Dossiers de la franchise

Les clés pour entreprendre en franchise

le

Comment être sûr de choisir le bon franchiseur ? Comment savoir si l’on est réellement fait pour la franchise ? Comment analyser le montant des conditions d’accès aux réseaux ? Bernard Boutboul, Président de Gira, livre ses conseils aux franchisés qui désirent se lancer sans se tromper.

Les clés pour entreprendre en franchisePour Bernard Boutboul, Président de Gira, un bon franchiseur c’est avant tout une marque dirigée par un groupe de personnes qui maîtrise son concept. « Le franchiseur doit avoir construit quelque chose de solide. Il doit également savoir faire évoluer son concept et être capable de se remettre en question. Car le cycle de vie des concepts se réduit d’années en années. Enfin, un bon franchiseur doit apporter une assistance permanente pour soutenir et épauler ses franchisés, dans une relation gagnant-gagnant. »

« Le bon franchisé est celui qui s’implique dans l’évolution du réseau »

La première qualité d’un franchisé, c’est d’adhérer à 100% au concept choisi. « Le franchisé doit respecter le travail qui a été effectué par le franchiseur. Pour cela, il doit scrupuleusement appliquer les normes et conserver toutes les caractéristiques de la marque. Il doit aussi s’investir et participer à l’évolution de l’enseigne. Enfin, il doit jouer collectif et non individuel. »

Alors que certaines enseignes n’envisagent pas un développement à tout prix, d’autres ouvrent à tour de bras. Alors quel est le bon rythme de croissance d’un réseau ? Pour Bernard Boutboul, « la vitesse de développement d’un réseau n’a jamais été corrélé avec le succès d’une enseigne. » Et le risque d’ouvrir trop rapidement, c’est de grandir sur de mauvais emplacements ou avec des franchisés qui ne correspondent pas totalement au concept.

Bien appréhender les conditions d’entrée d’un réseau

Alors qu’il a déjà un loyer à payer, le franchisé va devoir également investir dans le concept qu’il a choisi. Droit d’entrée, redevances… Autant de charges qu’il va falloir bien étudier pour être sûr de ne pas plomber ses résultats. « Au risque d’être asphyxié, il ne faut jamais dépasser plus de 25 à 30% de prélèvements sur le chiffre d’affaires réalisés. Et le franchiseur a un rôle à jouer en aidant ses franchisés à trouver le meilleur emplacement, au meilleur coût

Pour Bernard Boutboul, un réseau est constitué de franchisés qui ne performent pas de manière identique en fonction de leur localisation. Un bon réseau doit donc savoir tirer les franchisés du bas vers ceux qui performent le plus en termes de chiffre d’affaires.

Guide de la franchise 2021

Téléchargez gratuitement la dernière édition de notre Guide de la franchise qui vous expliquera la franchise étape par étape et vous donnera toutes les clés pour réussir votre projet.

Télécharger

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

9 personnes ont donné leur avis sur cet article (note moyenne: 4/5)