Dossiers de la franchise

Entreprendre dans les Quartiers : la franchise en première ligne

Publié par , le

La franchise se déploie dans les villes, les campagnes, les centres commerciaux, mais cherche également à investir les territoires périphériques que sont les quartiers prioritaires, comme l’a rappelé une conférence tenue lors du dernier salon Franchise Expo Paris. Compte-rendu

quartiers prioritaires en FranceEn préambule, Jacques Gautrand, présentateur de la conférence et co-auteur du Guide de la Franchise 2018 (L'Express) indique qu’ « on compte 1296 quartiers prioritaires en France et même 1500 si l’on inclut les DOM TOM, ce qui représente autant de territoires souhaitant améliorer leur bien-être économique ».

L’une des manières d’y parvenir passe bien souvent par la création d’entreprise, car les offres d’emploi sont parfois peu adaptées à la population, ou bien elles obligent à prendre les transports sur de trop longues durées.

« Parmi les difficultés rencontrées dans ces quartiers, on recense des difficultés d’accès à l’information mais également les soucis de financement, car les banques s’y montrent trop souvent frileuses, malgré l’apport de garanties suffisantes » note Radeda Kerboudj, de l’AFE (Agence France Entrepreneur).

A contrario fait remarque Basile Albert de l’ADIE (Association pour le Droit à l’Initiative Economique), « les talents qu’on trouve dans les quartiers font preuve d’une forte motivation, voire d’une certaine obstination, qui permettent de lever certains préjugés ».

franchise MonceauParmi les mesures phares de l’ADIE en faveur de la création d’entreprise dans les zones urbaines, on trouve notamment la mise en place de prêts sur 48 mois, donnant leur opportunité à des projets adaptés, par exemple dans le jardinage, le dépannage informatique ou encore la réparation de bicyclette.

En termes d’activité, on pourrait croire que les secteurs d’activité sont différents de ceux qu’on trouve en cœur de ville, mais il s’avère qu’en réalité, on trouve le même type de commerce, y compris dans le domaine de la franchise. En effet, le commerce en réseau cherche à s’implanter de plus en plus dans les quartiers, en utilisant pour cela des dispositifs dédiés comme Monte Ta Franchise.

C’est le cas pour des enseignes comme Basilic & Co (pizza de terroir), Speedy, Mail Boxes Etc., Glastint ou bien Monceau Fleurs, toutes partenaires de Monte Ta Franchise, comme le souligne Sébastien Latil, chargé d’affaires chez Impact Partenaires. Selon lui, « Monte Ta Franchise cherche à transformer une performance sociale en performance financière » en proposant des prêts à 8% notamment.

Franchise SpeedyAutre moyen de financer son projet, faire appel aux services de Mon Assistant Numérique, « qui permet d’accéder à des concepts de micro-franchise, nécessitant seulement 5 000 € de droit d’entrée » selon son fondateur, Mathieu Tessier.

Pour finir, Jacques Gautrand choisissait de faire témoigner Fabrice Delon, à la tête de Graines de Boss. Il s’agit d’un concours ouvert aux jeunes créateurs, aux étudiants et aux apprentis, qui cherche à les mettre en relation avec un réseau de chefs d’entreprise « afin d’accélérer la concrétisation de leur projet ou bien de développer leur société, en apportant une notoriété et un accompagnement de la part d'un parrain pendant deux ans ». A titre d’exemple, un étudiant de l’ESSEC a créé un concept en 2017 et il est parvenu à lever 20 million d’euros pour le mettre en œuvre. En somme, conclut Jacques Gautrand, « Graines de Boss met en avant des parcours réussis pour susciter des vocations, que ce soit en tant qu’indépendant ou bien au sein d’un réseau de franchise ».

Jacques GautranArticle tiré de la conférence Entreprendre dans les Quartiers, animée par Jacques Gautrand, éditeur du site Consulendo

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

Note moyenne 3.5/5 basée sur 4 votants