Dossiers de la franchise

Le profil du Master Franchisé

le

Le rôle du master franchisé au sein d’un réseau est très important puisqu’il sera chargé du déploiement de la marque dans un nouveau pays. De plus, il devra parallèlement interagir avec ses franchisés et son franchiseur et donc être capable de négocier avec son franchiseur d'une part et convaincre ses franchisés d'autre part. De ce fait, certaines conditions doivent être satisfaites pour occuper ce statut.

Quel est le profil idéal pour devenir un Master Franchisé ?

Le profil du Master FranchiséGénéralement, le profil d’un master franchisé s'articule autour de six points principaux :

Un investisseur éclairé, à qui il n’est pas permis de se tromper en choisissant un concept à déployer sur son territoire. Suite à la signature du contrat, il sera mis devant un plan d’investissement important pour mettre en place sa première unité (loyer, aménagement du local, recrutement de personnels, communication...) et devra ainsi évaluer son marché. D’autres investissements seront également nécessaires pour faire connaître son modèle aux futurs franchisés, embaucher du personnel pour former son réseau et l’implanter dans son pays. Des engagements obligatoires mais sans aucune assurance. Ainsi, un concept populaire et réussi en France peut ne pas trouver son public à l’étranger ou buter sur un détail technique, technologique, juridique, administratif...

Un homme de confiance, puisqu’il porte une lourde responsabilité. Le choix du master franchisé est une phase très délicate pour l’enseigne qui doit absolument trouver la bonne personne. Le master franchisé s’occupera donc de l’expansion de son enseigne sur son territoire à travers son point de vente pilote mais aussi via ses futurs franchisés. Un master franchisé de confiance saura parfaitement respecter le concept d’origine.

Un négociateur affûté, qui est capable de négocier à la fois avec son franchiseur et ses franchisés. En réalité, il joue le rôle d’une jonction entre l’enseigne mère et les franchisés de son réseau. Pour réussir le développement de sa marque, il doit être, malgré la pression, un bon auditeur pour son franchiseur, l’administration, la clientèle, les médias, ses franchisés...

Un expert de son territoire, puisqu'il doit connaître parfaitement le marché et repérer les points de déploiement de son unité pilote et les secteurs de son territoire qui seront développés par ses franchisés. Sa capacité d’identifier les zones d’implantation participera pour beaucoup au succès de son concept qu’il doit impérativement adapter aux envies et aux modes de consommation de sa future clientèle.

Un manager expérimenté, avec des compétences minutieuses pour créer son réseau. Face à cette mission d'envergure, le master franchisé doit savoir déléguer et prendre conseil, donner confiance à ses partenaires, recruter les bonnes personnes, encourager ses équipes... Alliant un minimum d’expérience en management à un peu d’optimisme, ce dernier pourra sûrement atteindre ses objectifs.

Un gestionnaire hors-pair, qui grâce à sa rigueur sera apte à lancer un réseau. Ainsi, pour convaincre les futurs franchisés, il faut non seulement afficher une bonne rentabilité au sein du magasin pilote mais également veiller au bon fonctionnement du réseau créé qui permettra à tout le monde de générer des bénéfices.
Le profil du Master Franchisé

Le rôle du master franchisé au sein d’un réseau est très important puisqu’il sera chargé du déploiement de la marque dans un nouveau pays. De plus, il devra parallèlement interagir avec ses franchisés et son franchiseur. Il doit donc être capable de négocier avec son franchiseur d'une part et convaincre ses franchisés d'autre part. De ce fait, certaines conditions doivent être satisfaites pour occuper ce statut.

Quel est le profil idéal pour devenir un Master Franchisé ?

Le profil du Master FranchiséGénéralement, le profil d’un master franchisé s'articule autour de six points principaux :

  • Un investisseur éclairé, à qui il n’est pas permis de se tromper en choisissant un concept à déployer sur son territoire. Suite à la signature du contrat, il sera mis devant un plan d’investissement important pour mettre en place sa première unité (loyer, aménagement du local, recrutement de personnels, communication...) et devra ainsi évaluer son marché. D’autres investissements seront également nécessaires pour faire connaître son modèle aux futurs franchisés, embaucher du personnel pour former son réseau et l’implanter dans son pays. Des engagements obligatoires mais sans aucune assurance. Ainsi, un concept populaire et réussi en France peut ne pas trouver son public à l’étranger ou buter sur un détail technique, technologique, juridique, administratif...
  • Un homme de confiance, puisqu’il porte une lourde responsabilité. Le choix du master franchisé est une phase très délicate pour l’enseigne qui doit absolument trouver la bonne personne. Le master franchisé s’occupera donc de l’expansion de son enseigne sur son territoire à travers son point de vente pilote mais aussi via ses futurs franchisés. Un master franchisé de confiance saura parfaitement respecter le concept d’origine.
  • Un négociateur affûté, qui est capable de négocier à la fois avec son franchiseur et ses franchisés. En réalité, il joue le rôle d’une jonction entre l’enseigne mère et les franchisés de son réseau. Pour réussir le développement de sa marque, il doit être, malgré la pression, un bon auditeur pour son franchiseur, l’administration, la clientèle, les médias, ses franchisés...
  • Un expert de son territoire, puisqu'il doit connaître parfaitement le marché et repérer les points de déploiement de son unité pilote et les secteurs de son territoire qui seront développés par ses franchisés. Sa capacité d’identifier les zones d’implantation participera pour beaucoup au succès de son concept qu’il doit impérativement adapter aux envies et aux modes de consommation de sa future clientèle.
  • Un manager expérimenté, avec des compétences minutieuses pour créer son réseau. Face à cette mission d'envergure, le master franchisé doit savoir déléguer et prendre conseil, accorder sa confiance à ses partenaires, recruter les bonnes personnes, encourager ses équipes... Alliant un minimum d’expérience en management à un peu d’optimisme, ce dernier pourra sûrement atteindre ses objectifs.
  • Un gestionnaire hors-pair, qui grâce à sa rigueur sera apte à lancer un réseau. Ainsi, pour convaincre les futurs franchisés, il faut non seulement afficher une bonne rentabilité au sein du magasin pilote mais également veiller au bon fonctionnement du réseau créé qui permettra à tout le monde de générer des bénéfices."

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

4 personnes ont donné leur avis sur cet article (note moyenne: 4/5)