Dossiers de la franchise

Enquête annuelle 2009 : Des franchisés bien intégrés dans leur réseau

Publié par , le

Suite à la révélation des derniers chiffres de la franchise, le 3 décembre dernier à Paris, l’Observatoire a consacré un premier dossier au sujet portant sur l’effet la crise sur le monde de la franchise, ou plutôt sa relative perméabilité aux soubresauts économiques actuels.
Nous nous attachons cette semaine à tirer les principaux enseignements de cette étude du point de vue des franchisés.
Les chiffres présentés peuvent être considérés comme fiables, puisque quelque 404 entreprises franchisées ont répondu par téléphone à l’enquête réalisée au cours de l’été dernier par l’institut CSA, en partenariat avec Réussir (L’Express – Le Figaro), la FFF et la Banque Populaire.


Il ressort de l’enquête que presque deux franchisés sur trois sont des hommes (64%), et 71% des dirigeants franchisés sont d’anciens salariés du privé, ce qui explique que leur âge moyen est de 43 ans. Il est en effet rare de créer son entreprise à la sortie des études, que ce soit en franchise ou en indépendant.
Devenir franchisé a été l’occasion pour 39% des individus interrogés de changer de secteur d’activité, ce qui accole à la franchise une valeur forte de mobilité.

Mieux gagner sa vie
Pour rentrer dans le cœur des chiffres, on note que le revenu moyen des dirigeants franchisés est de 2400€ nets, bien supérieur au revenu moyen des Français, toutes catégories confondues. L’appartenance à un réseau donne le sentiment à un adhérent sur deux de mieux gagner sa vie que s’il était indépendant.
Un quart des franchisés possède plusieurs points de vente, et ce chiffre augmente au fil des années d’activité, la moyenne s’établissant à 1.7 point de vente.
Les franchisés luttent activement contre le chômage, puisqu’ils emploient en moyenne 6 personnes (70% ont plus de deux salariés). Ces chiffres sont très variables d’un secteur à l’autre : certaines franchises fonctionnent très bien en solo (on pense notamment aux services), il n’en va pas de même pour la restauration par exemple, nécessitant du personnel qualifié en nombre.

Au niveau de la localisation, on note que 22% des franchises sont situées dans des villes de plus de 100.000 habitants, et 17% sont basées dans des communes de plus de 5.000 habitants. Quant à l’emplacement commercial le plus approprié, à savoir plutôt centre-ville, périphérie ou centre commercial, interrogé par le journaliste de France Infos Pascal Leguern, le franchisé de Jardin des Fleurs, Eric Patour, déclare qu’« il n’y a pas de règle figée : je possède deux magasins, l’un à Saintes et l’autre à Royan, et les deux fonctionnent alors qu’ils n’ont pas des types d’emplacements similaires. Nous sommes tous à la recherche du local de rêve en centre-ville dans une rue passante, mais d’autres modèles, plus accessibles, peuvent rencontrer le succès ».

La notoriété d’abord
Les franchisés interrogés par l’institut CSA ont placé la notoriété en tête des raisons qui les les ont fait opter pour ce mode de développement (à 24%), et cette réponse récolte 4 points de plus que lors de la précédente enquête. 19% des franchisés évoquent également l’encadrement du réseau, tandis que le savoir faire recueille 12% des suffrages.

Les trois-quarts des franchisés indiquent que leur chiffre d’affaires n’a pas pâti des effets de la crise économique, entre les exercices 2007 et 2008, ce qui explique le fait que 80% d’entre eux expriment leur intention de poursuivre leur activité au sein de leur réseau, à l’issue de leur contrat. Ils n’étaient que 75% à répondre positivement à la même question en 2008, l’effet crise resserrant certainement les liens entre les acteurs, à la recherche de soutiens mutuels. La tête de réseau se montre d’ailleurs très présente dans chaque magasin, puisqu’on note un accroissement de l’animation des réseaux en 2009 : alors que 67% des sondés déclaraient avoir reçu des visites régulières d’animateurs en 2008, ce chiffre monte à 73% pour 2009.

En retour, ces franchisés s’impliquent plus que par le passé, en participant aux conventions de leurs réseaux, un franchisé sur deux faisant partie d’une commission ou d’un groupe de travail plus restreint.

> Lire l’Enquête Annuelle complète

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

Soyez le premier a donner votre avis (note moyenne: 0/5)