changement de vie implique des conséquences pour soi mais aussi pour son entourage. Avant de se lancer, il est donc nécessaire de valider l’adéquation entre son nouveau projet professionnel et son projet de vie. Témoignages d’entrepreneurs.

franchise creation entrepriseQuand on évoque un changement de vie, on envisage souvent la satisfaction de s’accomplir, de mener à bien ses idées mais, avant de trouver du plaisir au changement, on rencontre sur son chemin de la peur, des craintes, des risques. Alors, comment aller du désir au plaisir …et à la réussite. En validant scrupuleusement toutes les étapes que nécessite une création d’entreprise. Ainsi, à chaque stade de sa démarche, le créateur doit se poser les bonnes questions et y apporter les réponses les plus justes.

Envisager son changement professionnel

La première étape d’une création d’entreprise est celle de la préparation, celle où l’on se pose certainement le plus de questions. Alors qu’elle avait une trentaine d’années, Camille Huyghues Despointes, fondatrice du concept Viens Jouer à la Maison, a décidé de créer son entreprise. Alors salariée dans l’audiovisuel à un poste plaisant et aux horaires aménagés, elle avoue qu’elle s’ennuyait. Maman de jeunes enfants, elle a dans un premier temps évalué les risques d’une création et, avec son époux, elle a validé qu’ils pouvaient ensemble les assumer. « Quand on monte son entreprise, on laisse derrière soi son statut souvent confortable de salarié. Il faut avoir le courage de prendre des risques. »

Cerner les véritables enjeux

La volonté de changer est là, mais on ne sait pas encore précisément ce qu’on veut faire. Qu’on ait un projet déjà bien ficelé ou, à l’opposé, encore très flou, il est nécessaire de prendre la distance pour comprendre les véritables enjeux de votre désir de changement. Quelles sont vos envies réelles: de l’autonomie, un nouveau cadre de vie, un challenge à relever… Alors qu’il travaillait depuis 20 ans dans l’univers de la télécommunication avec une dernière expérience qui lui a permis en toute autonomie de lancer une ligne de produits taïwanais sur le marché français, Anthony Frys, franchisé du réseau La Maison des Travaux, a senti le vent tourner. Il passe alors quelques entretiens et réalise qu’on ne lui propose pas ce qui correspond à ses envies. A ce stade, il a pris une feuille blanche et défini ses objectifs en prenant soin de noter les aspects qu’il ne souhaitait pas retrouver dans son nouveau projet. Une bonne manière d’entamer sa reconversion. Tout en prenant garde à ne pas « se mettre face à un dilemme en dressant la liste des avantages et des inconvénients », précise Françoise Kourilsky, Docteur en psychologie et auteur des ouvrages « Du désir au plaisir de changer » et « Se réjouir, s’apaiser et réussir » parus aux éditions Dunod. A ce stade, faites le point sur vos potentiels. Qu’avez-vous déjà réalisé dans votre vie, en prenant en compte la totalité de vos expériences personnelles ou professionnelles, et même ce qui vous semble à priori anecdotique. Quelles sont vos compétences, vos points forts ? Quelles sont les aptitudes et ressources sur lesquelles vous allez pouvoir vous appuyer pour mener à bien votre projet ?

franchise creation entreprise

Faire correspondre ses attentes professionnelles et personnelles

Quand le projet de création avance, il est nécessaire de vérifier que sa nouvelle envie professionnelle corresponde bien aux contraintes de sa vie familiale. Après avoir géré un bar à 24 ans, Christophe Odoux, dirigeant du réseau de restaurants Heureux comme Alexandre, a toujours travaillé en horaire décalé. Son épouse, qui travaille chez Air France également en horaire décalé, savait qu’en se lançant dans la restauration, il pouvait assumer les contraintes de cette activité. « Il est vrai que je dîne rarement avec mes enfants. Mais nous savons nous nous rattraper durant les vacances. Comme notre famille a toujours fonctionné comme cela, nous n’y trouvons aucun inconvénient. Au contraire », raconte l’entrepreneur.

Impliquer son entourage et se faire conseiller

Des enjeux financiers et familiaux s’imbriquent fortement dans le contexte de création. L’entourage a donc un rôle crucial dans la création d’entreprise. « Mon épouse ne travaille pas et élève nos quatre enfants. Quand j’ai décidé de créer mon entreprise, nous avons longuement mûri le projet, ensemble. Je voulais m’assurer qu’elle n’avait aucune réticence et qu’elle me soutenait à 100% », raconte Anthony Frys. A ce stade, il s’agit également de confronter vos envies à la réalité. Pour vous assurer que les pistes envisagées se révèlent pertinentes, rencontrez ceux qui ont testé avant vous, interrogez des professionnels. « Le changement ne s’accomplit que dans l’échange, le changement se sécrète et se provoque dans l’interaction » livre Françoise Kourilsky dans l’un de ses ouvrages. Quand il a décidé de se lancer dans la création d’entreprise et de monter son réseau de franchise, Christophe Odoux est entré en contact avec la Fédération française de la franchise. « Sans leur aval sur mon projet, je ne sais pas si je me serai lancé », confie-t-il.

franchise creation entreprise

La franchise comme option

Votre nouveau professionnel se dessine. Avant de passer à l’action, pensez à bien cerner vos objectifs, ainsi que la stratégie et les moyens à mettre en œuvre pour les atteindre. « Penser sur le long terme donne de l’élan à sa création », analyse Françoise Kourilsky.

Pour limiter les risques de la création et avancer plus vite dans son projet, la franchise se pose là. Pour Anthony Frys, il n’a jamais été question de créer seul. « J’avais besoin d’accompagnement. J’ai d’abord pensé à un associé et finalement la franchise s’est imposée à moi. » Fabien Dubos, ancien basketteur professionnel et franchisé Quick, n’a quant à lui jamais envisagé d’autres solutions que la franchise. « J’avais les fonds nécessaires mais certainement pas le savoir-faire et les compétences métier. Pour réussir, il fallait que je m’entoure de professionnels » Il possède désormais deux restaurants.

Alors, chaque individu peut-il devenir chef d’entreprise et changer de vie ? Sandra Le Grand, Présidente Directrice Générale de CanalCE et auteur d’un livre intitulé « Entreprendre, un peu, beaucoup, passionnément » nous dit : « A nous de trouver dans nos ressources intérieures : les bons bateaux, les bons équipages et prendre le bon vent ! C'est dans ces choix, dans ces orientations et dans ces courageuses prises de positions et décisions, qu'on reconnaît les bons entrepreneurs. »

Trouver de l’information

En France, les entrepreneurs sont souvent isolés et manquent d’accompagnement. Pourtant, de nombreuses structures peuvent leur fournir de l’information et du soutien.


APCE Agence pour la création d’entreprises
CCI Entreprendre en France
CER France

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

0 vote