Dossiers de la franchise

Le Franchisé est un partenaire actif

le

Le candidat qui souhaite intégrer un réseau de franchise va devenir un entrepreneur .

Il se doit à ce titre d’agir de manière dynamique et non de se présenter devant un franchiseur comme une personne à la recherche d’un emploi.

Les conséquences juridiques et financières de la conclusion du contrat de franchise sont lourdes et nécessitent de prendre l’entière mesure de l’engagement souscrit.
Le dynamisme du candidat doit se percevoir dès la recherche du réseau de franchise .

Si le franchiseur «recrute» un franchisé, le candidat doit également «recruter» son franchiseur.

Le recrutement du franchiseur : une étape importante

Le candidat doit s’interroger sur sa capacité à intégrer un réseau de franchise , c’est à dire se renseigner sur les modalités pratiques d’exploitation d’un fonds de commerce en franchise .

Il peut pour cela lire les ouvrages spécialisés, se renseigner auprès de la presse, prendre le temps d’aller visiter le salon de la franchise, interroger les associations spécialisées, …

Il doit interroger son franchiseur sur les avantages du concept proposé, le mettre en concurrence avec d’autre franchiseur exerçant dans le même domaine d’activité, soulever les questions qui lui paraissent obscures….

Le candidat à la franchise pourra, pour préserver ses intérêts futurs, prendre contact avec les franchisés d’ores et déjà membres du réseau et les interroger sur la rentabilité du concept, la réalité de l’animation du réseau.

Il pourra prendre contact avec les greffes des tribunaux de commerce pour vérifier les informations contenues dans le document d’information précontractuelle remis par le franchiseur pressenti, prendra le soin de se renseigner auprès d’un expert-comptable, rencontrera un avocat qui pourra l’éclairer sur la portée de ses engagements.

Que faire une fois le contrat signé ?

  • Le franchisé devra vérifier scrupuleusement que les modalités d’exploitation de son activité sont conformes à ses intérêts au plan fiscal, social, matrimonial.
  • Le franchisé devra se familiariser avec la comptabilité, comprendre le fonctionnement des baux commerciaux , négocier avec son banquier.

Dans le cadre de l’exécution du contrat de franchise , le franchisé devra prendre le soin et le temps de participer activement aux réunions de formation et d’information organisées par le franchiseur.

Il devra transmettre un certain nombre d’information à son franchiseur et particulièrement le montant du chiffre d’affaires qu’il a réalisé.

Il devra respecter les normes imposées par le franchiseur, normes qui permettent d’assurer au réseau une réelle homogénéité.

Agir en tant que membre d'un réseau

Intégrer un réseau a pour conséquence de s’engager à défendre ses intérêts particuliers mais également les intérêts collectifs du réseau et de l’enseigne.

La relation est multipartite et relie entre eux une tête de réseau qui est le franchiseur mais également les franchisés qui œuvrent chacun dans leur intérêt commun.

Un bon franchisé est un franchisé engagé.

Le coin des amateurs : le questionnaire du franchisé

  1. Concernant sa personnalité :
     
    1. Ai-je envie de faire du commerce ?
    2. Suis-je prêt à m’investir personnellement ?
    3. Ai-je une âme de commerçant ?
    4. Suis-je prêt à prendre un risque financier ?
    5. Suis-je capable d’assumer un aléa financier, de ne pas percevoir de rémunération pendant une période de temps plus ou moins longue et si oui, pendant combien de temps ?
    6. Suis-je soutenu par mon entourage ?
    7. Suis-je un bon gestionnaire ?
    8. Ai-je une connaissance de la comptabilité, de la gestion ?
    9. Suis-je organisé ?
    10. Quelle est mon expérience professionnelle ?
       
  2. Concernant l’activité projetée :
     
    1. Ai-je un projet défini ?
    2. Quel type de commerce me conviendrait ?
    3. Ai-je envie de vendre tel produit ou telle prestation de service ?
       
  3. Concernant les modalités d’exploitation de l’activité projetée – pourquoi choisir de s’implanter en franchise ?
    1. Suis-je capable d’assumer un partenariat ?
    2. Suis-je capable de rendre des comptes à un franchiseur ?
    3. Ai-je besoin d’un franchiseur pour exercer mon commerce ?
    4. Quels sont les avantages que j’attends du partenariat ?
       
  4. Concernant les aspects financiers :
    1. Quels sont les moyens dont je dispose ?
    2. Quel est le coût de la franchise ?
    3. Suis-je prêt à partager avec mon franchiseur ?
    4. Quelles sont mes attentes en terme de retour sur investissement, en terme de revenus annuels, mensuels ?
    5. Suis-je en mesure d’analyser un compte d’exploitation prévisionnel, un bilan, un compte de résultats ?

Maître Valérie Meyer

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

0 vote