Dossiers de la franchise

Ils ont réussi en franchise, découvrez comment

Publié par , le

Ils travaillaient dans le service aux entreprises ou encore dans l’armée de l’air. La franchise s’est imposée à eux quand ils ont voulu créer leur entreprise. Découvrez le parcours de trois entrepreneurs qui ont concrétisé leur rêve de création avec les enseignes Point S, AXEO Services et Columbus Café.

De l’idée de création au projet en franchise

Après quinze ans passés dans le secteur des services aux entreprises dans l’univers informatique, Richard Gaiffier avait fait le tour du salariat et avait envie de découvrir le monde de l’entrepreneuriat. Bien décidé à se lancer dans cette grande aventure, il négocie son départ et profite de ses indemnités pour se constituer un capital. Connaissant le secteur des services à la personne utilisé à titre individuel pour des proches, il choisit ce domaine pour créer son entreprise. Et opte pour la franchise en rencontrant plusieurs acteurs du secteur. «  Quand on créé en franchise, il faut avoir un bon feeling avec le franchiseur et être séduit par le modèle économique du réseau sélectionné  », indique-t-il.

Ex parachutiste dans l’armée de l’air, Alexandre Duprat n’avait pas vraiment le profil du franchisé type. Pourtant, son parcours a séduit le franchiseur Columbus Café. Profitant d’une aide à la création d’entreprise réservée aux employés de la fonction publique, il a pu être payé durant toute la durée de la création de sa société. Après avoir approché le géant du café américain Starbucks, qui ne franchisait pas encore son concept à l’époque, Alexandre reçoit un très bon accueil chez Columbus Café. «  Le franchiseur a trouvé mon profil intéressant. Je n’avais pas d’expérience dans la restauration, ils ont pu me « modeler » à leur savoir-faireet à leurs méthodes », confie le jeune entrepreneur.

Exemplen franchise point S Akin Furuncu, ex garagiste indépendant, connaissait le monde des réseaux pour avoir été directeur d’un centre automobile au sein d’une grande enseigne nationale. Ayant constaté la valeur ajoutée d’une enseigne connue, il a choisi de tenter sa chance en franchise avec l’enseigne Point S. «  Quand on appartient à un réseau, on profite d’une notoriété exceptionnelle, d’un soutien structurel, d’outils de communication performants… Il me semble que, dans mon secteur particulièrement, c’est indispensable d’être adossé à une grande enseigne nationale  », explique-t-il. Autre avantage pour l’entrepreneur : le réseau a réalisé avec lui une étude locale du marché. Une assistance qui lui a permis, après avoir investi environ 150 000 euros, de se lancer sereinement.

Avec la franchise, les résultats sont là! La preuve par l'exemple

Alexandre Duprat a passé trois entretiens chez Columbus Café avant de prendre possession du DIP. «  Le franchiseur prend le temps de profiler ses candidats. Cela m’a paru rassurant. Une fois le DIP en main, j’ai pu m’assurer de la fiabilité du réseau.  »  Décidé à se lancer, le jeune entrepreneur et son associé ont de la chance. Ils arrivent à négocier avec le bailleur Unibail un emplacement au sein de l’extension du centre commercial de la Toison d’Or à Dijon. «  Avec l’appui de la franchise, nous avons réussi à obtenir un très bon local. » Malgré un très faible apport personnel et un investissement qui s’élève à plus de 350 000 euros, Alexandre Duprat et son associé trouvent une banque qui leur fait confiance. L’ouverture de leur point de vente se déroule au-delà de leur espérance. «  La soirée d’inauguration de l’extension du centre commercial a attiré 40 000 personnes, une clientèle inespérée pour notre lancement. » Depuis, les deux associés ont réalisé plus du double de l’objectif qu’ils s’étaient fixé. Si bien qu’en novembre 2014, ils ont saisi l’opportunité d’ouvrir une seconde unité Columbus Café à Echirolles cette fois. Une belle réussite et une reconversion professionnelle validée.

Exemple franchise axeo  Richard Gaiffier n’a pas traîné pour concrétiser son envie d’entreprise. «  J’étais pressé », confie-t-il avec amusement. Alors qu’il rencontre son franchiseur AXEO Services en décembre 2012, il ouvre son agence à Bures-sur-Yvette trois mois après en ayant investi 80 000 euros, dont 40 000 euros d’apport personnel. Pendant ces trois mois, l’entrepreneur cherche son local et suis sa formation initiale de trois semaines. Installé à côté de chez lui comme il le souhaitait, Richard obtient une zone d’exclusivité qui couvre 80 000 habitants et réalise 140 000 euros de chiffre d’affaires la première année. « Je suis en croissance permanente et je vois l’avenir très sereinement.  »

De son côté,  Akin Furuncu a lancé son activité en août dernier, dans une période de congés forcément creuse. «  Mais dès la rentrée, mon activité a décollé. Etre sous enseigne a donc porté ses fruits très rapidement et je tiens largement mon prévisionnel.  » Ravi d’avoir rallié Point S, l’entrepreneur sait qu’il peut compter sur son réseau. «  Tout est fait pour que l’on réussisse.  »

Témoignages recueillis lors d’une conférence animée par nos confrères de Franchise Magazine.

Vous souhaitez en savoir plus sur ces enseignes ?
Franchise ASSADIA
ASSADIA

ASSADIA propose des services de gardes d'enfants intelligente à domicile et de manière complémentaire de Ménage à domicile.

Apport 15 000 €

Franchise O2 Care Services
O2 Care Services

Leader des services à domicile en France depuis 1996

Apport 25 000 €

Franchise Mobilaug
Mobilaug

Mobilaug®, spécialiste de l’aménagement de logements pour les seniors et les personnes en situation de handicap

Apport 20 000 €

Franchise Vivaservices
Vivaservices

Enseigne multi-spécialiste de services à la personne

Apport 20 000 €

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

Soyez le premier a donner votre avis (note moyenne: 0/5)